Association Aria linda

vendredi 25 janvier 2013

Moteurs diesel propres et fioul lourd spécial Corse, centrale à gaz sans gaz à PIG et rien d'autre: on a pris le bouillon!

Un PIG au Tribunal Administratif de Bastia

C'est le 5 février 2005 que le TA de Bastia rendra ses conclusions avis sur le recours engagé par l'association A Sentinella contre: 

L'arrêté (Préfet de la Corse du Sud) n°2011028-0004 du 28 janvier 2011 qualifiant de programme d'intérêt général (PIG) le projet de construction par la société EDF-PEI d'un site de production d'électricité de 120 MW fonctionnant au gaz naturel sur le territoire des communes d'Ajaccio et de Bastelicaccia. site 6 ter.   Lien

Curieusement, le très avisé Préfet Bouillon avait bien pris le soin de qualifier la centrale à gaz de PIG, mais il semblerait qu'il ait omis de qualifier également de PIG .....la canalisation de transport de gaz!

Alors, comme aurait pu le dire Bourvil dans le film Le Corniaud à propos de cette usine à gaz sans conduite de gaz pour l'alimenter:  "Ah elle va marcher beaucoup moins bien forcement !" ......et forcément mieux au fioul lourd d'autant que la réalisation d'une conduite traversant l'actuel site du Vazzio, où se trouvent (tout à fait par hasard!) 3 cuves de 10 000 m3 de fioul lourd, est déjà sur les rails !

Quand on pense à tout le couteux pataquès organisé avec la CNDP pour la réalisation d'une consultation publique alors que cela n'était pas du tout justifié, aux dires même la CNDP, et qu'il aurait vraisemblablement suffit de lancer une procédure de DUP. 

m

m

Consultation publique

Déclaration d’utilité publique des canalisations de transport de gaz

Faute de PIG, on ne pourrait pas en passer par une DUP?

Donnez votre avis sur les modifications des obligations relatives au :  Décret n° 2012-615 du 2 mai 2012 relatif à la sécurité, l’autorisation et la déclaration d’utilité publique des canalisations de transport de gaz, d’hydrocarbures et de produits chimiques. Le projet de texte

m

m

Chaine humaine..... pour l'arrêt du nucléaire

Paris le 9 mars 2013 à 13h30

m

m

Chaine humaine....... pour la poursuite du nucléaire.....

.......CGT et direction d'EDF en phase!

L'articleIronie du sort? C'est le fils du résistant communiste Henry ROL-TANGUY qui est chargé de la démarche de fermeture, et une chaine humaine lui a déjà refusé....une ouverture! article

5

5

GALSI

 

 

Notre très synthétique traduction de l'article du 22/01/2013.

Suite à une saisine d'opposants au projet de gazoduc en Sardaigne, l'Union Européenne qui indique qu'elle ne soutiendra financièrement le GALSI que lorsque les porteurs du projet donneront des garanties environnementales.

RTE : Bilan 2012

Extraits de l'article du Journal de l'environnement:

Normal, si l’on se souvient que le parc éolien s’est accru de 757 MW cette année-là (sa capacité installée au 31 décembre 2012 est de 7.449 MW) et que la puissance photovoltaïque a atteint 3.515 MWc (en hausse de 40% en un an). Pour flatteurs qu’ils soient, ces chiffres apparaissent presque ridicules au regard des puissances installées en Allemagne. «Chaque année, l’Allemagne met en service 7.000 MWc», rappelle Dominique Maillard.

Pour la troisième année, la France est importatrice nette d’électricité allemande à bas coût (8,7 TWh/an). L’Hexagone continue toutefois d’afficher un solde positif avec tous ses autres voisins, pour un bilan total de 44 TWh/an: 14 TWh de moins qu’en 2011.

mardi 22 janvier 2013

Qualité de l'air et Microparticules: les données collectées en Corse sont-elles exploitées par l'Agence Régionale de la Santé de Corse?

2013

En Europe,

 ce sera l'Année de l'Air.

Extrait: " ...... plus de 95 % des citadins de l'Union européenne respirent régulièrement des niveaux d'ozone supérieurs à ceux recommandés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)."   Article

En Corse,

c'est déjà mal parti.

Site de Qualitair Corse

Voici ce qu’on observe sur le site lorsqu’on s’intéresse à la surveillance des microparticules PM 10 sur 3 ans, du 01/01/2010 au 31/12/2012 soient 1095 jours.

1 ère sélection :

Particules en suspension

Données journalières

Les 3 stations de Corse du Sud

Canetto, Diamant, Piataniccia,

Les 4 stations de Haute Corse (Venaco non sélectionnée):

Giraud, Montesoro PM10, Montesoro PM 2.5, Saint Nicolas, Marana

Ca donne le tableau du haut. Pour représenter la période sélectionnée de 1095 jours (3x365), le logiciel choisit de la représenter avec 1200 jours en abscisse.

2 eme sélection :

On ne garde que les 4 stations de Haute Corse  pour la même période. Globalement il y semble y avoir peu de lacunes et le logiciel conserve l’échelle initiale avec 1200 jours en abscisse. Ca donne le tableau de droite au milieu de l’image

3 eme sélection :

On ne garde que les 3 stations de Corse du Sud pour la même période. Trouvant beaucoup de données manquantes, le logiciel adapte une nouvelle échelle sur 800 jours en abscisse. Ca donne le tableau de gauche au milieu de l’image

4 eme sélection :

On ne garde que la station industrielle de Marana de la Haute Corse pour la même période. Il y a beaucoup de données manquantes et le logiciel adopte une échelle ne comportant plus que 800 jours en abscisse. Ca donne le tableau de droite au bas de l’image. La période représentée tient sur 600 jours et comporte des lacunes sur environ 80 jours. Il y a donc 520 jours d’enregistrement de données journalière sur 1095 jours. Soit un taux de fonctionnement sur 3 ans de 47,50 %.

5 eme sélection :

On ne garde que la station industrielle de Piataniccia de la Corse du sud pour la même période. Il y a beaucoup de données manquantes et le logiciel adopte une échelle ne comportant plus que 450 jours en abscisse. Ca donne le tableau de gauche au bas de l’image. La période représentée tient sur 350 jours et comporte une lacune de 50 jours. Il y a donc 300 jours d’enregistrement de données journalière sur 1095 jours. Soit un taux de fonctionnement moyen sur 3 ans de 27,40 %.

Ci dessous, située à 5 km de la cabine de mesures industrielles de Piataniccia, la centrale EDF du Vazzio, le 14 janvier 2013 à 14h39. On remarque sur la photo contrastée, la trop faible hauteur de dispersion du panache et sa forte concentration.

6  eme sélection :

On sélectione de nouveau les 7 stations qui mesures les microparticules en Corse (hors Venaco) en choisissant un affichage en données horaires à la place des données journalières. On passe donc de l'affichage de moyennes journalières, à l'affichage de moyennes horaires. Et on constate des pics si élévés que le logiciciel, qui n'a probablement pas été conçu pour de telles amplitudes, ne parvient pas à adapter son échelle de traçage des ordonnées.

Considérant, comme les scientifiques, qu'il n'existe pas de seuil en dessous duquel aucun effet sur la santé ne serait observable, et en cumulant la somme des expositions aux importants niveaux d'exposition affichés, l'agence régionale de la Santé (ARS) par exemple, et autres services de l'Etat,  pourraient bien se demander s'ils ne sont pas sans conséquences sur la santé de la population impactée.

L 'échelle des abscisses, qui représente les heures, reste adaptée une plage de 28000 heures pour 26280 heures de mesures. LES

En France, la

TGAP

est rendue plus dissuasive.

Le CITEPA nous résume ce qui change:

  • étendant la TGAP à cinq nouvelles substances polluantes émises dans l'air : benzène, arsenic, sélénium, mercure et hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP),
  • triplant les taux de la TGAP en vigueur en 2012 sur les émissions de SOx, d'hydrocarbures non méthaniques et de COV (soit 136,02 €/tonne au lieu de 45,34 €/tonne), ainsi que sur les émissions de poussières totales en suspension ou TSP (soit 259,86 €/tonne au lieu de 86,62 €/tonne),
  • abaissant de 50 à 5 tonnes/an le seuil d'assujettissement à la TGAP pour les TSP. 

Revue de Presse

Mais que diable allait-il faire dans cette galère?

Si l'on en croit les prédictions qui semblent aujourd'hui avérées d'un expert britannique, l'intervention française au Mali pourrait bien avoir des conséquences totalement contraires aux visées initiales! Un des effets boomerang prévisible suite à l'attaque terroriste d' In Anemas: les exportations Algériennes pourraient être remplacées pat du gaz Russe!  Article   Un flop monumental alors que l'Europe cherche à réduire sa trop grande dépendance au gaz Russe. 

 

 

jeudi 17 janvier 2013

Exploitation de Lucciana B: EDF préconise la .........simple reconduction des prescriptions existantes.

« ... les mesures mises en place pour la situation autorisée au titre de l’arrêté préfectoral existant seront suffisantes par

simple reconduction des prescriptions existantes. »

Les services de la DREAL pourraient presque remercier le rédacteur des conclusions rédigées dans le résumé non technique versé à l'enquête publique relative à l'exploitation de la future centrale EDF de Lucciana B. article

S'ils avaient encore un doute sur la manière de rédiger le futur arrêté de la centrale diesel dont le démarrage est annoncé, d'abord au fioul domestique, puis au gaz naturel, ce doute vient d'être levé! Il n'est pas facile en effet d'y retrouver son latin depuis l'appel d'offre (écrit) lancé pour des moteurs prévus pour fonctionner au fioul lourd, jusqu'à l'annonce de campagne (verbale) du candidat Sarkozy de les faire marcher au fioul léger!

En fait, EDF leur suggère tout simplement, de maintenir les mesures mises en place pour la situation autorisée au titre de l'arrêté préfectoral......du 14 septembre 2010.....en vue de l'alimentation de la centrale au fioul lourd! Et après nous avoir affirmé que les moteurs diesel propres de nouvelle génération allaient fonctionner avec un fioul lourd spécial Corse conformément aux meilleurs techniques disponibles (MTD), EDF souhaite maintenir les valeurs limites d'émission (VLE) de polluants très élevès qui leur sont caractéristiques!

Pour éclairer le lecteur, au niveau de l'émission autorisée des microparticules, l'arrêté préfectoral du 14/10/2010 prévoit une VLE de 100 mg/m3, alors que les MTD disent qu'une VLE de 70 mg/m3 est réaliste pour du fioul lourd. Et cerise, sur le gâteau, les MTD indiquent que l'emploi du fioul léger permet de limiter à 30 mg/m3 les émissions de microparticules.

L'exploitant qui aurait donc un matériel dernier cri lui permettant de respecter une VLE de 30 mg/m3 avec du fioul léger demande donc au préfet, via la DREAL, qu'on maintienne,dans le nouvel arrêté préfectoral, la VLE de 100 mg/m3!

Particules

Ca devrait intéresser Qualitair Corse,

et les rédacteurs du SCRAE!

Selon un article de l'INSEE, en 2011, les transports routiers sont responsables de 57 % des émissions de NOx et entre 17 % et 19 % des émissions de particules de France métropolitaine. 

 

Janvier 2013: l'air de la Capa est toujours de bonne qualité et ne "soufre" aucune contestation. 

 

Nucléaire au Japon: Sortie de crise par la porte et retour par la fenêtre? Article  Ca semble difficile pour un pays qui serait contaminé à 50 %! Article

Ci-dessus, la carrière de Baléone le 02 janvier 2013 à 17h24: le capteur de Piataniccia mesure des particules........de sable!

CSPE

Ce qui n'avait pas été accordé par le gouvernement de Nicolas SARKOZY à EDF, l'est par le gouvernement de François HOLLANDE. article     

Euh...les 30 millions d'€ annuels de surcoût liés à l'emploi du fioul léger à Lucciana sont bien dedans?

Revue de presse

Bizarre! Alors que L'EXPRESS désigne 5 dirigeants qui boosteraient l'emploi, à Ajaccio, nous n'en comptons, au mieux, que 4. 

L'intéressé ne semble d'ailleurs pas figurer parmi ceux des responsables d'EDF auxquels la Municipalité de Bastelicaccia adresse ses remerciements particuliers pour avoir "DEFINITIVEMENT abandonné le projet de centrale à Bastelicaccia". Tout cela demande quelques éclaircissements: 

Faut-il en déduire que le directeur est un irresponsable, ou qu'il n'a donné aucune assurance à la Municipalité?

Habitants de Bastelicaccia, et de toute la Corse, méfiez-vous de la docte ignorance des experts!

Par contre, deux bons points pour MATCH qui traite un vrai sujet et rend hommage aux lanceurs d'alertes.

Nucléaire

Comment Areva laisse mourir ses travailleurs au Niger l'article

 

FUMER passivement NUIT

Tabagisme passif: Article 

Navires

 Exposition aux risques professionnels : article

Gaz de schiste 

20 December 2012 – 23 March 2013 : Gaz de schiste – consultation publique au niveau Européen sur l'extraction des combustibles fossiles non conventionnelsLien 

CONSULTATION ON UNCONVENTIONAL FOSSIL FUELS (e.g. SHALE GAS) IN EUROPE 

Lire la suite

samedi 12 janvier 2013

Centrale thermique de Lucciana: le plan B, c'est le fioul lourd.

p

p

Les associations membres du Collectif Régional Non aux Centrales au Fioul Lourd ont déposé leur observations dans le le cadre de l'enquête publique relative à la : 

p

p

Demande d'autorisation en vue d'exploiter le site de production d'électricité de Lucciana B, au fioul domestique puis au gaz naturel en mode « Dual Fioul » présentée par le président d'EDF-PRODUCTION INSULAIRE-SAS- centrale de Lucciana B -20290 Lucciana, lieu-dit Casamozza.

 

Après avoir procédé à l'examen des seules pièces disponibles (les autres bien que demandées ne nous ayant pas été communiquées) nous avons été frappés par le vide du dossier présenté par l'exploitant à l'administration. Après avoir fait l'analyse point par point du résumé technique, nous en avons dégagé une synthèse qui est reprise ci-après.

 

 

 

Justification de la démarche d'enquête publique

 

 

 

En amont de la présente enquête publique destinée à instruire la demande d'autorisation d'exploitation de la centrale en vue d'un fonctionnement au fioul domestique puis au gaz naturel en mode dual fuel, le contexte réglementaire est totalement différent de celui qui prévalait à l'époque de la première enquête publique relative à l'exploitation de la même centrale au fioul lourd.

 

La précédente demande, présentée le 5 mai 2009 et complétée le 3 septembre 2009  reposait en effet sur un arrêté ministériel, celui du 2 mai 2008, qui imposait le fioul lourd comme combustible principal alors même que la PPI en vigueur, celle de 2006, ne précisait pas la qualité du fioul (lourd ou domestique).

 

L'obligation d’utiliser le fioul lourd comme combustible principal n'ayant été introduite par la PPI de 2009 qu'à partir de sa signature par le Ministre Jean Louis BORLOO le 15 décembre 2009.

 

Le rapport de présentation au parlement de la PPI de 2009 précise en effet : 

 

Ces nouvelles centrales sont destinées à fonctionner au fioul lourd mais sont convertibles au gaz naturel (avec une perte de puissance d'environ 5 %) si le projet GALSI se réalise et que la Corse y est raccordée.

 

L'ensemble de ces prescriptions devait donner toute sa légitimité à l'arrêté préfectoral du 14 septembre 2010 autorisant EDF à exploiter au fioul lourd.

 

S'agissant d'une nouvelle demande relative à l'exploitation au fioul domestique, comme combustible principal, puis au gaz naturel, force est de constater qu'elle n'est adossée à aucun contexte réglementaire :

 

En ce qui concerne l'exploitation au fioul domestique

 

- L'arrêté ministériel du 2 mai 2008 qui impose le fioul lourd est toujours en vigueur.

- La PPI, celle de 2009 qui a imposé le fioul lourd comme combustible principal est toujours en vigueur.

- Le surcoût lié à l'exploitation au fioul domestique (estimé entre 20 à 30 M€/an), en remplacement du fioul lourd, n'a pas été autorisé.

 

 

 

En ce qui concerne l'exploitation au gaz naturel

 

- Les conditions économiques favorables à la réalisation du gazoduc GALSI  ne sont  pas réunies et les porteurs du projet ont déjà, à plusieurs reprises, différé la décision d'investissement. Cete décision n'est pas du ressort de l'Etat.

- Le raccordement de la Corse au gazoduc GALSI n'a pas été décidé. Cette décision est du ressort de l'Etat.

- L'alimentation en gaz naturel liquéfié (à défaut de réalisation du GALSI) n'est prévu ni par la PPI de 2009 en vigueur, ni par la PIP gaz 2009 également en vigueur.

- La construction de Cyrénée, réseau gazier supposé relier Lucciana à Ajaccio, n'a pas été décidé et ne figure pas dans les préconisations de la PIP gaz. Son financement reste toujours à décider. (On se souvient de l'avis de la CNDP qui estimait qu'une procédure de consultation publique ne se justifiait pas pour le projet Cyrénée).

- La justification économique de la réalisation de Cyrénée est réputée reposer sur l'alimentation des deux centrales thermiques de Corse,. Pour autant, alors que le préfet de Corse du Sud, a pris le soin de déclarer l'utilité publique d'une centrale alimentée au gaz naturel pour la région Ajaccienne, il n'a pas pris la précaution de déclarer également l'utilité publique l’ alimentation de celle de Lucciana par du gaz naturel, ou par du gaz naturel liquéfié. En revanche, une étude d'impact environnemental a déjà été réalisée pour l'alimentation en fioul de la future centrale du sud suivant un tracé qui passe à proximité des 3 cuves de stockage de fioul lourd de l'actuelle centrale du Vazzio. (Une configuration similaire est observable à Lucciana).

 

 

Si l'alimentation au fioul léger, puis au gaz naturel fait consensus dans l'île, il ne semble pas être partagé par les décideurs. Seul le fioul est prévu en l'état actuel des autorisations.

 

 

Mise à disposition des documents au public.

 

 

Le contexte est également différent : les demandes de communication du dossier intégral sous forme numérisée formulées par les associations auprès du président de la commission, puis auprès de la DREAL n'ont pas abouti. Lors de la première enquête publique la même demande avait été satisfaite sur le champ.

.

Des retards à la mise en ligne des informations, imputables à l'informatique selon le Président de la commission, ont été constatés sur le site de la Préfecture. (« En principe, le dossier devrait être mis sous forme informatique sur le site dédié des services de l'Etat au début de la semaine prochaine. En effet, ils ont eu des problèmes d'informatique qui seront résolus sous peu. »)

 

La publication du premier avis a fait l'objet d'un rectificatif lors d'une seconde parution (« il fallait lire ») Voir annexes

 

 

 

Conclusions des Associations

 

 

 

Alors que le dossier d'autorisation d 'exploitation de la centrale de Lucciana B déposé lors de la première enquête publique avait été bétonné administrativement pour imposer le fioul lourd comme combustible principal, et même conforté, alors que les moteurs étaient déjà
commandés, par une modification de la PPI signée en décembre 2009, le nouveau dossier déposé par EDF n'introduit, hormis quelques annonces, aucune décision notifiée.

Le contexte est tellement figé que l'industriel en arrive même, dans ses conclusions de l'étude d'impact, à suggérer à l'Etat de ne pas modifier l'arrêté d'exploitation en vigueur :

« ... les mesures mises en place pour la situation autorisée au titre de l’arrêté préfectoral existant seront suffisantes par simple reconduction des prescriptions existantes. »

Une simple reconduction des prescriptions existantes qui laisserait la porte entrouverte à la poursuite de l'exploitation au fioul lourd, en cas de nécessité, et bien sur, seulement s'il fallait assurer la sécurité du « système électrique Corse ».

Et si les moyens prévus pour acheminer et traiter le fioul lourd ont été économisés pour Lucciana B, ils restent disponibles et proches grâce à Lucciana A.

Nous n'en sommes pas dupes, bien que tous les spécialistes qui s'ingénient à élaborer le Schéma Régional Climat Air Energie en aient balayé l'éventualité, le véritable plan B du tandem fioul domestique-gaz naturel, c'est ..........le fioul lourd.




 
Pour le Collectif Régional Non aux Centrales au Fioul Lourd

 

 

Jean Nicolas ANTONIOTTI

Lien vers l'intégralité de la contribution transmise au président de la commission d'enquête.

-----

A nos décideurs, s'il y en a:

 

STOP!

mercredi 2 janvier 2013

Annus horribilis: c'est à cause d'un gaz!

 

....et sutout la santé.  Vous suivez ? ........

Lire la suite