Transition énergétique

En Corse, les hommes de l'art auraient donc tout faux? 

Extraits:

Selon la directrice de exécutive de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE),  la décarbonisation de notre système énergétique passerait par le déploiement massif de centrales thermiques à flamme à haut rendement (50% minimum)............ article intégral  

La loi Pope du 13 juillet 2005 impose pourtant de «porter le rythme annuel de baisse de l'intensité énergétique finale à 2% dès 2015 et à 2,5 % d'ici 2030». Nous en sommes loin. Motif, s’interroge faussement naïve l’AIE: «Le manque d’incitation et un certain nombre d’obstacles non économiques empêchent une adoption à grande échelle de mesures améliorant l’efficacité énergétique».

 

Centrales thermiques à flamme : le principe exposé par EDF dans un dossier de presse extrait:

"Les centrales thermiques à flamme fonctionnent à partir de ressources naturelles : charbon, fioul, gaz. Ce combustible est brûlé dans une chaudière qui peut atteindre 90 mètres de hauteur. La chaleur dégagée réchauffe de l'eau contenue dans des tubes qui tapissent les parois de la chaudière. L'eau est transformée en vapeur qui, injectée sous pression, entraîne une turbine couplée à un alternateur qui génère l'électricité. Ensuite la vapeur redevient eau, puis repart vers la chaudière pour un nouveau cycle."

O Ba, sò veramente cusi i motori diesel di u Vaziu, à l'usu "la machine à vapeur de Cugnot"?

innò u me figliolu, sò parole di i sapientioni chi si facenu chjamà "les homme de l'art".  Ci portanu di fole in canzone.

E facenu dino crede à u sgiò présidente chi e STEP..... puzzanu orribilmente! 

Bonnet d'âne...

Personne n'a oublié la piètre prestation de Bruno LEMAIRE l'ex ministre UMP de l'agriculture qui ne connaissait pas la contenance d'un hectare! (Un homme de l'are)

Mais quand des  industriels remettent en cause la parole d'une ministre, elle a au moins droit à un droit de réponse: Selon le syndicat de l'éclairage, le projet d’arrêté d’extinction de l’éclairage des bâtiments la nuit n’apporterait qu’un quart des économies d’énergie annoncées par le ministère : 0,5 TWh/an seulement et non 2 TWh/an. article

SbilicatuDa    Rise