Association Aria linda

lundi 30 janvier 2012

Chronique d'une journée de pollution ordinaire, en pays Ajaccien.

vendredi

3 février 2012 

 à partir de 18h30

Assemblée Générale

du

Collectif ARIA LINDA

 

groupe scolaire de Mezzana

L'assemblée générale annuelle 2012 de notre Collectif qui aura lieu le 3 février 2012 à partir de 18h30 dans les locaux du groupe scolaire de Mezzana. 

L’approche d’élections réveille à nouveau, le temps de la campagne, l’intérêt de nos politiques pour les centrales thermiques de production d’électricité. Du fait de son impact sanitaire et environnemental, cette problématique reste en effet majeure pour les citoyens de Corse. Ne nous y trompons pas, les déclarations d’intentions vont encore émaner de toutes parts.

Mais, malgré quelques avancées dans le discours local et national, dans les faits, le fioul lourd dont l’utilisation est déjà prévue à Lucciana par arrêté préfectoral, sans réelle limitation de durée, risque fort d’être également le combustible qui alimentera durablement la future centrale d’Ajaccio-Bastelicaccia.

Notre mobilisation reste le seul moyen d’infléchir la politique énergétique pilotée par l’Etat et EDF en Corse.

Comptant sur votre présence, je vous remercie également d’informer le plus largement vos proches de la tenue de notre assemblée.

 

Chronique........

Lire la suite

jeudi 26 janvier 2012

Exploitation d'hydrocarbures en Méditerranée: la bataille de Trafalgar....

Exploitation d'hydrocarbures en Méditerranée:

Sur le pourtour méditerranéen et en Corse, les associations se mobilisent pour faire échec au permis Melrose Resources. La pollution pourrait atteindre les côtes de la Corse en moins de trois jours.

L'appel de  José Bové  pour faire du week-end de Pâques, le Trafalgar du gaz de schiste. 

 Autre source de pollution en mer et à quai: les navires, mais les compagnies font de la résistance pour réduire leur émissions.

Côté Vazzio, toujours 500 kg/jour de microparticules émises par la centrale

 

Assises de l'énergie: L'Allemagne, qui a déjà engagé sa transition énergétique, devait représenter un modèle pour la France, toujours empêtrée dans le nucléaire, et qui a dù en perdre son triple A. L'article complet.

FNE formule des propositions pour une transition écologique........ Une nécessité comprise et mise en oeuvre du côté du Golf de Lava,où l'on produit propre.

  

GALSI: Gag? ........les travaux peuvent démarrer! 

Quand l'air deviendra irrespirable ici, que feront "nos dirigeants"?
C'est la question que la lecture d'un article, relatif au comportement des élites nippones depuis l'accident nucléaire de Fukushima, a inspiré à notre ami Antoine, spécialiste insulaire de la biodiverisité.
 
 
 
Tony, un jour c’est la terre que les plus riches et les puissants quitteront après l'avoir pressée comme un citron.

lundi 23 janvier 2012

Fioul lourd: En Corse fumer, même passivement, tue.

Le Député Sauveur Gandolfi-Scheit a rencontré le ministre Besson:

En gros, on en saura bientôt beaucoup plus sur l'avenir énergétique de la Corse. Evidemment, pour ne pas couper l'herbe sous les pieds du candidat à l'Elysée, le ministre n'aura probablement rien dévoilé de la prochaine annonce du président Sarkozy.

Le Député aurait-il fait chou blanc sur sa requête de remise du rapport comparatif fioul lourd/fioul léger sur "l'amélioration de la performance environnementale liée à la réduction de la teneur en soufre" que la ministre NKM a commandé à EDF en début d'année 2011?

Bien que ce rapport soit dans les main de la DREAL à Ajaccio depuis juillet 2011, le préfet devait, depuis le 23.11.2011, demander la permission au ministère de le communiquer aux associations U Levante et Aria Linda. Et depuis, le préfet est très silencieux sur l'autorisation de communication, malgré deux relances auprès de nos remoras des RG, tant à Ajaccio, qu'à Bastia.

Il doit être bien négatif ce rapport Monsieur le Préfet.

Mais comme le relève Corse Matin dans "citrons pressés", l'Etat n'en n'est pas à un paradoxe près avec ce qui touche à la santé des Corses: A Lucciana ça dure depuis 30 ans. C'est donc durable!

 

 

.

Pollution des navires à quai: D'un degré moindre en période hivernale, la pollution émise par les navires affecte néanmoins la qualité de l'air que nous respirons chaque jour.

Jaunes ou bleus: c'est comme les culottes......jaune devant et marron derrière.

Là encore, nous attendons également que les services de l'Etat nous répondent sur "qui fait quoi en Corse" en matière de pollution des navires à quai..........Vous ne savez pas la meilleure?

ils auraient eux aussi

demandé à

Paris pour le savoir!

Explorations pétrolières en mer : le groupe Femu à Corsica se positionne.

mercredi 18 janvier 2012

Ces associations qui dérangent........

 

Lire la suite

lundi 16 janvier 2012

Loi: quand les snipeurs tirent sur l'ambulance.....

Que l'action des associations environnementalistes dérange certains hommes politiques n'est pas nouveau. Déjà leurs actions contre feu le précédent PADDUC leur avaient attiré les foudres des barons de l'ex majorité UMP à la CTC. Puis, devant un parterre d'élus, celles du président du Conseil Général de la Corse du Sud.Ce qui est nouveau, c'est le ciblage de leurs représentants.Du coup, la presse locale ne résiste pas à la tentation de verser dans le même registre: "Le tout sous la vigilance de gardiens du temple écolo plus intégristes que jamais et dénonçant déjà par anticipation tout manquement aux tables de la loi et à l'état de droit."  Paul ANTONIETTI dans La-Corse-votre-hebdo semaine du 13 au 19 janvier 2012......dans le droit fil de son ainé,  Paul SILVANI, dans le même quotidien.

Lire la suite

mercredi 11 janvier 2012

"...les vitrines environnementales d'EDF ont une fâcheuse tendance à se lézarder...."

Nouveau revers pour EDF

Microparticules:

Nouveau record de production:  Le 5 janvier 2012, le parc éolien français a couvert 8 % de la demande nationale.  Une info répercutée par Marie-Do.

Et en Corse, nous avons Myrte, pour 200 habitants.

La fondation Allègre fait tanguer EDF

LEMONDE | 06.01.12 | 14h35   •  Mis à jour le 06.01.12 | 17h58

Ces derniers jours, les vitrines environnementales d'EDF ont une fâcheuse tendance à se lézarder. Après la défection brutale, voilà quelques semaines, du président de son conseil environnemental - le climatologue Jean Jouzel -, c'est au tour du président du conseil sociétal de l'électricien français, le philosophe Dominique Bourg, de jeter l'éponge avec fracas.

Professeur à l'université de Lausanne (Suisse), spécialiste de l'éthique du risque et du développement, ce dernier est l'un des artisans de la charte de l'environnement aujourd'hui adossée à la Constitution française. Dans les deux cas, la pomme de discorde est la même : le soutien financier accordé par EDF à la Fondation Ecologie d'avenir, créée à l'été 2011 par Claude Allègre.

Dans une lettre adressée, jeudi 5 janvier, aux autres membres de l'instance qu'il présidait depuis 2008, Dominique Bourg laisse planer assez peu de doute sur ses motivations. "Je vous présente ma démission, écrit-il, à la suite de la décision du groupe de soutenir Claude Allègre et sa fondation."

"Par ce soutien, EDF apporte (sa) caution (...) à l'un des relais français du travail des "marchands de doute"", ajoute le philosophe, en référence aux Marchands de doute (Le Pommier, 512 p., 29 euros), l'ouvrage des historiens Naomi Oreskes etErik Conway sur la croisade d'une poignée de chercheurs américains contre les sciences de l'environnement. "Les "marchands" en question cherchent et parviennent à produire de toutes pièces le doute au sein de l'opinion concernant de grands problèmes environnementaux, précise Dominique Bourg dans sa lettre.Leur dessein est d'empêcher que d'authentiques politiques publiques y répondent.Agir de la sorte revient à piétiner l'éthique de la connaissance en particulier, et l'éthique tout court en général." Le philosophe conclut que "la caution apportée à la fondation Allègre" suggère "que le respect des données scientifiques ne paraît pas fondamental" à la direction du groupe EDF.

"Je n'ai rien à dire"

La fameuse fondation n'en est pas à sa première polémique. Elle a déjà ouvert une profonde fracture à l'Académie des sciences. Certains académiciens soutiennent le géochimiste, une soixantaine d'autres ont pétitionné contre lui auprès de l'Institut de France, qui a offert sa prestigieuse ombrelle à la fondation (Le Monde du 15 octobre 2011). Ce nouveau pataquès intervient alors que le nom de l'ancien ministre socialiste revient dans l'actualité, avec son enrôlement dans la campagne de Nicolas Sarkozy (Le Monde du 6 janvier).

Dominique Bourg assure cependant que son coup d'éclat ne tient qu'à la "décision finale, toute récente", de la direction d'EDF de soutenir la fondation honnie. Interrogé sur le départ de Dominique Bourg, Claude Allègre répond : "Le philosophe en question étant pour moi un illustre inconnu, je n'ai rien à dire." "Pourquoi EDF soutiendrait-elle la Fondation Nicolas Hulot, qui est inactive, et pas (la Fondation)Ecologie d'avenir, qui travaille ? Voilà la bonne question", poursuit l'ancien ministre. Dominique Bourg est l'un des proches conseillers de Nicolas Hulot.

Stéphane Foucart

lundi 9 janvier 2012

Les STEP: ça ne sentirait plus aussi horiblement mauvais!

Les STEP, ça sent horiblement mauvais! C'est l'avis qu'exprimait le Président de l'Exécutif lorsque que le président d'Aria Linda indiquait au cours de la réunion de territorialisation du Grenelle à Ajaccio que les STEP, stations de transfert d'énergie par pompage, avaient un intérêt manifeste pour stocker l'énergie.

Il semble, heureusement, que les avis évoluent.

STEP et STEP marines.............et dire que ce sont les gens d'EDF et particulièrement ceux de PEI, ainsi que le staff technique de la CTC qui nous ont raillés quand c'était nous qui en parlions déjà! Merci à notre administrateur Jacques qui nous a dégoté cette pépite.

m

m

E pur si muove !  Cette expression attribuée à Galileo Galilei (Et pourtant elle tourne) nous rappelle qu'il avait déjà raison en 1633, même si les détenteurs de la raison officielle de l'époque, la sainte inquisition, (à sa manière, elle préfigurait déjà la JIRS) l'ont forcé d'abjurer sa théorie.

m

 

mm

Le Baron Mariani nous fait découvrir une technologie qui pourrait intéresser la direction déléguée à l'énergie. Voici son message:

m

J'ai fait quelques calculs rapides-remplacer la centrale de Lucciana par des panneaux photovoltaïques flottants installés sur les barrages existants à l'air rentable dès aujourd'hui...

Osesol (via Une centrale photovoltaïque flottante (100 kWc) en Vendée ! > Solaire - Enerzine.com)
Corse/Energie - En Corse, on veut construire une centrale électrique à énergie fossile, près de Bastia, à Lucciana.
http://corse.edf.com/edf-en-corse/nos-energies/sites-de-production-et-reseau/dossier-la-centrale-de-lucciana/presentation-55008.html
Cette centrale est une aberration écologique car il existe une autre solution bien meilleure.
Cette solution consiste à installer des panneaux photovoltaïques flottants sur les lac artificiels des barrages existants. Comme ils flottent, ils est facile des les faire tourner pour qu’ils soient toujours face au soleil, on gagne 30% d’efficacité.
De cette façon on peut augmenter de 50% la production de ces barrages et ainsi produire 100 Mw d’électricité stockable (via du STEP) pour un investissement de l’ordre de 300 millions d’Euros, cad le même prix que la future centrale de Lucciana.
CQFD

C'est que la technologie a sacrément évolué depuis 2005, ça change la donne, il est temps de réévaluer la plan énergétique, on est pas à 2 ans de retard en plus près.

Voir virteal.tumblr.com/post/1...

Meilleurs voeux pour 2012, pace e salute a tutti.

M

Deux portes-parole

d'Associations de défense 

de l'Environnement

dans le collimateur.....

samedi 7 janvier 2012

Qualité de l'air: Best Off 2011.

Qualité de l'air:

Best Off 2011

 

mm

 

 

 

 

 

 

Le renouvelable intéresse de plus en plus les investisseurs étrangers:

FORCE HYDRO: Le renouvellement des concessions d'exploitation de 49 barrages hydroélectriques français intéresse le groupe formé de l'énergéticien suédois Vattenfal , de la SNCF(dont SeaFrance) , du chimiste Rhodia (filiale du groupe Belge Solvay) et du leader mondial de la sidérurgie, l'indien ArcelorMittal. Ce sont les concessions de 2.000 MW sur les 5.300 MW que compte le parc hydroélectrique français qui vont être renouvelés.

Mais la France reste désespérement nucléariste! Le nouveau président de l'ADEME constate: «Il y a 4 fois plus de photovoltaïque en Allemagne qu’en France. Pourquoi ne fait-on pas aussi bien en France?»

Alors quitter EDF, c'est possible? Une commune bretonne quitte EDF.

De leur côté, les USA envisageraient de réglementer l'exploitation des gaz de schiste. Vu qu'ils ont toujours 20 ans d'avance sur l'hexagone, on peut craindre que la France soit un peu longue à réglementer à son tour.

jeudi 5 janvier 2012

180 000 habitants alimentés par de l'énergie renouvelable....c'est possible!

En Allemagne, dans une région au nord de Berlin, les besoins en électricité de 180 000 habitants sont entièrement produits à partir de sources renouvelables. 

180 000 habitants alimentés par de l'énergie renouvelable....c'est possible!   

S'il est possible, dans une région beaucoup moins ensoleillée que la Corse, et qui subit des hivers bien plus longs avec des températures bien plus basses que celles que connait la Corse, d'alimenter 180 000 habitants avec 100 % de renouvelable, en Corse, on devrait réussir à en alimenter 310 000!

Vu le capital énergétique renouvelable dont dispose la Corse, alimenter 310 000 habitants avec 100 % d'ENR, ça doit être possible!

Un article intéressant et qui montre "qu'un autre monde est possible " et même sans EDF!...c'est le commentaire de notre ami Tony, organisateur di A FESTA DI A BIODIVERSITA dont l'édition 2012 est déjà en préparation.

Selon Alta Frequenza, l'Etat aurait abandonné le projet GALSI. En fait, on peut se demander si l'Etat, qui n'a jamais eu aucune visée sur le GALSI, a seulement envisagé de réaliser l'appendice Corso-Corse de Cyrénée. Selon une info toute récente d'une source "sure", la décision relative à la réalisation du tandem (1 barge GNL + Cyrénée) ou (2 barges GNL) pourrait être prise d'ici février 2012.

Selon une autre source, on n'aurait jamais été aussi proche d'une annonce présidentielle (une autre!) relative à l'arrivée du gaz naturel en Corse. Un petite compétition politique locale fait que les contacts avec le cabinet Besson se multiplient.

Mais comme nous sommes en période électorale....

......... surveillons nos arrières!

 

Quel que soit le combustible, gaz naturel, ou fioul léger, l'énergie thermique produite en Corse à partir de fossile pourrait couter bien moins cher que celle produite à partir de nucléaire. Ce n'est pas fait pour destabiliser Henri Proglio qui demeure un nucléariste très modeste: We are the champions.......of the world!

Du côté de la Sardaigne, on continue de se demander si le GALSI représente une réelle opportunité pour l'ile. Les commentateurs y voyent surtout une dépendance.

Le site GALSI affiche un nouveau planning qui prévoit désormais une décision finale d'investissement ( FID) pour le premier trimestre de 2012!