Replanter des arbres en Amazonie c'est louable, mais pas Totalement inédit. Et cela ne dispense le premier transporteur d'épargner la santé des insulaires.

Les transporteurs sommés de parler de leurs émissions de CO2: 

Le CO2 est un gaz à effet de serre, mais au niveau impact sanitaire direct, c'est l'arbre qui cache la forêt des autres pollutions, notamment les microparticules qui s'échappent des cheminées des navires et des centrales qui fonctionnent au fioul lourd.

C'est sans doute un peu ça que nous concocte l'équipe à Proglio pour alimenter les centrales thermiques de Corse : pour "seulement" 250 millions de dollars,GDF Suez livre à la Chine un méthanier regazéificateur capable de stocker du gaz liquéfié et de le regazéifier avant le distribuer sur le réseau du pays. 

Conférence de presse du Collectif Régional Non aux Centrales au Fioul Lourd ce vendredi 28.10.2011 devant la centrale de Lucciana

Encore une occasion de réaffirmer l'opposition ferme et définitive de la Corse au fioul lourd, d'indiquer que le gaz naturel est moins polluant et surtout, de militer pour une utilisation accrue des ENR et du développement du stockage de l'énergie par les STEP.

Un message relayé par les députés Européens Michelle RIVASI et François ALFONSI qui n'ont pas manqué de saluer le travail de terrain réalisé par les composantes du Collectif Régional.

Le lendemain, Michelle RIVASI intervenait à nouveau dans un tchatche café à Festiventu aux côtés de Corinne LEPAGE sur le thème du nucléaire.

Michelle RIVASI en a profité pour revenir à la situation énergétique de la Corse, notamment sur l'inacceptabilité du fioul lourd et sur les potentialités des énergies renouvelables en Corse qui peuvent nous faire accéder à l'autonomie énergétique. On a pu noter la présence du directeur d'une compagnie de navigation dans le public, mais à priori, il n'y avait pas de représentants d'EDF.

Autre moment fort de l'après-midi, l'intervention de Gerard BONCHRISTIANI, le Président de l'Association pour le libre accès aux plages et la protection du littoral dans une émission en direct sur Francer Inter qui avait pour thème : Où en est le littoral ? Parmi les liens cités sur le site de l'émission, on trouve notamment U Levante.

A cette occasion, nous avons pu faire part à la député Européenne des pressions et des menaces ourdies contre les associations de défense du littoral, depuis l'extrème Sud jusqu'au Cap Corse. Des menaces contre des femmes, et des hommes qui défendent l'intérêt général sur un terrain quelque peu abandonné par les représentants de l'Etat et le politique.

L'association Aria Linda n'était pas invitée. Selon un journaliste qui s'en serait étonné auprès d'une responsable, nous serions inconnus des organisateurs et il nous faudrait avoir un projet........E fune longhe diventanu sarpi.