Association Aria linda

mardi 30 septembre 2014

Vazzio: il n'y aurait pas de retombées entre la centrale et la colline....

Depuis la RN vers Tahiti, le 26 septembre 2014 à 16h15, les cheminées de la centrale EDF du Vazzio..

Ci-dessous, la même photo contrastée :

 

Ci-dessous, encart contrasté d'une photo prise depuis un parcours dans la colline emprunté par de nombreux sportifs en quête d'oxygénation.....

....un peu " vert d'âtre "........

On attend le rapport écrit, avec les absences de mesures en PM10!

mardi 23 septembre 2014

Aiò zitelli, ci piglienu per zucche! Plus les émissions de particules de la centrale du Vazzio augmentent, moins les capteurs de la qualité de l'air ne les mesurent

Depuis 2008, sur la base des déclaratifs d'EDF relatifs à la centrale du Vazzio, Aria Linda a entrepris de compter le nombre de phases de démarrage et d'arrêt de la centrale. 

Très curieusement, l'exploitant est autorisé, par arrêté préfectoral, à ne pas comptabiliser les volumes de polluants effectivement émis durant ces phases du fonctionnement des moteurs. Ces phases, dites transitoires, sont pourtant les plus polluantes.

Très curieusement et contre l'avis de exprimé en 2005 par la DASS, l'actuelle ARS....car les volumes de polluants sont effectivement émis dans l'atmosphère que nous respirons.

Très curieusement, ces phases sont très rémunératrices pour l'exploitant. Pour chaque cycle (un démarrage et un arrêt du moteur), ce dernier perçoit, au titre des surcoûts d'exploitation (inhérents au mode de production choisi par lui pour la Corse) la bagatelle de 3000 €.

Sous réserve que la CRE en accepte de prendre en considération chacun des cycles, ça peut représenter un beau pactole annuel . (Sur la base de 1000 cycles x 3000 € = 3 000 000 €)

Après 2010, à la grande satisfaction des associations, le nombre de ces cycles avait connu une baisse durant 2 ans. Et voilà qu'en 2013, les chiffres, ceux d'EDF, montrent que le nombre de cycle a bondi à nouveau pour retrouver son niveau de 2008.

Et sur 2012-2013 on constate nettement que du côté des émissions non comptabilsées, la tendance est à la hausse.

 

 

  

Très curieusement, à la cabine de mesure de Piataniccia, celle qui a été implantée par EDF pour mesurer les émissions de sa centrale, la tendance sur 2012-2013 est à la baisse.

Comme le montre le tableau ci-dessus, sur le site de Qualitair Corse, on ne trouve de mesures des PM 10 à Piataniccia qu'à partir du 19/01/2012. Fi de la mesure pour les années antérieures.  

Conclusion: plus les émissions de particules de la centrale du Vazzio augmentent, moins les capteurs de la qualité de l'air affectés à sa surveillance ne les mesurent. 


mercredi 17 septembre 2014

Qualità di l'aria ingiru di u vaziu : e fune longhe diventanu sarpe......

Etude validée alors que les capteurs

de particules ne fonctionnaient pas......

La localisation de la cabine de mesure de la qualité de l'air située à Piataniccia, fixée par EDF à près de 5 km de la centrale thermique du Vazzio, est-elle la plus adaptée pour répondre aux obligations de l'exploitant prévues par l'arrêté préfectoral d'exploitation?

Confronté à la demande récurrente des associations, le conseil d'administration de Qualitair Corse a fini par consentir à réaliser une série de mesures sur 5 points intermédiaires pour répondre à cette interrogation.


Réalisé à l'échelle, le croquis ci-dessus fait apparaitre les cheminées de la centrale, qui sont situées à environ 4700 m de distance de la cabine de mesure et qui émettent leur panaches à 79 m d'altitude.

Conformément à la valeur limite d'émission fixée par arrêté préfectoral, la concentration en particules au sortir des cheminées, VLE, peut atteindre 100 mg/m3 d'air rejeté (100 000 µg/m3). En moyenne, le capteur de particules situé sur la cabine de Piataniccia relève une concentration de 25 µg/m3. En considérant une concentration moyenne à l'émission de 65.4 mg/m3 (moyenne tirée des mesures réalisées par l'APAVE en 2012), ça représente, 4700 m plus loin, une concentration 2616 fois moins élevée qu'à la source.

 

On pourrait penser que la concentration du panache émis diminue progressivement alors qu'on s'éloigne des cheminées du fait de la dilution.

D'après nos scientifiques il n'en serait rien!

Lors de présentation orale de l'étude au conseil d'administration le technicien de Qualitair Corse a en effet indiqué que les mesures réalisées permettaient de confirmer que le site de mesure actuel était le plus approprié. Il a précisé " Oui, on pense que qu'entre les cheminées et la colline qui est immédiatement sur le parcours il n'y a pas de retombées du panache, et qu'il devrait y en avoir derrière la colline."

C'est seulement du côté des associations que cette présentation a interpellé : "Ah, et pourquoi dites-vous "on pense"?"

Réponse du technicien: "Euh, parce que la mesure des microparticules ne fonctionnait pas sur les points intermédiaires

 

 

Alors, on voudrait bien la voir publiée cette étude!

 

 


 


 



 



 

 

dimanche 7 septembre 2014

Ségolène Royal valide des projets de transition énergétique dans l'île .....

....le projet de centrale biomasse devrait produire 15 % de l'électricité de l'île ......

 

........la ministre aurait (avant même le vote de la future loi!) validé des projets de transistion énergétique dans l'île...... 

 

 .......de la Martinique.  lien