Sardaigne

GNL chinois versus GALSI mort ?

Un article signalé par Juan Carlos nous a permis de constater que les similitudes entre Corse et Sardaigne sont très fortes, notamment en matière énergétique.

Première similitude: voilà qu'après un ENIème report, une réunion en vue du déblocage du projet de gazoduc est envisagée pour le mois de mai. Il est permis de penser ce sera en 2013!

Deuxième similitude: après les centrales diesel à moteurs propres alimentées au fioul lourd votées par l'Assemblée de Corse en 2005, voilà maintenant que la Sardaigne aussi parle de centrales à charbon propre! On n'est plus très loin de la transposition du "fioul lourd spécial Corse d'EDF".  A quand le charbon propre spécial Sardaigne?

Troisième similitude: faute de gaz naturel acheminé par gazoduc, après la Corse, la Sardaigne se met également à réver de GNL. Oui, du gaz naturel liquéfié pourrait être acheminé sur l'île soeur par méthanier, et remis en gaz par une station de regazéification géante. Il semblerait même que des contacts sérieux et répétés aient eu lieu avec des  investisseurs......Chinois. (Fin des similitudes: nous, on avait bien pensé Européen....mais pas Chinois!)

Qui sait si l'Assemblée de Corse ne va pas maintenant jeter son dévolu sur ce nouveau mouton à 5 pattes? Car il n'y a qu'un pas pour penser à l'alimentation des centrales à gaz de Corse par du GNL regazéifié en Sardaigne par des Chinois, et transféré jusqu'en Corse par un Cyrénée qui comblerait GRTgaz.

Une nouvelle chimère qui permettrait à l'opérateur monopolistique d'arriver tranquillement jusqu'en 2018 sans rien dans les main (Bouillon: " Ce sera du gaz naturel et rien d'autre".). Le préfet d'alors n'aura plus d'autre alternative que d'autoriser l'exploitation des centrales de Corse au fioul lourd au nom de la sécurité énergétique de la Corse.  

Photo Corse Matin

Déjà en janvier 2009,  le Président de l'Assemblée de Corse, le gouvernement à travers Monsieur GALSI, et le président de l'Exécutif nous avaient adressé un signal très fort!

"Le projet de gazoduc se rapproche très sérieusement de la Corse". l'Article de Corse Matin

 

 Ghjuchemu à piattatela

1 400 000 €

C'est le montant que la CAPA a prévu de consacrer en 2013 au titre de son budget environnement:

Acquisition d'un terrain quai de transfert de tri : 1 000 000 €

MO quai de transfert de tri :                                200 000 €

Travaux quai de transfert de tri:                            200 000 €

Trois sites potentiels seraient pressentis, dont l'un se situerait sur la commune de Sarrola-Carcopino (Ancien hangar Saint Gobain). Au sein de l'équipe municipale de Sarrola-Carcopino on indique ne pas avoir été associé à la reflexion et découvrir l'existence de ce projet. Par ailleurs la commune a d'autres ambitions pour l'amménagement de cette partie de son territoire.

Bien qu'il ne s'agisse que d'une provision, l'affaire semble donc bien engagée. De plus, un projet privé de concassage des gravats serait également sur les rails dans le même périmètre.

 

Pendant que nous échaffaudons les nièmes plans sur l'hexagone, en Allemagne la transition énergétique est déjà en marche.

Le bilan de la production solaire + éolienne en 2012: lien 

Le document est anglais mais les graphiques sont suffisamment explicites. Ca suppose que les producteurs ne refusent pas de communiquer les données fines qui permettraient de gérer plus finement.