Loin d'être cantonnée à un jeu de rôles ordinaires, la réunion du groupe de travail sur la qualité de l'air du 06.06.2012, dans le cadre du SRCAE, sous l'égide de la CTC, a produit quelques résultats inattendus.

Le président de Qualitair Corse ayant indiqué en substance que l'association faisait ce qu'elle pouvait avec les moyens dont elle dispose, ça nous l'avions remarqué, l'animateur du groupe de travail, Alexis Milano a réaffirmé, comme cela a été le cas en séance plénière, que la collectivité territoriale serait prête à aller au delà de la surveillance des polluants réglementés en y mettant au besoin des moyens.

A la suite d'une intervention d'une Conseillère Territoriale, le directeur de Qualitair Corse intervient :"on dit tout et n'importe quoi"...la Conseillère réagit "alors je dis n'importe quoi?"

Par la suite un intervenant déplorera que les représentants de Qualitair Corse réagissent aux interventions concernant l'institution comme s'ils se sentaient agressés personnellement.

Assez intéressants aussi les apartés de fin de réunion......les associatifs échangent avec un représentant d'EDF, puis avec un de la DREAL.....

Aria Linda: J'ai entendu parler de centrales à flamme, mais en Corse ce sont bien des moteurs diesel?

EDF: Le fonctionnement des centrales thermiques à flamme et celui des centrales thermiques à moteur diesel, ça n'a rien à voir.

Aria Linda: Ah? Mais alors pourquoi avez- vous, dans le dossier d'ICPE soumis à enquête publique, assimilé les émissions de la centrale diesel de Lucciana à celles d'une centrale à flamme?

EDF: Euh......je vous assure que ça n'a rien à voir, j'étais auparavant en fonction dans une centrale à flamme.

Aria Linda: C'est vrai, le diesel est beaucoup plus polluant.

EDF: Les centrales diesel c'est plus souple pour les îles, ça démarre vite. Puis mon interlocuteur s'interroge: les mises en évidence de panaches par Aria Linda ne seraient-elles pas davantage la manifestation de la dispersion thermique du panache, que celle de la dispersion des particules, eu égard à l'artifice informatique utilisé pour révéler la photo.

Effectivement pour apporter de l'eau au "moulin" du représentant des services de l’État qui indiquait ne pas pouvoir passer son temps à surveiller les émissions des moteurs des centrales, le président d'Aria Linda a fait circuler, aux cours des échanges, deux photos: L'une montrant la diffusion du panache de la centrale du Vazzio vers les zones habitées avoisinantes, l'autre montrant la diffusion du panache d'un navire à quai à Ajaccio vers les immeubles proches. Réaction assez intéressante de notre fonctionnaire à la vue de ces clichés : comment les associations font-elles pour disposer de photos couleur!

Aria Linda: Vous avez lu le rapport annuel 2010 de l'Apave sur la centrale du Vazzio? 

DREAL: Euh..non!

Aria Linda: Vous devriez le lire, notamment concernant les moteurs 6 et 8. C'est très intéressant.

 

Allez, séance photos:

 

Depuis les hauteurs qui domiment la centrale du Vazzio Alfred a pu prendre et nous envoyer ce cliché.
On remarque au premier plan le noir panache émis par la centrale du Vazzio et en arrière plan la grisaille qui plombe l'air Ajaccien.
M
 
Autres clichés réalisés au même moment ce matin du 6 juin 2012, ceux saisis par Philippe, depuis la route, alors qu'il se rendait à Ajaccio pour participer au groupe sur la qualité de l'air, dans le cadre du SRCAE!
M
Il n'a pas manqué d'en faire mention dès son arrivée en réunion. Le représentant d'EDF n'était pas au courant.
M
M
Sur place Philippe a été rejoint par un résident qui lui a demandé pourquoi il prenait ces photos,  avant de lui confier l'inquiétude des riverains face à ces pollutions répétées.
M
N
Liens vers les vidéos réalisées par Philippe:  Philippe 1  et Philippe 2
 
Comme le montrent les photos de Philippe le confirme: il ne s'agit pas des émissions d’un démarrage de moteur mais de celle d’une chaudière. Précisons que les chaudières, qui sont également alimentées au fioul lourd, ne sont pas équipées en dépollution, comme les moteurs, et que leur utilité est de réchauffer le fioul lourd pour le fluidifier.
 
Vous pouvez imaginer ce que cela donnera lorsqu’il faudra chauffer le fioul lourd pour le faire transiter depuis les 3 cuves du Vazzio jusqu’à Bastelicaccia par le nouvel oléoduc en projet!
 
Comme le constate Alfred, c’est très souvent qu’on voit cette source de pollution (chaudières) émettre pendant des heures depuis quelques mois. Ces émissions ne sont pas comptabilisées à leur vraie valeur.
M
Ci dessous Alfred nous a adressé des photos du 7 juin 2012, en signalant que cela avait duré près d'une 1/2 heure.
M
M
c'est du lourd !
M
 
M
Comme dans le port d'Ajaccio:
M
M
Et depuis le port d'Ajaccio,
M
M
d'où l'on n'apercoit pas la pollution dont on est directement victime, mais d'où l'on peut voir celle qui impacte autour du Vazzio:
M
M
Vu de près il y a 2 sources d'émission par cheminée: un moteur à gauche et probablement une chaudière à droite.
M
M
"Super" : La CGT est favorable au fioul léger à Lucciana! Et les camarades qui vont encore bosser au Vazzio au fioul lourd pendant plusieures années?
M
Et la population maintenant que les documents d'EDF montrent que les émissions du fioul lourd sont bien plus polluantes que celle du fioul léger.
M
Puisque la n°1 d'EELV veut légaliser le cannabis, il ne reste plus qu'à légaliser l'émission des microparticules d'origine fossile à Ajaccio!