Le conseil municipal d'Olbia en Gallura dirait NON pour l'implantation d'une station de recompression à Olbia.

C'est un handicap pour la réalisation du gazoduc GALSI, puisque cette station est indispensable pour recomprimer le gaz qui proviendrait d'Algérie avant de l'envoyer en Italie. Précisons que la Région Sarde est partenaire financier du projet GALSI!

Une rencontre est prévue en septembre entre les communes et "le colosse" gazier.

L'article du quotidien l'UNIONE SARDA, envoyé par une anonyme. (son mail sentait le parfum!)

En Corse, à quelques encablures d'Olbia, la pollution au fioul lourd n'en finit pas......

Ci-après à Ajaccio.......

05/08/2011   15h21

08/08/2011   6h37

08/08/2011     6h59

09/08/2011   6h47  arrivée

09/08/2011    7h22

09/08/2011    7h39  à l'arrivée

09/08/2011    9h08   à quai

09/08/2011    10h52   au départ

09/08/2011    11h08

Le Député Maire, Président de la CAPA m'a une nouvelle fois assuré, pas plus tard qu'hier, de son intention de s'intéresser au problème de la qualité de l'air.

Alba Nova 1

Solar Euromed lève 20 millions d'euros pour un projet de centrale solaire thermodynamique à concentration en Corse, basée sur une nouvelle technologie.


En plus d'un programme d'optimisation des conditions de stockage de la vapeur, permettant de produire de l'électricité continue, le dirigeant se donne les moyens de créer, probablement à Dijon, une unité de fabrication de sa technologie, l'ossature de la centrale devant être sous-traitée. Le business plan prévoit un chiffre d'affaires de 64 millions d'euros en 2015 avec 87 salariés.

Pour concrétiser ce projet de 12 mégawatts, d'une capacité de production d'électricité pour 10.000 habitants, Solar Euromed lance une levée de fonds de 20 millions d'euros, à la fois en apport au capital et en liquidités. Aux côtés d'investisseurs financiers, Marc Benmarraze compte sur les fonds d'Etat des programmes « Investissements d'avenir » et dit avoir de sérieux contacts avec la Caisse des Dépôts. Le tour de table devrait être terminé à la rentrée pour une négociation du tarif d'achat de l'électricité au printemps 2012 et une mise en service fin 2013. A l'issue d'un an et demi de recherches avec le laboratoire Promes (CNRS), Solar Euromed a trouvé une solution « 100 % propre » qui sera mise en oeuvre à Ghisonaccia, en Corse. Le principe repose sur l'utilisation de l'eau comme fluide caloriporteur et remplace les sels fondus par une céramique fabriquée à partir de déchets d'amiante rendus inertes. Un prototype installé à Odeillo, dans les Hautes-Pyrénées, avec des financements d'Oséo Innovation et des fonds européens, a « apporté la preuve de la rentabilité à l'échelle industrielle », affirme Marc Benmarraze, le président-directeur général.

Mise en service fin 2013


All rights reserved - Les Echos 2011 Visitez le site web: lesechos.fr pour plus d´informations.
Les Echos

 

Merci à Michelle pour cette info.


Contrainte d'abandonner le projet Solenha dans les Hautes-Alpes conduit avec Dalkia, Solar Euromed se voit récompensée de son obstination. La société d'ingénierie dijonnaise (3 millions d'euros de chiffre d'affaires, 15 salariés) vient d'obtenir le premier permis de construire d'une centrale solaire thermodynamique à concentration en France, avec une technologie alternative qui la libère du classement Seveso.