Convergence d'énergies à Lézan les 26, 27 et 28 août 2011 pour promouvoir d'autres énergies pour la planète.... 

....un grand bravo aux organisatrices(teurs)...parmi lesquelles(els) Hélène SCHMITT de Stop Gaz

....le public ne s'y est pas trompé....

......un vrai succès pour cette première édition à Lézan dans le Gard.....organisée par la coordination des collectifs et des organisations de l'hexagone contre l'exploitation des gaz de schiste...

 

....un grand nombre d'organisations et de collectifs représentés.....Green Peace, le RES, Réseau Environnement Santé, le CNID, Centre National d'Information Indépendante sur les déchets, la CRIIRAD de notre amie et soutien Michelle RIVASI, Commission de Recherche et d'Informations Indépendantes sur la Radioactivité ......j'en oublie surement, pardon...............Aria Linda

 

Notre table ronde du vendredi 26 aout 2011 à partir de 9h30.........."La sante sous le feu croisé des pollutions"

Intervenants dans l'ordre:

Gilles NALBONE du RES, interviendra sur l'impact sanitaire des pollutions, et sur l'impact de l'extraction des gaz de schiste,

Sébastien LAPEYRE du CNIID, traitera particulièrement de santé et incinération,

Jean Nicolas ANTONIOTTI d'Aria Linda, (non, il n'est pas sur la photo, il la prend) fioul lourd (centrales thermiques, navires) image de la qualité de l'air et santé,

Roland DESBORDES de la CRIIRAD, sur le nucléaire.

.......à la droite de Sébastien, Alain et Michelle, médecins, militants d'ATTAC, qui ont très chaleureusement reçus Gilles et Jean Nicolas......

........un public très à l'écoute, intéressé, prenant la parole, questionnant..

.....un médecin de la région, révoltée par l'incurie des autorités devant l'augmentation des pathologies qu'elle rencontre au quotidien, et le sentiment d'impuissance face à une catastrophe sanitaire silencieuse....sous les feux croisés de la pollution, l'effet cocktail...

.....dans les mots de chaque intervenant, la même évocation de la difficulté à établir un lien de causalité entre pollutions et atteintes à la santé, .......absence de données sanitaires, de registres des cancers, d'enquête épidémiologiques....de données fiables sur la qualité de l'air... qui servent les intérêts des pollueurs....la santé des citoyens de l'hexagone, comme de ceux de Corse est mise à mal par les mêmes intérêts financiers....ceux des actionnaires des grands groupes.

Le lendemain, quelques bons retours de la part de personnes qui ont assisté à notre table ronde, et c'est déjà l'heure d'autres travaux.

J'assiste à la table ronde sur "Les énergies alternatives - Les projets qui dérangent".

Quelques rappels de grands principes de la physique (On transforme de l’énergie mais on ne crée pas d'énergie: rien de se crée, rien ne se perd, tout se transforme) et les intervenants nous présentent une palette des possibles....un grand moment de confrontation d'expériences et de paradigmes.

Algues productrices de bio-carburant, bagani, moteur Minato, moteur magnétique, explications sur la notion de moteur à eau...(le pétrole contient le mélange adéquat!), et même un débat sur l'impossible mouvement perpétuel.  

C'est une vraie cure de jouvence que d'entendre un tout autre discours que celui très formaté des clones cultivés par EDF, ceux que le directeur régional d'EDF en Corse désigne comme des "hommes de l'art".

Puis nos intervenants scientifques et ingénieurs évoquent ce qui est pour eux la source d'avenir: la fusion froide, très peu consommatrice de matériaux nucléaires (Bore + Hydrogène), elle ne dégagerait pas de neutrons, peu de rayonnement et serait facilement maitrisable. Des Italiens seraient proches de l'application industrielle. Une telle application permettrait de sortir d'un système de production de type pyramidal et concentré pour évoluer vers un système décentralisé et horizontal......bref, la fin des monopoles!

Mais les grands monopoles rèsistent, surtout ceux qui ont investi lourdement dans la fusion chaude ....en France, explique un universitaire qui travaille sans budget sur la fusion froide, la recherche sur la fusion froide ne bénéficie d'aucun financement. Et si on devait lui en attribuer un, ce serait au détriment de la fusion chaude.........pourtant comme dit l'ingénieur qui intervient, "la fusion chaude, c'est comme casser des œufs avec des pelleteuses!" 

Puis il enchaine: "faire de grosses unités de production donne du boulot aux grandes entreprises qui les construisent". On comprend qu'elles n'ont pas intérêt à un passage à la réalisation de petites unités qui ouvriraient la porte à de petits maitres d'ouvrages.

C'est un peu comme chez nous, l'opérateur monopolistique freine des deux pieds quant on lui parle de STEP!

 

D'autres ateliers ont traité de la durée de sortie du nucléaire, du capitalisme vert.......des vraies fausses bonnes idées reçues.

Exploitation des gaz de schiste:

Selon les représentants des collectifs contre les gaz de schiste, les autorités auraient déjà imposé aux agriculteurs des sites prévus de ne pas remettre en rotation les parcelles de leur exploitation. C'est vrai massacre qui se prépare...Pourtant en arrivant dans la région de Lézan on découvre un pays magnifique, une terre nourricière, vivrière, de l’eau encore relativement préservée.

Changement de paradigme....bientôt labourage et päturage ne seraient définitivement plus les deux mamelles de la France? 

Allez retour en Corse, l'air y est meilleur......

Enfin, d'après l'association agréée!

Tiens, j'ai oublié de vous dire que plusieurs participants à notre table ronde ont trouvé intéressante l'idée de mettre la pollution en évidence comme nous avons l'habitude de le faire sur notre site.

Allez, rendez-vous jeudi pour notre réunion hebdomadaire si vous désirez en savoir plus sur ce qui s'est passé à Lézan.