Association Aria linda

lundi 29 juillet 2013

CORSICA: Si sbaglia u préte à l'altare!

Dans son numéro de juillet 2013, le magazine CORSICA consacre sa page 44 à l'énergie sous le titre:

Toujours pas de financement

    pour le gaz

Jusque là, l'information tient la route.

Mais au beau milieu de l'article apparait une étonnante supputation:

"Et il est fort possible que cette centrale "Vazzio 2" soit finalement construite à la place de l'ancienne centrale au fioul lourd, qui devra entre temps être détruite."

On peut se demander où le mensuel CORSICA est allé puiser ses sources?

Car après l'annulation de l'arrêté PIG qui visait à l'implanter à Bastelicaccia, ce n'est pas in situ qu'EDF envisagerait de construire la future centrale à gaz.

C'est tout simplement de l'autre côté de l'ancienne route d'Ajaccio à Sartene, en face de l'actuelle centrale et pour partie sur des terrains lui appartenant déjà.

Ci-dessous, les quatre parcelles qui composeraient l'emprise de la future implantation. 

Plus loin, l'article de CORSICA, révèle en guise de conclusion:

"A moins que cette année, l'hydrolicité réduise la part du thermique dans la consommation d'énergie en Corse."

C'est presque une évidence!

La bonne pluviométrie de l'hiver 2012-2013 aura permis de produire davantage à partir des moyens hydrauliques. Quant à réduire la part du thermique sur toute une année, attendons de finir l'été pour le savoir. Qui sait si le recours effréné à la climatisation sous l'effet des canicules, et son corollaire le recours au thermique, ne contrebalancera pas, dans le bilan annuel, la part de "l'hydrolicité"?

En attendant, passez au correcteur d'aurtaugraffe!

A LUCCIANA  aussi,

 EDF a construit à côté de l'actuelle centrale

 

Merci à notre adhérent G2B pour ces images capturées le 25 juillet 2013 à 13h03. Il s'agit de la centrale thermique EDF de Lucciana, celle qui est toujours alimentée au fioul lourd.

Alors que son arrêt définitif au 31.12.2010, ou son équipement en dépollution étaient prévus par la PPI!

Bien que légèrement surexposées, une fois recontrastées, ces images sont révélatrices de l'existance d'une pollution chronique dont l'oeil humain ne perçoit pas toute la mesure. Pas de plus de mesure du côté de nos poumons, mais du stockage. Et de nous montrer, une fois de plus, qu'il est faux d'affirmer que "toute la pollution va vers la mer".

Que nous disent les capteurs de microparticules du réseau industriel de Qualitair Corse pour cette journée du 25 juillet 2013?

L'examen des données horaires accessibles par le lien http://www.qualitaircorse.org/air-corse/qualite-air.php?menu=19&station=4  nous permet de remarquer pour les microparticules PM 10, que sur la plage de 24 heures, seulement 16 heures de données sont disponibles. Soit seulement 66.66 % de données disponibles.

On peut également constater, sur cette période de 66.66 % de données disponibles:

    que le seuil européen de 25 µg/m3, valeur limite pour la protection de la santé humaine, est dépassé

    que le seuil français de 15 µg/m3, valeur limite pour la protection de la santé humaine, est dépassé

Et de conclure que durant cette journée du 25 juillet 2013, les données disponibles montrent que durant 93,75 % de la période, ces deux seuils ont été dépassés.

Ce qui permet au site d'afficher une valeur moyenne 25 µg/m3. Lien http://www.qualitaircorse.org/air-corse/qualite-air.php?menu=19&station=4

 

AJACCIO:

Peur sur la ville saison 2013!

La procédure de caractérisation des particules commandée par la CAPA devrait permettre de déterminer l'origine des pollutions (autos, bateaux, centrale EDF) qui affectent l'air de la cité impériale.

 Côté bateaux, même si nos clichés montrent une contribution certaine, on est presque rassurés car certains ont obtenu en 2009 un label d'excellence.

 

Le label d'excellence: ça permet de faire ça?

Si vous voulez savoir ce que les capteurs Ajaccien de la qualité de l'air ont mesuré ce jour là: http://www.qualitaircorse.org/air-corse/qualite-air.php?menu=19&polluant=12#

Dommage, il n'y a plus de capteur de soufre à Ajaccio!

 

mercredi 24 juillet 2013

Installations Classées: s'il est informé à temps, le Préfet peut intervenir.

Souffler du chaud pour faire du froid!

En plein été, ce 22 juillet 2013 à 6h43, la centrale EDF du Vazzio fait appel à, au moins, 4 de ses 7 moteurs diesel alimentés au fioul lourd.

 

Compte tenu de la température caniculaire, on peut bien se demander ce qui génère cet appel de consommation, à part des besoins de climatisation, ou de maintien des chambres froides.

ICPE: la DREAL sur veille.

Quand il en décide, le préfet peut rédiger un arrêté pour mettre en demeure un exploitant. Dernier exemple connu, en Corse du Sud, le cas d'une scierie à Santa Maria Sicche.

C'est grâce à la vigileance de l'inspection des installations classées de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Corse qui a dressé un rapport en date du 29 mai 2013.

Mais depuis quand au juste cette exploitation relevant de la rubrique des ICPE fonctionne-telle dans la "clandestinité administrative" sans éveiller l'intérêt de l'administration? Il semblerait que ce soit depuis 2011.

Et quel a été l'élément qui a éveillé la vigileance des services?

Ne serait-ce pas suite au dépot d'un dossier pour réalisation d'une installation de biomasse sur la même commune?

En tous cas la saisine des associations n'aura pas été nécessaire comme ce fut le cas en 2011 concernant les mises en demeures adressées à l'exploitant des 2 centrales thermiques de Corse.

Transition énergétique:

Tutti inseme!

Le-debat-national-sur-la-transition-energetique-s-engage-mal_article_main

la synthèse du débat national adoptée à la quasi unanimité! article 

Politique de Santé:

Faux revoir la copie!

 

« Beaucoup des grandes maladies - et des atteintes fonctionnelles - dont la prévalence a augmenté substantiellement au cours des 40 dernières années apparaissent être liées pour partie à des facteurs de développement consécutifs à des déséquilibres nutritionnels ou des expositions environnementales aux substances chimiques:

obésité,

diabète,

hypertension,

maladies cardio-vasculaires,

asthme et allergies,

maladies immunes et auto-immunes,

maladies neuro-développementales et neuro-dégénératives,

puberté précoce et infertilité,

certains types de cancer,

ostéoporose,

dépression,

schizophrénie

et sarcopénie »

Stratégie Nationale de Santé: il est urgent de revoir la copie! L'analyse de Monsieur André CICOLELLA, Président et porte-parole du RÉSEAU ENVIRONNEMENT SANTE

NDLR

Répondant à l'avance aux questionnements qui ne vont pas manquer de fuser, nous précisons que la sarcopénie n'a, à priori, rien à voir avec l'appendice sexuel d'un ex président!

Ce serait un syndrome gériatrique se caractérisant dans un premier temps par une diminution de la masse musculaire qui en s’aggravant sera à l’origine d’une détérioration de la force musculaire et des performances physiques!

vendredi 19 juillet 2013

U site "pilote" fattu à l'appiattu?

Quand les choses leur semblent bonnes à dire, les élus les disent, quitte à "pousser des coups de gueule"!

Ainsi, le Président du Conseil Général de la Corse du Sud, Monsieur Jean-Jacques Panunzi, qui " .....croit dur comme fer que l'incinération reste une méthode bien plus intéressante"  le dit sur Alta Frequenza.

Alors, que penser d'élus qui ne disent rien sur la réalisation d'un site présenté comme pilote?

Et qui laissent communiquer anonymement la population sans tenter de montrer qu'un site, incontestablement nécessaire, pourrait être réellement pilote.  

Que penser de l'absence présumée d'avis de la CTC pourtant rédactrice du PIEDMA? Car selon la formulation du permis de construire n° PC 02A 271 13 B0018: " l’avis de la Collectivité Territoriale de Corse est réputé favorable.".

Mais que la population se rassure, si on ne l'a pas informée, ce serait normal! Selon la règlementation sur les ICPE en vigueur....le site n'est pas soumis à autorisation, mais à une simple déclaration. 

Le DOSSIER  

 

Centre de tri de

déchets ménagers pré-triés

et

déchets industriels et commerciaux assimilés aux déchets ménagers

ainsi qu’un quai de transfert de déchets non dangereux

sur le territoire de la Commune de Sarrola Carcopino

 

1)   Chronologie

 

29 mars 2013

Déclaration écrite de Monsieur Patrick ROCCA gérant de la société Environnement Services en date du 29 mars 2013 relative à la création d’un centre de tri de déchets ménagers pré-triés et déchets industriels et commerciaux assimilés aux déchets ménagers ainsi qu’un quai de transfert de déchets non dangereux sur le territoire de la Commune de Sarrola Carcopino au lieu dit Ponte Bonello. Parcelles 712, 659 et 714 section B (total de 17194 m²). Le plan, daté d’avril 2013, porte l’indice 002.

8 avril 2013

Le Préfet de Corse du Sud, vu le Code de l’Environnement notamment les articles L 512-8 à L 512-13 et R 512-47 à R 512-54, donne récépissé de déclaration n° 491 D le 08 avril 2013. Le récépissé indique que ces activités concernent les rubriques 2710-1-b DC, 2710-2-1DC,  2711-2 DC, 2713-2 D, 2714-2 D, 2715 D, 2716-2 DC de la nomenclature des installations classées. Signé pour le préfet et par délégation par le secrétaire général Eric MAIRE.

  

8 avril 2013

La préfecture de Corse du Sud adresse le 08 avril 2013 à Monsieur le Maire de Sarrola Carcopino, conformément aux prescriptions de l’article 512-49 du code de l’environnement, une lettre dont l’objet est : Installation classée soumise à déclaration. En annexes, neuf pièces jointes, dont récépissé de déclaration et prescriptions y afférentes. Avec demande de publication durant un mois à la porte de la Mairie. Signé pour le préfet et par délégation par le secrétaire général Eric MAIRE

29 avril 2013

Avis favorable du Maire PC 2A27113PC0018. Auvent de 1500 m² d’emprise au sol, qui s’ajoutent aux 3700 m² existants (ex Conforama).

14 mai 2013

Un courrier du 14 mai 2013 de la SARL Environnement Services est déposé à la Mairie de Sarrola Carcopino le 14 mai 2013. Il est accompagné, conformément à la demande du SEEF de la DDTM 2A d’un plan de masse faisant apparaître la limite du PPRI de la Gravona. Le courrier indique que les deux casiers extérieurs qui empiétaient sur la zone du PPRI ont été supprimés. Le plan, daté d’avril 2013, porte l’indice 003.

16 mai 2013

Avis favorable de la DDTM 2A      PC 02A 271 13 B0018

 3 juin 2013

Signature de l’arrêté accordant un permis de construire PC 02A 271 13 B0018 au nom de l’État par le Maire de la commune. Le document indique que l’avis de la Collectivité Territoriale de Corse est réputé favorable.

 

25 juin 2013      

Monsieur le Maire de la Commune de Sarrola Carcopino demande par courrier à Monsieur Patrick ROCCA de bien vouloir lui communiquer le détail de l’activité envisagée et de bien vouloir faire une présentation de l’aménagement global devant le Conseil Municipal. 

 

2)   Activités, volumes, tonnages.

  

2710-1-b DC  ,   Installations de collecte de déchets dangereux apportés par leur producteur initial.

La quantité de déchets susceptibles d'être présents dans l'installation étant supérieure ou égale à 1 t et inférieure à 7 t

 

2710-2-1 DC ,   installations de collecte de déchets non dangereux apportés par leur producteur initial

Le volume susceptible d'être présent dans l'installation étant  supérieur ou égal à 100 m³ mais inférieur à 3 00 m³

 

2711-2 DC,  Installations de transit, regroupement ou tri de déchets d'équipements électriques et électroniques

Le volume susceptible d'être présent dans l'installation étant  supérieur ou égal à 100 m³ mais inférieur à 1 000 m³

 

2713-2 D, Installation de transit, regroupement ou tri de métaux ou de déchets de métaux non dangereux, d'alliage de métaux ou de déchets d'alliage de métaux non dangereux, à l'exclusion des activités et installations visées aux rubriques 2710, 2711 et 2712. 

Surface  supérieure ou égale à 100 m² et inférieure à 1 000 m².

 

2714-2 D,  Installation de transit, regroupement ou tri de déchets non dangereux de papiers/cartons, plastiques, caoutchouc, textiles, bois à l'exclusion des activités visées aux rubriques 2710 et 2711. 

Le volume susceptible d'être présent dans l'installation étant supérieur ou égal à 100 m³ mais inférieur à 1 000 m³.

 

 2715 D,   Installation de transit, regroupement ou tri de déchets non dangereux de verre à l'exclusion des installations visées à la rubrique 2710

Le volume susceptible d'être présent dans l'installation étant supérieur ou égal à 250 m³.

 

2716-2 DC  Installation de transit, regroupement ou tri de déchets non dangereux non inertes à l'exclusion des installations visées aux rubriques 2710, 2711, 2712, 2713, 2714, 2715 et 2719.

Le volume susceptible d'être présent dans l'installation étant  supérieur ou égal à 100 m³ mais inférieur à 1 000 m³.

 

 

3)   Contexte régional :

 

Une convention a été signée entre CAPA et SYVADEC

Un marché a été signé entre Environnement Services et le SYVADEC

 

 

 

vendredi 12 juillet 2013

BATHO limogée: un signe désastreux pour l'écologie et pour la Corse.

Pollution à Ajaccio

Centrale EDF du Vazzio:

Navires à quai: le président de l'Exécutif n'a (toujours) pas répondu à notre courrier relatif à l'appel d'offre sur la DSP.

Il est vrai que la pollution des navires pourrait presque passer inaperçue..

 

L'implantation de la future centrale à gaz de la région Ajaccienne va-telle se faire dans les mêmes conditions de proximité avec l'ancienne centrale qu'à Lucciana?

 

 

Restitution de la synthèse outre-mer des débats régionaux sur la transition énergétique,

en association avec la Corse au titre des zones non interconnectées

 

Ce mercredi 10 juillet, en présence de M. Philippe Martin, (nouveau) ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, et de M. Victorin Lurel, ministre des outre-mer de 9h à 17h30 au ministère des Outre-mer 27, rue Oudinot, 75007 (Salle Félix Eboué) a eu lieu la restitution relatif aux territoires ultramarins, auxquels la Corse était associée.

Robert BORJA, Animateur fédéral des débats régionaux de l'énergie pour France Nature Environnement, assistait à cette restitution. Au niveau national, la Corse est représentée au travers d'U Levante, adhérent de FNE. Nous lui avions demandé de porter le message suivant:

Monsieur BORJA,

Ce que vous pourriez indiquer, concernant la Corse, c’est que nous sommes particulièrement inquiets, depuis le limogeage de la Ministre Delphine BATHO en ce qui concerne l’alimentation en gaz naturel de la Corse à l’horizon 2019. La Ministre avait en effet demandé à EDF et GDF de lancer la phase administrative en vue de la réalisation d’une barge et d’un gazoduc reliant la centrale de Lucciana à celle d’Ajaccio. Confirmation du contenu de ces courriers au travers de courriers de la Ministre au président de l’Executif de la Collectivité Territoriale Corse et à celui de l’Assemblée de Corse en pj.

GDF, ne bénéficiant pas du taux de rémunération de 11 % des capitaux investis consenti à EDF,  traine les pieds devant les 6,5 % qui lui auraient été annoncés par la CRE. Et au lieu de mettre en oeuvre la démarche administrative attendue, GDF propose une variante différente de la commande de la Ministre, avec une justification qui n’a pas été suffisamment vérifiée par DGEC avant remise à la Ministre!

La modification de la PPI 2009 et de la PIP gaz n’ont toujours pas été entreprises pour permettre cette réalisation. Bien évidemment, la Corse ne veut plus de fioul lourd. Nous souhaitons avoir assez rapidement des informations sur la position du nouveau Ministre.

Au soir même de la tenue de cette restitution, Robert BORJA nous faisait lui même une restitution des propos de la Conseillère Exécutive en charge de l'Energie: 

Oui,  la représentante de la Corse, Maria Guidicelli a explicitement demandé au ministre de poursuivre les projets sur le gaz : inscription dans les PPI des 2 centrales gaz Ajaccio et Lucciana, projet de « barge unique GNL » et gazoduc Ajaccio-Bastia.

Par contre le ministre P Martin n’a rien répondu de particulier. Et sur une question aussi précise (contenu PPI élec et gaz), à mon avis on aura pas d’avant projet avant décembre. Peut-être fera-t-il qd même une réponse écrite au conseil territorial ?

A part les projets sur le gaz, elle est intervenue à un moment sur le photovoltaïque et semblait en rogne contre les projets « peu sérieux » (la discussion a buté sur la question du retraitement des déchets de panneaux PV) en demandant à l’Etat d’aider à formaliser les choses : pour l’instant il y a une « charte de bonne conduite » mais en effet pas vraiment de réglementation précise, donc charge aux élus de faire attention à la qualité des projets. L’ADEME a recadré derrière en précisant que le PV était entrée dans la nomenclature des DEEE pour le traitement.

Hier, lors de la signature de l'OPAH CAPA à Afa, après son discours, j'ai eu l'occasion de féliciter Maria pour son intervention à Paris! Surprise amusée de l'intéressée:

"Ah, comment tu sais ça, tu as des antennes à Paris?"

L'initiative citoyenne européenne a recueilli près de 1,5 million de signatures

Eau: la pétition européenne right 2 water

fait reculer Bruxelles sur la privatisation.

 

  Stationnement à Ajaccio: ca devient vraiment difficile! Profitez des transports en commun.

mardi 9 juillet 2013

Centrale EDF de Lucciana et la PPI: stratégie de l'évitement!

Alors que le précédent arrêté d'autorisation d'exploitation, Arrêté n° 2010-257-0001 du 14 septembre 2010de la centrale de Lucciana alimentée au FIOUL LOURD mentionnait par deux fois la PPI, d'abord celle de 2006, puis celle de 2009:

 

   Vu l'arrêté ministériel du 7 juillet 2006 relatif à la programmation pluriannuelle des investissements de production d'électricité,

   Vu l'arrêté ministériel du 15 décembre 2009 relatif à la programmation pluriannuelle des investissements de production d'électricité,    prévoyant notamment pour la Corse le fonctionnement des nouvelles centrales thermiques au gaz naturel dès lors que le raccordement de la Corse au gazoduc Algérie- Italie via la Sardaigne (Galsi) sera réalisé,

 

On ne peut que constater que cette double référence à la légalité en matière de politique énergétique a purement et simplement disparu de la rédaction du nouvel arrêté : Arrêté 2013-178-0005 du 27 juin 2013 qui autorise l'exploitation de la centrale de Lucciana à fonctionner au FIOUL DOMESTIQUE.

On se demande bien ce que doit en penser la Ministre limogée et son DGEC?

vendredi 5 juillet 2013

PROGLIO versus BATHO? Imbéciles et Ignorants de Corse: attention aux plumes et au goudron!

EDF ne nous ayant pas invités à l'inauguration du barrage du Rizzanese, nous aurions pu en déduire que l'opérateur avait quelques ressentiments contre les défenseurs de l'Environnement.

Mais de là à débarquer la Ministre de l'écologie!

 

Delphine Batho victime de "forces économiques" ? article

Batho torpille le gouvernement article   

Extraits:

Delphine Batho attribue son éviction à deux forces convergentes. D’une part aux «forces de résistance au changement». Et l’ancienne porte-parole du candidat Hollande de citer les patrons d’EDF, Henri Proglio, et surtout de Vallourec, Philippe Crouzet. Le premier pour n’avoir engagé aucune action visant à la fermeture rapide de la centrale nucléaire de Fessenheim. Le second pour avoir, publiquement annoncé, aux Etats-Unis, le licenciement d’une ministre, coupable à ses yeux d’entraver l’exploration pétrolière et surtout gazière (de schiste).

Premier détail : Philippe Crouzet non content d’être membre du conseil d’administration d’EDF préside aussi son comité de suivi des engagements nucléaires. Second détail, à la ville, il est aussi le mari de Sylvie Hubac, directrice de cabinet du président François Hollande. Mais les énergéticiens et leurs fournisseurs ne sont pas seuls coupables.

Amère, mais pas abattue, Delphine Batho a «observé que Jérôme Cahuzac a été remercié et salué pour l'ensemble de son travail au service de la République, ce qui n'est pas le cas dans le communiqué de presse qui m'a congédiée

Le limogeage de la Ministre Delphine BATHO remet-il en question la position de l'Etat dans le dossier des centrales thermiques de Corse?

La Ministre qui avait déjà adressé deux lettres aux opérateurs EDF et GDF, n'aura pas eu le temps de signer la trilogie de ce monologue épistolaire.

Reste la loi, retranscrite dans la PPI de 2009...celle qui impose le fioul lourd, et n'envisage le gaz naturel que si le GALSI est réalisé et que si la Corse y est raccordée.

Notre préposé aux plumes ne va pas manquer de goudron.

Corse:

Forte hausse des maladies thyroïdiennes après Tchernobyl article

  

Emissions polluantes dans l'atmosphère:

Respect des limites par l'UE et anticipation de nouvelles réductions article

Eaux de surface:

De nouveaux produits chimiques contrôlés, trois substances pharmaceutiques sous surveillance

Douze nouvelles substances seront ajoutées à la liste de l'Union européenne des substances prioritaires pouvant poser un risque pour l'environnement aquatique, selon une législation adoptée par les députés ce mardi. Pour la première fois, trois nouvelles substances pharmaceutiques seront également incluses dans la "liste de surveillance" des polluants émergents qui pourraient être, dans le futur, intégrées à la liste des substances prioritaires.

Projet d'arrêté, applicable au 1er janvier 2014, établissant la liste des substances définies à l’article R. 213-48-13 du code de l’environnement relatif à la redevance pour pollutions diffuses. le texte

Principe de précaution

 Communication du Conseil d'Etat: article