Association Aria linda

vendredi 18 février 2011

Pour mesurer l'intéret du PIG........le RIL

La Commune de Cuttoli Corticchiato a décidé d'organiser un référendum d'initiative locale.

L'extrait du registre des délibérations de la séance du 4 février 2011: La délibération votée à l'unanimité par le Conseil Municipal de Cuttoli Corticchiato a été enregistrée le 15 février 2010 à la Préfecture de Région.

Les autres communes sont appelées à se prononcer.


Il ne nous manque que du gaz pour y croire!  Dans la presse du jour, les avis de mise à disposition du public du projet de construction d'un site de production d'électricité de 120 MW fonctionnant au gaz naturel, et celui du dossier d'intérêt général de la dite centrale...........

Lire la suite

lundi 14 février 2011

PROFIOULLOURD en CORSE

Le big Boss d’EDF sera à Ajaccio lundi 21 février 2011.

Henri PROGLIO y rencontrera, au cours d’un passage à la CTC ce que la Corse compte d’élus « représentatifs ».

Si l’objectif de cette venue nous reste inconnu, il faut bien se souvenir que chacun des passages d’huiles d’EDF en Corse a été ponctué par la réaffirmation de l’imposition du fioul lourd.

A cette occasion, la représentation politique Corse gagnerait à sortir de la torpeur dans laquelle les affirmations de l’Etat, via le préfet de région, l’ont plongé. Car même si la CNDP tente de sauver les apparences, malgré le peu de conviction affiché par GRT gaz, la réalisation du GALSI semble d’autant plus compromise qu’il se confirme maintenant que c’est le gaz qui pourrait venir à manquer à nos fournisseurs algériens.

L’Algérie serait en passe de manquer de gaz au point d’en importer !

Nos élus devraient se souvenir de la petite phrase que le préfet Bouillon leur a distillé le 26 avril 2010:

                                        CE SERA DES CENTRALES AU GAZ et ........ RIEN D'AUTRE

et de s’inquiéter de leur énorme responsabilité, si d’aventure, le GALSI n’était pas réalisé.

Rien d’autre, en l’absence de plan B, ce sera inévitablement du fioul lourd. Car la mission de l’IGF en Corse le 7 décembre 2010, mandatée par la ministre de l’économie Christine Lagarde et le ministre de l’industrie Eric Besson, nous l’a affirmé :

DEMARRER LUCCIANA au FIOUL LEGER est  ECONOMIQUEMENT INENVISAGEABLE

Que faut-il attendre du passage insulaire du Ben-Hur d’EDF et de Veolia ?

Rien, il ne faut rien en attendre !

Mesdames, Messieurs, qui avez obtenu dans les urnes le pouvoir de porter l’avenir politique de la Corse, on attendra pour les adaptations législatives, mais de grâce au moins, ne vous laissez plus endormir par des bonimenteurs.


C'est l'occasion ou ........ jamais

de montrer que Vous avez un pouvoir.

dimanche 13 février 2011

GALSI..........LA GRANDE dès ILLUSION

GALSI: Où en est le dossier ? demande  le  président de l'Exécutif Corse, à l'ambassadeur de France en Algérie, qui semble idéalement positionné pour répondre avec une vue de l'intérieur du pays:

Sur le projet GALSI, je n’ai pas d’information particulière, mais il y a une nouvelle inconnue majeure depuis les changements importants à la tête de la SONATRACH en 2010.

Alors, écoutons ce que disent les Algériens sur Le gaz naturel algérien  

Car ce sont bien les algériens (nos meilleurs ambassadeurs?) qui en parlent le mieux. Et l'on retrouve encore EDF qui est détenteur de 50 % des parts d'EDISON (l'ex MONTEDISON des boues rouges).

C'est dire combien l'opérateur a une parfaite lisibilité du marché gazier.....et doit bien rigoler en regardant la caravane CNDP et GRT Gaz déplacer son chapiteau de place en place.

A part la candide chargée de l'énergie, Il ne reste finalement que peu de convaincus de la réalisation du GALSI. D'ailleurs les quatre hésitations de *GRT gaz lors de la 1ère réunion d'Ajaccio étaient si manifestes que le Préfet BOUILLON, sentant probablement le danger d'une mauvaise réponse de Pierre François HUGON, est monté au créneau pour tenter de les dissiper.

Mais la petite phrase de CUNTRASTU nous le rappelle
"..... préparer la manière dont les dossiers peuvent être présentés ...."

On est donc bien sur le terrain sanitaire: plein gaz sur le fioul lourd, mais avec injection progressive de doses d'accompagnement de la douleur. De quoi soulager les consciences à défaut de protéger la santé!



*Ne l’oublions pas : GDF, qui détient 12 % de MEDGAZ, sait aussi !



vendredi 11 février 2011

La société GALSI consulte.......

Merci à Jean Paul, notre Vice Président qui vient de nous dégoter la petite nouvelle ci-après :

 

La société GALSI vient de lancer un appel d’offre relatif à 3 compresseurs :

 

1) Si quelques détails techniques font penser à la fourniture nécessaire à une station de compression, sauf erreur, la capacité des 3 compresseurs semble bien insuffisante pour pouvoir véhiculer les 8 milliards de m3/an du GALSI :

 

Fabrication et provision de 3 aeroderivative turbines à gaz ISO dans la gamme de 32-37 MW complets avec compresseur centrifuge pour conduit et les systèmes auxiliaires pour transmission de pipeline de gaz naturel à haute pression

 

Le compresseur sera le type de baril de section double avec la pression de charge/décharge de 43/169 bar et une capacité réelle de 11000 m3/hr.

 

Le poids moléculaire du gaz naturel est 18.8 sans présence H2S. Le point de rosée est-20 °C.

 

 

Chaque unité sera complète avec :

Turbine à gaz + compresseur centrifuge;

Filtre d’aspiration de turbine à gaz;

Turbine à gaz système d'émission bas sec;

La décharge de turbine à gaz montée avec le silencieux;

La clôture de turbine à gaz complète avec la détection de feu et des systèmes de lutte anti-incendie;

Lubrifiant de système pour la turbine et pour les groupes compresseur conduits;

La cabine de contrôle pour le démarrage, la vitesse, charge et anti-retour ;

Tous les systèmes auxiliaires associés, démarrage et batterie..

 

2) De plus, alors que le GASLI est normalement aidé par des fonds communautaires au titre du PEER, on peut lire à la section VI

 

VI  RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

 

VI.2)MARCHÉ(S) S’INSCRIVANT DANS UN PROJET ET/OU UN PROGRAMME FINANCÉ PAR DES FONDS COMMUNAUTAIRES

J

Non

 

3) Sur le site officiel de GALSI, aucune indication sur cette consultation, alors que la dernière en date du 29 juillet avait été citée:

29.07.2010
Galsi lancia i bandi di prequalifica per le sezioni offshore
Galsi lancia i bandi di prequalifica rivolti alle aziende interessate a partecipare alle future gare per le opere  realizzative delle due sezioni offshore del gasdotto Galsi (Algeria- Sardegna e Sardegna-Toscana) e per la fornitura delle tubazioni per le stesse sezioni.

jeudi 10 février 2011

La raison d'Etat: Des tas de raisons...........Battaglie tamante

Corse Matin nous sonde: cette centrale thermique à gaz sans gaz....

Mais où veulent-ils nous la mettre?

La raison d'Etat...des tas de raisons:

Lors de son dernier Cuntrastu, la petite phrase révélatrice dans la bouche du Préfet de Région :

 "..... préparer la manière dont les dossiers peuvent être présentés ...."

Mais non!  Il n'est pas désuet le plaisir de l'énorme pochette surprise que les mamans achetaient pour nous faire plaisir.  Car tout est là, ce qu'on dit, comment on le dit, et ce qu'on ne dit pas.

Finalement, c'est un vrai métier que de bien emballer des trucs imprésentables!

 

Dans ce qu'on ne dit pas prenons la santé: U Levante a du aller au tribunal pour obtenir la communication de données qui ont un impact considérable. La DRAM refusait de communiquer Ses données sur des taux de fibres d'amiante plus de trois fois supérieurs à la norme.

Aria Linda a également du en passer par la CADA pour avoir un avis de la DSS...que la DSS refusait de nous communiquer sur les centrales thermiques. On y parlait de l'impact sanitaire des démarrages et arrêts moteurs non comptabilisés par la DRIRE. Plus de 1250 cycles par an.

Orly, lundi 7.2.2011 à 21h05, le Paris-Ajaccio s'envole.

A son bord un grand type vu dans Lumière noire......muet quand on l'interroge au fond du barrage de Tola sur la crise de 2005, regard fuyant et concupissant qui cherche désèsperement Antoine. Egalement à son bord (d'aile) un président d'association anti fioul lourd.

22h30, espace aérien Campo del Vazzio, surpris par l'épais brouillard, le pilote esquisse une manoeuvre d'atterrissage puis remet les gaz. Encore 15' en l'air et le pilote tente une 2eme approche puis renonce à prendre le risque de percuter les si majestueuses twin tower. Cap sur Bastia, plein gaz. Le président d'asso tente en vain d'appeler sa limousine avec chauffeur pour leur demander d'être au pied de l'avion à Bastia. Ouf, 23h59, l'avion se pose sur la piste, on nous promet des cars jusqu'à Ajaccio

Arrivé dans le hall, tout le monde se rue à l'extérieur pour arriver premier dans l'un des 3 cars. Le grand type muet a encore le regard fuyant. Puis il se dirige d'un pas décidé vers une grosse berline allemande qui vient de marquer l'arrêt devant l'aéroport et s'y engouffre. Putain! Il doit avoir un meilleur téléphone que le mien l'homme de lard! Pas le temps d'apercevoir si le porteur d'eau est au volant, la limousine démarre illico comme je m'en approche. 

Visiblement le grand type n'avait pas envie de me prendre en stop. Ou de monter dans l'un des cars qui va nous déposer à Campo de'Oro vers 3h10.

Allez, demain je vous raconte ce qui s'est passé vendredi à la fac de Corte avec un autre homme l'art d'EDF qui dit que les assos sont des cons qui ne comprennent rien, mais qui n'est pas capable de savoir où est passé le réseau de mesure de la pollution des centrales thermiques.

 

Battaglie tamante...

 

Lire la suite

dimanche 6 février 2011

Référendum d'Initiative Locale : la population va être consultée.

Centrale thermique: la population va s'exprimer sur

l'acceptabilité des décisions qui lui sont imposées


Ainsi que nous l'avons annoncé lors de l'Assemblée Générale d'Aria Linda du 28 janvier 2011 et après avoir invité le Conseil Municipal de Bastelicaccia à y réfléchir, toutes les communes impactées par les émissions de la future centrale dite d'Ajaccio-Bastelicaccia vont être sollicitées pour organiser un référendum d'initiative locale sur l'acceptabilité des décisions qui leur sont imposées.

Lors de sa séance du 4 février 2010, le Conseil Municipal de la commune de CUTTOLI CORTICCHIATO,  a voté à l'unanimité pour l'organisation d'un référendum d'initiative locale.


Centrale d'Ajaccio: it is a pig!

Si le GALSI ne se réalise pas, vu que le Préfet de Région et la Conseillère en charge de l'énergie ont refusé de prévoir un plan B, comme celle de Lucciana, elle sera fatalement alimentée au fioul lourd sans limitation de durée.

Sur le site de la préfecture le dossier relatif au Projet d’intérêt général d’une centrale thermique   annexe à l’arrêté préfectoral  n°2011028 -0004 du 28 janvier 2011.


On reparle de la capacité gazière

à alimenter l'hypothétique GALSI!


SONATRACH, société  algérienne censée participer à la construction du gazoduc GALSI et à son alimentation en gaz naturel, accuse une baisse de ses livraisons sur un gazoduc qui alimente déjà l’Italie


Ils ont tué la poule aux œufs d’or 

La CRE le confirme :  L’explosion du coût du soutien au développement du photovoltaïque n’est pas imputable aux particuliers......mais c’est bien le montant de la CSPE que chaque consommateur acquitte qui va encore augmenter sur la facture EDF.

 En bref cette semaine.....

Lire la suite

mardi 1 février 2011

ET RIEN D'AUTRE = FIOUL LOURD.

L'Assemblée Générale du Collectif Aria Linda qui s'est tenue ce 28 janvier 2011, a permis d'approuver le bilan d'activité de l'année 2010, le bilan financier et de procéder au renouvellement du tiers de son Conseil d'Administration.

Parmi les décisions importantes validées lors de cette AG, celle
de demander aux élus de proximité, les Maires et leur Conseil Municipal, de prévoir la consultation de la population par référendum d'initiative locale, RIL.



La Corse en ayant déjà vécu, nous pressentions un nouveau passage en force . Aussi l'idée d'utiliser le RIL pour s'opposer à la prévisible décision du Préfet n'est pas nouvelle, notre réunion du 6 mai 2008 à Sarrola Carcopino avec les élus en témoigne.

Le Préfet de Région va en effet utiliser la procédure de classement du projet de centrale en PIG pour obtenir le déclassement des terrains, actuellement inconstructibles, pour permettre à EDF de construire la centrale thermique sur le site 6 ter.

Deux terrains, non constructibles, l'un situé sur la commune de Bastelicaccia, et l'autre limitrophe sur la commune d'Ajaccio, forment le site 6 ter sur lesquels EDF ambitionne d'implanter la future centrale thermique.

Récemment, Le Préfet de Région s'est vu opposer le refus du Maire et du Conseil Municipal de Bastelicaccia de déclasser le terrain communal.

Et, sans que la position de la commune d'Ajaccio ne soit connue, du moins elle n'a pas été rendue publique, le Préfet de Région semble avoir décidé de passer outre en qualifiant la centrale thermique d'Ajaccio-Bastelicaccia de projet d'intérêt général, PIG.


Nous n'oublions pas que le 26 avril 2010, le Préfet de Région a convoqué
au Palais Lantivy, toutes les strates de la représentation politique insulaire, en présence d'EDF (et en l'absence des associations) pour leur signifier:

« J'ai demandé à EDF/PEI de me fournir le dossier au mois de juillet. Et cela sera celui de centrales au gaz »

« J'ai des instructions du chef de l'État. Ce sera une centrale au gaz et rien d'autre... »

Ce rien d'autre nous a évidemment incités à insister sur l'idée d'un plan B, à savoir alimenter la Corse par méthaniers, au cas où le gazoduc GALSI ne devait pas se réaliser. Mais ni la CTC, ni la préfecture, sollicitées publiquement en de multiples occasions, n'ont voulu donner suite à cette solution.

Donc, il faut bien réaliser que si, comte tenu d'un marché du gaz en pleine évolution l'intérêt de réaliser le GALSI devenait beaucoup moins évident, et à défaut d'avoir envisagé une autre solution, nous serions irrémé.diablement et durablement condamnés au fioul lourd.

Sur Alta frequenza


 

Il a été signalé, dans l'assemblée, la présence d'un ancien directeur d'EDF!

Lire la suite