Audience avec le Préfet de Région du 30.10.2012

.

Ce 30 octobre 2012 de 10h40 à 12h00, le Préfet de la Région Corse recevait les représentants des  associations U Levante, le GARDE, A Sentinella et Aria Linda. Participaient également aux échanges les représentants de la DREAL (DRIRE) et des Affaires Maritimes.

  

Ordre du jour :

  1. Alimentation de la centrale thermique de Lucciana au fioul léger dès sa mise en service.

  2. Alimentation de la centrale d’Ajaccio au gaz naturel dès sa mise en service.

  3. Etude comparative fioul lourd fioul léger réalisée par EDF en 2011 : avis des services de l’Etat, avis de l’ARS.

  4. Navires : Charte - DSP- continuité territoriale.

  5. Gouvernance à cinq : convention Etat-CTC pour la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement en Corse en date du le 07/10/2010.

  6. Exploitation et diffusion des documents relatifs aux centrales thermiques (ICPE).

  7. Agrément de l’association A Sentinella au titre de l’article L141-1 du code de l’environnement.

 

       A également été évoquée la réglementation applicable en matière de brûlages.


.

Affaire U Levante / Arrêté préfectoral d'autorisation d'exploitation de la centrale thermique Lucciana II au fioul lourd:

 

Le rapporteur public donnera ses conclusions publiquement le 22 novembre 2012 au Tribunal Administratif de Bastia. Le jugement sera rendu quinze jours plus tard.

.  

                               

 

                                                                     

L'étude comparative fioul lourd/fioul léger

La partie sanitaire de l’étude comparative fioul lourd/fioul léger réalisée par EDF en 2011 cible particulièrement les émissions soufrées. Autant dire qu'elle ne s'attarde pas vraiment sur les niveaux d'émissions des autres polluants. 

 

L'étude ne concerne pas, comme comme certains ont pu le penser, un comparatif avec les émissions de l’actuelle centrale de *Lucciana I et celles de la future centrale Lucciana II. *(qui devait être arretée au 3.12.2010 et qui n’a pas été équipée en dépollution comme l'a été le Vazzio I à partir de 2006)

 

Cette étude est un comparatif relatif aux futures conditions d'exploitation de la future de Luciana II, selon:

- qu'elle soit alimentée au fioul lourd: les VTR exprimées sont relatives à ce que seraient les émissions soufrées de Lucciana II.

- qu'elle soit alimentée au fioul léger: les VTR exprimées sont relatives à ce que seraient les émissions soufrées de Lucciana II.

 

Autrement dit, sont effectivement présentées dans cette étude des émissions tout à fait représentatives de celles de l'actuelle Vazzio I qui est d'une puissance équivalente et dotée d'un équipement de dépollution identique, dans les 2 modes d'alimentations énoncées ci-avant. 

C'est le parralèle que nous en avons tiré, en présence de Monsieur le Préfet de Région. Les services de la DRIRE l'ont réfuté:

 

A puissance égale, dépollution égale et combustible égal, il n'y a aucune raison que les dépassements de VTR evalués pour la future centrale de Lucciana II alimentée au fioul lourd ne soient très différents de ceux qui aurait pu être évalués pour l'actuelle centrale Vazzio I.

Un des responsable de la DRIRE faisait d'ailleurs valoir l'âge avancé de la centrale du Vazzio I, ce qui peut sous-entendre des performances environnementales probablement moins bonnes que celle annoncées pour la nouvelle centrale Lucciana II. Donc des VTR plus défavorables.

 

Considérant que le périmètre impacté dans le cas de Lucciana II, nous avons fait remarqué qu'il était manifeste que la cabine de mesure de Piataniccia, située à 5 km des cheminées de la centrale du Vazzio, devait être rapprochée de la zone véritablement impactée et donc réinstallée dans un périmètre relativement plus ressemblant à celui estimé pour Lucciana II

Signalons que les émissions de l'actuelle centrale de Lucciana I, non équipée en dépollution, doivent être bien supérieures à ce qui est exprimé dans le tableau ci-après.

 

Ce tableau concerne le dépassement de la VTR (valeur toxicologique de référence) relative aux émissions soufrées (un des polluants) figure page 13/27 du volet sanitaire. Cette VTR qui est de 26.2 µg/m3 serait dépassée dans certaines conditions en cas d'exploitation au fioul lourd de la future centrale Lucciana II dans 9 zones.

Chacun pourra constater que ces zones ne sont pas situées à 5 km des cheminées.

 

Dernière réflexion: on peut bien se demander si dans cette étude, le soufre n'est pas l'arbre qui cache la forêt...........comme un bouc "émissaire" ou .....un souffre-douleur!

 

GALSI

Décision en novembre pour le GALSI, mais vu qu'il a pléthore de gazoducs.

 

Revue de presse

 

Factures EDF prochainement recalculées: à la hausse ou à la baisse?

No MONTI day: Ne t'inquiète pas J-T, ce ne sont pas les cheminées du Vazzio!

Flamme en ville: petits incidents à la centrale nucléaire.

 Feu à Ajaccio le 30/10/2012 vers 16h15 non loin de la station de mesure de Sposata...que dit-elle?

Chemtrails

lien vers images: Chemtrails 

Théorie du complot: l'avis d'un spécialiste insulaire

"On découvre la diversité et la beauté des nuages! Tous ces nuages existent depuis longtemps. J'ai un atlas des nuages de 1960 qui détaille ces nuages .....  les irisations, les halos sont des phénomènes lumineux connus, les gloires, les parhélies, tout cela fait partie des phénomènes Météo observés que l'on apprend à reconnaitre à l'école de la Météo.

Les trainées de condensation laissées par les avions sont dépendants de l'humidité de l'air en altitude. Si il y avait un complot, il suffirait de regarder les mesures d'humidité à haute altitude disponibles sur internet pour larguer les produits chimiques en air sec pour ainsi ne pas les voir.

Ces photos de COTRA (terme météo de trainées de condensation) matérialisent le trafic aérien intense et la pollution qui en découle. On n'a pas besoin de rajouter de produit chimique pour modifier le climat, la circulation aérienne y participe grandement.

Les Volcans qui projettent des cendres à très hautes altitudes, peuvent entrainer une baisse des températures sur un ou deux ans, comme ce fut le cas avec le volcan islandais en 1785, les quantités de produit chimique ont été énormes, et c'est pas avec nos petits avions que l'on peut transporter autant de produits pour avoir une action efficace pour contrecarrer les changements climatiques.

Pour moi, c'est de la masturbation pseudo scientifique."

 

 

m