Association Aria linda

mercredi 27 avril 2016

EDF PEI et la brise de mer.

"J'ai des instructions du chef de l'État.....ce sera une centrale au gaz et rien d'autre"

Préfet Stéphane BOUILLON, le 2 février 2010 devant un parterre d'élus*






Le 15 février 2016, un comité de concertation relatif au futur cycle combiné de 250 MW d'Ajaccio réunissait la Mairie d'Ajaccio, la DREAL la DDTM et EDF PEI. Un powerpoint du projet, ainsi qu'un dossier du projet de construction d'un site de production en cycle combiné de 250 MW étaient présentés aux élus*.
(les associations de défense de l'environnement n'étaient pas invitées par les hommes de l'art)

SAGE principe, afin d'économiser l'eau douce, une prise de mer prélèvera l
'eau de la méditerranée qui sera acheminée par une conduite jusqu'aux groupes de refroidissement des machines d'où elle repartirait pour un rejet vers le milieu marin après s'être chargée de quelques 8°C.

Ce qui devrait théoriquement n'avoir, du fait du transfert de température entre le milieu aquatique et l'atmosphère, qu'un impact limité sur la température de la brise de mer qui caresse la plage du côté de Tahiti.






Ben, ce sera une centrale au fioul, et rien d'autre!


La volonté de doublement de la capacité de production, initialement prévue à 120 MW, n'a semble-t-il, pas rencontré d'obstacle insurmontable, et la maitrise de la mesure de la qualité de l'air, liée à cette activité, ne devrait en poser davantage qu'aujourd'hui. 

Le capteur de particules PM 10, censé mesurer la qualité de l'air sous le panache de l'actuelle centrale thermique dans la zone soumise à la plus forte concentration est en effet déjà en place sur la commune de Sarrola Carcopino, à près de 5 kilomètres des cheminées de l'actuelle centrale qui émettent à une altitude de 79 m par rapport au niveau de la mer.

Ce capteur est situé très exactement au lieu dit Piataniccia, où EDF a décidé de l'implanter il y a plus de 30 ans, et de l'y maintenir, pour répondre à ses obligations de mesure.

Cerise sur le gâteau pour les populations exposées au panache, ce ne sera plus, en principe, que du fioul léger, et rien d'autre, qui alimentera le futur cycle combiné qui devrait libérer son panache à une altitude de moins de 50 m par rapport au niveau de la mer. 



Les 3 carrières qui le cernent, continueront d'assurer l'essentiel de ce qui parvient,
quelques heures par jour, à stimuler le capteur de particules PM 10 de Piataniccia.

samedi 16 avril 2016

Corse: nos déchets valent de l'or, mais les spécialistes n'y voit que du feu.

Biogaz au TYROL

La valorisation de déchets biologiques et verts, dans une vallée du Tyrol proche d'Innsbruck, assure un revenu complémentaire à un agriculteur dont l'activité principale est la production de lait.

C'est à partir de la collecte des déchets alimentaires (fruits, légumes, viande, gras) auprès des épiceries, moyennes surfaces, restaurants, hôtels de la vallée, et de produits agricoles (fumier, tonte de pelouse, déchets verts) que l'unité de biogaz est alimentée.  

      Collecte journalière: environ  2000 kg  selon la période de l'année dans cette région touristique.

       Collecte annuelle : 800 000 kg

A partir des déchets collectés, l'unité produit du biogaz.

     Teneur en méthane du biogaz : brut 60 %, après fermentation 63 %.

      Humidité du biogaz : très humide, fermentation á 55 °C, puis 38 °C après fermentation

Le biogaz alimente un générateur qui produit de l'électricité

      Puissance du générateur : 50 kW

      Production annuelle électrique : env. 264.000 kWh,  soit environ la consommation de 52 foyers á 5 000 kWh par an.

 

St Thomas de Piataniccia

Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point.”


15 avril 2016 à 18h53,  on aperçoit depuis Cuttoli Corticchiato, un nuage de particules s'élevant du creux de la basse vallée de la Gravona, face à l'embranchement d'Afa. Le panache se dirige alors vers l'amont.

Un zoom et une mise en contraste de la photo nous permet d'avoir une idée de l'origine du panache.

Pour autant au sein de la DREAL, les ingénieurs pourront à nouveau mettre en doute l'appréciation d'Aria Linda sur l'origine du panache et le caractériser comme émanant d'un feu. Et d'enfoncer le clou en contre-affirmant que l'activité des carrières prend fin vers 16h00!

C'est ce qui ressort de la réponse que les services ont apportée le 12 avril 2016, après un long et minutieux examen d'une photo similaire remise lors d'une réunion que nous avait accordé la DREAL le 5 juin 2015 et qui figure dans l'extrait ci-après:

"Il a été transmis une photo de la basse vallée de la Gravona. Il est affirmé que ce sont les envols de poussières depuis les carrières. Il n’est pas démontré qu'à ce moment là cela soit les carrières, leurs activités se terminant vers 16h00 mais plutôt un feu."

 


15 avril 2016 à 19h16:  le nuage de poussière envahit le périmètre de la cabine de mesure de Piataniccia qui relève concentration de PM 10 de 35 µg/m3.

Pas de chance, il manque les valeurs mesurées à 17h00.

 

C'est bien ce que traduisent les valeurs mesurées par le capteur PM 10 situé sur la cabine de mesure Piataniccia, implantée sur le Commune de SARROLA CARCOPINO. Les données sont celles de l'association Qualitair Corse.


Bien abritée par une imposante canopée, la cabine de Piataniccia est censée mesurer l'impact de la centrale du Vazzio située 5 km en aval.

En revanche, malgré les obstacles naturels qui l'handicapent, elle arrive quelques fois à mesurer du sable!


 


mercredi 13 avril 2016

Le CGEDD bientôt en Corse

Le commissariat général au développement durable (CGEDD) vient de publier son étude annuelle sur les préoccupations environnementales des Français.

Interrogés sur les enjeux environnementaux en 2015, les Français, *ceux de métropole, ont placé aux premiers rangs de leurs préoccupations majeures le changement climatique et la dégradation de la qualité de l’air. C'est ce qui ressortirait d'une enquête mensuelle de l'INSEE.

En Corse, où personne n'a été interrogé, des dépassements du seuil de recommandation et d'information peuvent de produire sans qu'aucune information du public ne soit mise en oeuvre. Comme le 5 avril 2016.

Ce jour là, le seuil de 50 µg/m3 de particules PM 10 en valeur moyenne sur 24 heures a été franchi en 3 points de la Corse du Sud.  Ca pourrait, entre autres points, interpeller la mission qui viendra de la métropole.

* L’Insee réalise chaque mois l’enquête de conjoncture auprès des ménages (Camme) par téléphone auprès de1 800 individus environ. L’échantillon est constitué de ménages ordinaires équipés d’une ligne de téléphone fixe (tirés dans le fichier de la taxe d’habitation et dont le numéro de téléphone se trouve dans l’annuaire des pages blanches) et résidant en France métropolitaine. 

mercredi 6 avril 2016

Encore une spécificité: l'innocuité des particules désertiques!

L'arrivée de particules désertiques a encore généré un dépassement du seuil d'information et de recommandation de 50 µg/m3 pour la journée du 5 avril 2016 dans le quartier de Canetto, avec 52.12 µg/m3 et sur la place du Diamant à Ajaccio avec 54,83 µg/m3, et  à Sarrola Carcopino avec 57.13 µg/m3.

Ce triple dépassement n'a pas généré de déclenchement de procédure d'information et de recommandation..




Les autorités, notamment sanitaires, pourraient peut être se pencher sur la soit disant réputation d'innocuité des particules en prenant connaissance du Desert Dust Outbreaks in Southern Europe: Contribution to Daily PM 10 Concentrations and Short-Term Associations with Mortality and Hospital Admissions.

Ce rapport sur les Émissions de Poussière de Désert en Europe du Sud : Contribution à la concentration quotidienne en PM 10 et associations à court terme avec la mortalité et les admissions hospitalières nous renseigne sur leur impact avéré:



Pourtant rien de ce qu'indiquent ces tableaux ne semblerait constaté en Corse!

Alors poisson d'avril?



mardi 5 avril 2016

Sarrola Carcopino: Piataniccia "particulièrement" exposée à la pollution.

La cabine dite AJACCIO PIATANICCIA a mesuré un pic à 186 µg/m3 à 7h00 et une concentration moyenne de 51.58 µg/m3 pour la journée du 04 avril 2016.



Que les Ajacciens se rassurent sur les dangers pour leur santé, contrairement au nom que lui a attribué Qualitair Corse, la cabine de Piataniccia est située bien loin de la cité impériale, et même à 5 km de la centrale thermique du Vazzio dont elle est pourtant censée mesurer l'impact sur la qualité de l'air.



C'est bien sur la commune de Sarrola Carcopino, à 400 m du collège de Baléone que la pollution particulaire a été la plus concentrée de toute la Corse pour la journée du 4 avril 2016.


Le seuil de recommandation et d'information a été atteint. Conformément à l'arrêté préfectoral, aucune procédure d'information et de recommandation n'a toutefois été déclenchée.

Une chance pour les quelques 640 élèves du collège de Baléone et leur équipe pédagogique: ils ont pu, en toute quiétude, vaquer à leurs occupations.

vendredi 1 avril 2016

Poison d'Avril ? Procédure d'information et de recommandation du 30.03.2016

Qualitair Corse:
Message du 30.03.2016 à 11h08


" D'après les prévisions et du flux de sud touchant actuellement la Corse, Qualitair Corse prévoie une dégradation de la qualité de l'air de la région en raison d'un apport de particules en suspensions naturelles en provenance du nord de l'Afrique.

Veuillez trouver ci-joint le communiqué de presse de lancement de la procédure d'information et de recommandation du public et les recommandations en cas d'épisodes de pollution de ce type. Il est à noter que cette procédure débutera demain, jeudi 31 mars 2016 à minuit (00:00) pour une durée minimale de 24h. "


Qualitair Corse:
Mesures PM 10 du 31.03.2016



Depuis la plaine de Cuttoli Corticchiato, à 14h27, on pouvait apprécier visuellement la concentration de PM 10 de 343 µg/m3 que le capteur de Piataniccia venait de mesurer à 14h00.





Qualitair Corse
:
Concentrations moyennes pour la journée 31.03.2016.



Très curieusement, dans toute la Corse, c'est uniquement sur le capteur de Piataniccia, situé au niveau du lit majeur de la Gravona, donc à une altimétrie bien inférieure à celles de la zone habitée d'Effrico et du collège de Balèone également situés sur la commune de Sarrola Carcopino que la concentration horaire a été maximale.


Encore plus curieusement, c'est encore dans ce creuset, situé au coeur de la basse vallée de la Gravona, que, bien au delà du seuil d'information et de recommandation, le seuil d'alerte de 80 µg/m3 en moyenne journalière a failli être franchi!

Précisons qu'il manque à l'affichage la 24 eme heure de mesure comme à chaque fin de mois. Un autre problème connu et récurrent.


Qualitair Corse:
Concentrations moyennes pour la journée 01.04.2016.








Ajaccio le 01.04.2016 à 8h51: un "jaune" sur le départ


Ajaccio le 01.04.2016:  brulage 11h23