L'ARS de Corse serait-elle autiste? Depuis quelques temps, l'agence régionale de la Santé nous semble de plus en plus hermétique.

Il y a d'abord le mécontentement exprimé par les médecins: Corse Matin les médecins boudent les réunions stériles de l'ARS.

 

Il y a ensuite l'attitude de l'ARS envers les problèmes de Santé évoqués par les associations de protection de l'Environnement.

Alors que l'ingénieur du génie sanitaire (IGS) de l'ARS nous avait conviés à une (seule) réunion sur le thème de la Santé et d'un plan d'actions, il nous a fallu pousser pour obtenir que la qualité de l'air soit sérieusement traitée. Deux réunions supplémentaires ont ainsi été concédées par notre interlocuteur. Des réunions parfois houleuses, notre interlocuteur trouvant parfois nos propos simplistes et réducteurs.

Depuis, les conclusions sanitaires de l'étude comparative fioul lourd /fioul léger réalisée par EDF en 2011, nous ont incités à demander audience au directeur de l'ARS via un mail à l'IGS. L'IGS qui nous invite alors une 4 eme réunion (stérile?) au cours de laquelle il nous annonce de très bonnes nouvelles: toutes les actions prévues sont en cours!

Ozone: A chaque fois qu'on nous parle d'Ozone en Corse, on accuse les "importations". Pourtant sur ce cliché de G2B, on contaste nettement la contribution d'une source locale de pollution.

Au cours de cette réunion, nous réitérons notre demande d'audience auprès du directeur de l'ARS. Une demande probablement toute aussi stérile compte tenu de l'absence de réponse de l'ARS.

Les deux colonnes de fumées qui s'élèvent depuis la zone du Vazzio ne sont pas davantage des feux de nos cheminées à bois qui seraient pour leur part accusées de 80 % des émissions de microparticules si l'on en croit les hommes de l'art!

Alors que l'OMS reconnait le caractère cancérogène des émissions des moteurs diesel, en Corse, l'impact sanitaire potentiel des émissions des deux centrales thermiques alimentées au fioul lourd continu d'être éludé.

Une réunion stérile a au moins un avantage: ça permet de lutter contre les infections nosocomiales!

Récemment, l'ARS vient d'être publiquement interpellée par Ajaccio Energie sur les odeurs de la station d'épuration de Campo Del'Oro. Nous sommes assez curieux de savoir quelle suite donnera l'institution à cette saisine.

Pour nos lecteurs, rappelons que les associations Aria Linda et A Sentinella ont formulé des observations écrites relatives aux futures nuisances olfactives de la STation d'EPuration de Campo.......mais nous, c'était bien en amont,  au stade de l'enquête publique!

Le président de l'Exécutif peut se réjouir puisque les circonstances lui donnent quelque part raison: il y a bien une STEP qui sent horriblement mauvais en Corse. Merci Tonton!

 GALSI

 SONATRACH décidera de la suite à donner en novembre

Lire la suite