COP 21 :

aurait pu mieux faire,

oui, mais réduire nos émissions,

ça veut aussi dire réduire nos consommations de produits fossiles!


Que l’accord sur le climat soit bon pour les uns ou mauvais pour les autres, il a déjà le mérite d’exister. Ce qui n’était pas gagné du fait de la position de pays producteurs de pétrole, au rang desquels l’Arabie Saoudite :

-       L’objectif de maintenir l’élévation de température en dessous des 2 degrés a été adopté, c’est même 1,5 degrés qui est l’objectif affiché.

 

-       Celui de la sortie, progressive, des énergies fossiles aussi.

 

-       Enfin, un rendez-vous quinquennal est prévu pour la révision des objectifs de réduction fixés pour chaque pays.

 

Il est vrai que la mise en œuvre des ces mesures n’est pas immédiate, et se ferait d’ici à 2050.

Mais si nous étions moins consommateurs de pétrole pour tous nos besoins journaliers, à commencer par l’automobile, les pays producteurs en panne de clients seraient bien forcés de réduire leur production.

Vous avez remarqué comme ils ont stabilisé leurs prix à la pompe depuis quelques temps ?

Vous imaginez les conséquences pour les finances des Etats si nous générions beaucoup moins de TIPP !