Voici une phase transitoire à la centrale du Vazzio le 6.5.2011

Observons,  depuis Ajaccio l'évolution de ce panache.

A 8h44 pas de vent, le panache est quasiment vertical.

A quelques dixaines de mètres, un particulier allume un feu qui va nous permettre de faire un double constat sur l'action du vent sur la dispersion des polluants.

Entre 8h44 et 8h53, le panache du feu du particulier prend de l'ampleur et se retrouve poussé par le vent d'ouest dominant vers le panache de la centrale. Dans le même temps le panache de la centrale est également impacté par l'action du vent.

On remarque la tendance du panache du feu du particulier à suivre plus fidèlement le relief que celui de la centrale. Effectivement le panache de la central est émis beaucoup plus haut (79m) et à ce moment la vitesse d'extraction semble correcte....ce qui est rarement le cas en phase transitoire. Progressivement le panache de la centrale est également impacté par l'action du vent.

  

Chaque jour cette central émet plus de 500 kg de microparticules PM 10 et PM 2.5.

Les microparticules ont un impact direct sur notre santé ainsi que le confirme entre autres exemples le rapport de l'AFSSET en 2009.

Mais on ne peut pas demander à un industriel d'être respectueux de notre santé puisque la loi ne lui impose aucune règle en ce sens.

Rassurons-nous, la loi nous reconnait le droit à respirer un air qui ne nuise pas à notre santé......dans la limite où ça ne perturbe pas trop les bons résultats financiers de l'industriel.

Dans la région de Lucciana, la situation est bien pire:

en plus de faire croire à la population que toute la pollution va vers la mer,

l'administration a estimé que comme la population ne réagissait pas, contrairement à celle de la région d'Ajaccio, on pouvait laisser fonctionner la centrale sans dépollution,

la centrale devait être arrêtée, selon la PPI, au 31 décembre 2010 .....elle a été prolongée en activité jusqu'à la mise en route, de la nouvelle centrale qui fonctionnera ........................... au fioul lourd!