Depuis 12 ans,

côté pollution des centrales 

tout se passerait très bien en Corse!

01.10.2012: Un important brulage sauvage, grand émetteur de microparticules, semble encore être passé inaperçu, à quelques centaines de mètres seulement du capteur de microparticules de Piataniccia.

Visible de très loin, même pour les forces de l'ordre, le panache de fumée envahit la N 193 vers 18h50, à hauteur de l'embranchement d'Afa, non loin d'une carrière.

Visiblement, ce sont des végétaux entassés suite à un démaquisage avec un engin qui brulent. Tout près d'un autre tas, composé de matériaux de démolition.

Non loin de là, la station de mesure de Piataniccia, sensée mesurer les émissions de microparticules PM 10 de la centrale EDF du Vazzio.

Une centrale thermique qui est située à quelques 5000 m.

Cette cabine est située dans un environnement assez confiné sous une épaisse canopée, mais idéalement proche d'une source d'électricité. A l'origine, ce choix d'implantation est celui d'EDF, dans le cadre de ses obligations de surveillance de la qualité de l'air. Depuis 2006, cette localisation, bien que contestée par les associations, n'est pas remise en cause par le Conseil d'Administration de Qualitair Corse.

Visiblement, le capteur de microparticules dédié à la surveillance industrielle de microparticules émises à 5000 m par la centrale EDF du Vazzio, n'a pas été réceptif à ce brulage situé à quelques 630 m.   Non Madame, il n'est prévu pour cà!

On pourrait en déduire que le concept de "SMART GRID", ou réseau intelligent, applicable aux réseaux de distibution d'électricité, s'appliquerait ègalement à la surveillance de la qualité de l'air industrielle.

D'ailleurs, comme l'indiquait déjà, dans le compte rendu ci-après, un représentant d'EDF en Corse aux membres du Conseil Supérieur des Installation Classées à Paris le 5/10/2000, la qualité de l'air en Corse est très bonne, la dispersion des fumées s'opérant bien.

Secret d'Etat?

En l'absence de registre des cancers en Corse, on peut se demander comment la carte ci-dessous, parue dans Corse Matin, a pu être établie?

L'Office Français des Drogues et Toxicomanies (lien OFDT) detiendrait-il des informations qui seraient tenues au secret et dont ni le ministère de la Santé, ni notre ARS locale n'aurait connaissance?

Il est vrai que notre précedent Préfet attribuait (en off) au tabac et à l'alcool l'essentiel de la responsabilité des problèmes sanitaires. Il faudrait savoir! Pendant que l'OMS, donc le monde entier, désigne les microparticules produites par les diesel, on laisse à penser à la population Corse qu'elle ne serait victime que de ses propres turpitudes....alcoolémie et tabagisme!

La Corse serait donc épargnée par la pollution? 

Selon un article du Parisien.fr, 95 % des citadins repirent un air trop pollué.

 

Ajaccio et sa proche région seraient donc dans les 5 %!

Difficile à croire l'on se réfère à cette photo de la centrale d'EDF du Vazzio au fioul lourd prise le dimanche 30 septembre 2012 à 18h48. Vu la douceur de la saison, un jour du seigneur, on se demande bien ce qui peut faire appel à autant de thermique? Industrie, chauffage, climatisation?

En dehors du thermique,  tout ne va pas pour le mieux pour les producteurs d'électricité nucléaire. l'article