On préfèrerait constater l'indépendance d'une association, plutôt que de se la faire asséner dans la presse par ses dirigeants tous les quatre matins. Et même que, lire épisodiquement dans la presse locale, par la bouche de ses dirigeants, que l'association est indépendante ça devrait finir par susciter la curiosité du lecteur. 

Si le président souhaite évoquer l'indépendance, il ne devrait pas omettre d'évoquer la réalité des participations respectives des collèges au sein de l'AASQA, Et de ce qu'elles pourraient être réellement (utilisation de la TGAP) sans que des inadmissibles conditions d'omerta soient exigées en contrepartie des associations, en présence des représentants de l'Etat, de ceux de la Région. 

Le journaliste aurait pu, très candidement, demander au Président: "Est-ce au nom de l'indépendance que l'association a récement intégré dans son règlement intérieur une procédure d'exclusion pour les diffamateurs?"

Ce à quoi le citoyen aspire, conformément à la loi, c'est à minima à une information fiable, constante et objective sur la qualité de l'air. Et comment savoir si la qualité de l'air est bonne quand les cabines de référence sont muettes?

Il faut en finir avec cette référence quasi systématique à une pollution qui viendrait d'ailleurs, et/ou uniquement de la pollution automobile locale.  

Comment pourrait-il y avoir à Ajaccio, et/ou à Bastia, une source de pollution concentrée supérieure à celles des centrales thermiques d'EDF qui consomment à elles seules près de la moitié des combustibles importés sur l'ile? 

Disposant de moyens de production d'une puissance deux fois supérieure à celle de Lucciana (60 MW), la centrale thermique d'EDF à Ajaccio (120 MW)  consomme très logiquement, un tiers des combustibles (2/3x1/2) importés dans l'ile. Lucciana, de moindre puissance, n'en consomme qu'un sixième (1/3x1/2) des combustibles importés dans l'ile. 

La nocivité démontrée (OMS) des émissions polluantes du trafic routier, utilisateur de fioul léger, pourrait-elle être supérieure à celles des centrales thermiques d'EDF, utilisatrices de fioul lourd? 

Ci dessus, vue d'avion, la cabine de mesure de Piataniccia, située sur la commune de Sarrola Carcopino, à 5 km du point d'émission de la centrale EDF du Vazzio.

Quant on prétend la surveiller à 5 km de son point d'émission, une centrale thermique comme celle du Vazzio est-elle vraiment "sous haute surveillance"?

La RN 193, deux carrières, deux centrales à enrobé, et une centrale à béton dans un rayon. Dans le jargon des spécialistes, et des hommes de l'art, on considère que leurs émissions "propres" .....sont des bruits de fond!

Comment accorder foi aux mesures annoncées si la station de réference de Sposata, censée donner le "la" aux autres stations, est absente?

Où sont les valeurs que devrait afficher Caldaniccia, la station de mesure industrielle?

Il y a vraiment une mesure des PM 2.5 à Venaco?

Bastia, comme Ajaccio,  est également victime de la pollution des navires

 

A Lucciana, la flêche des grues indique la direction des vents dominants qui entrainent la pollution de la centrale EDF dans la direction de Vescovato. On est assez loin de la description d'une pollution évacuée vers la mer!

Révelé en contrastant la photo, le panache chargé de microparticules couché par les vents dominants.

ItalieAprès la condamnation dans l'affaire de l'amiante, une ordonnance de fermeture vise une aciérie coupable de milliers de morts, mais tolérée pour les emplois. L'article

En Corse, côté des responsables en matière sanitaire, c'est l'encéphalogramme plat!

 

Lire la suite