FIOUL LOURD à LUCCIANA

Tribunal administratif de Bastia

Les conclusions synthétiques (orales) du recours en annulation déposé par l’association U LEVANTE, avec pour avocat Maitre Benoit BUSSON, contre l’arrêté n°2010-257-0001 du préfet de la Haute Corse du 14 septembre 2010 autorisant la société EDF-Production Electrique Insulaire Haute-Corse SAS à exploiter une centrale électrique sur la commune de Lucciana, lieux-dits Morticcio et Suale ont été rendues à l’audience du Tribunal Administratif de Bastia, le 22 novembre 2012 à 9h30.
m
Le Tribunal Administratif a rejeté le recours sur le fond. Les conclusions écrites seront disponibles sous 15 jours.
m
Concrètement, l'avenir de Lucciana reste au fioul lourd.
m
Car si le nouveau projet d’arrêté soumis à enquête publique évoque le fioul léger (domestique), ce n'est qu'au titre de combustible de soutien du gaz naturel, qui est le combustible principal.
m
Et, à défaut de gaz naturel en 2018, tout les documents en vigueur (PPI 2009, arrêté ministériel de mai 2008 et arrêté préfectoral du 14.09.2010) permettront au préfet de prescrire le fioul lourd en combustible principal au moment de la mise en service de Lucciana B.

EDF était représentée par son avocat, l'Etat n'était pas représenté. Photo ci-dessus, des représentants du Collectif Non aux Centrales au Fioul Lourd étaient venus assister à l'audience en compagnie des représentants de l'association U Levante.
Ci-dessous, la centrale de Lucciana B, dont le chantier a déjà pris du retard.

En contrastant un peu la photo, on aperçoit le panache de la centrale de la centrale de Lucciana A, celle d'EDF.

QUALITE de L'AIR 
De façon un peu caricaturale, on peut dire que le représentant d'EDF PEI, reprenant l'argumentaire développé par EDF PEI, a souligné que les émissions de Lucciana B, qui sera exploitée par EDF PEI, n'avaient rien à voir avec Lucciana A, celle actuellement exploitée par EDF.

De retour vers Ajaccio, franchissement du col de Vizzavona.
Nos yeux, qui ne sont pas des capteurs de la qualité de l'air homologués, constatent que la vallée de la Gravona est noyée dans une épaisse fumée.
Comme disait un des scientifiques qui intervenait récemment au palais des congrès sur le changement climatique: "Vu la concentration en microparticules, on se demande pourquoi on vient en vacances en Corse".

Tous ne sont pas seulement ici pour des vacances.
m
 Sphères de Damoclès à Ajaccio
 

Station GPL de Loretto

Le dossier PPI Station GPL de Loretto sera soumis à la consultation du public pendant un mois, du 5 novembre au 5 décembre 2012 à :

la mairie d’AJACCIO, siège de l’enquête publique, dans la salle de réunion de la direction générale des services techniques, 6 Bd Lantivy, du lundi au vendredi de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00,

afin que toute personne intéressée puisse en prendre connaissance et consigner éventuellement ses observations sur le registre ouvert à cet effet.

 DIOXINE et INCINERATION

 

Sur le continent: Affaire de la dioxine émise par l'incinérateur: ce n'était pas la faute de l'exploitant!  l'article

L'argumentaire de l'exploitant de l'incinérateur était simple: Novergie a fait son travail d'exploitant, les mises aux normes, c'était l'affaire du syndicat intercommunal.

m

Toute ressemblance avec une situation locale serait-elle purement fortuite? En Corse, l'exploitant des centrales thermiques ne serait pas responsable des caractéristiques techniques annoncées par les constructeurs des moteurs diesels qu'il a acheté. 

 U Levante répond

au Ministre de l'Intérieur

Le reportage

La direction collégiale de l'association U Levante attend les réponses aux courriers de demande d'audience directement adressés au Ministre Manuel VALLS, et récemment relayés par les services du Ministre dans l'ile.