Etude validée alors que les capteurs

de particules ne fonctionnaient pas......

La localisation de la cabine de mesure de la qualité de l'air située à Piataniccia, fixée par EDF à près de 5 km de la centrale thermique du Vazzio, est-elle la plus adaptée pour répondre aux obligations de l'exploitant prévues par l'arrêté préfectoral d'exploitation?

Confronté à la demande récurrente des associations, le conseil d'administration de Qualitair Corse a fini par consentir à réaliser une série de mesures sur 5 points intermédiaires pour répondre à cette interrogation.


Réalisé à l'échelle, le croquis ci-dessus fait apparaitre les cheminées de la centrale, qui sont situées à environ 4700 m de distance de la cabine de mesure et qui émettent leur panaches à 79 m d'altitude.

Conformément à la valeur limite d'émission fixée par arrêté préfectoral, la concentration en particules au sortir des cheminées, VLE, peut atteindre 100 mg/m3 d'air rejeté (100 000 µg/m3). En moyenne, le capteur de particules situé sur la cabine de Piataniccia relève une concentration de 25 µg/m3. En considérant une concentration moyenne à l'émission de 65.4 mg/m3 (moyenne tirée des mesures réalisées par l'APAVE en 2012), ça représente, 4700 m plus loin, une concentration 2616 fois moins élevée qu'à la source.

 

On pourrait penser que la concentration du panache émis diminue progressivement alors qu'on s'éloigne des cheminées du fait de la dilution.

D'après nos scientifiques il n'en serait rien!

Lors de présentation orale de l'étude au conseil d'administration le technicien de Qualitair Corse a en effet indiqué que les mesures réalisées permettaient de confirmer que le site de mesure actuel était le plus approprié. Il a précisé " Oui, on pense que qu'entre les cheminées et la colline qui est immédiatement sur le parcours il n'y a pas de retombées du panache, et qu'il devrait y en avoir derrière la colline."

C'est seulement du côté des associations que cette présentation a interpellé : "Ah, et pourquoi dites-vous "on pense"?"

Réponse du technicien: "Euh, parce que la mesure des microparticules ne fonctionnait pas sur les points intermédiaires

 

 

Alors, on voudrait bien la voir publiée cette étude!