Association Aria linda

mercredi 22 décembre 2010

Sviluppu durevule di u cancaru......

Lire la suite

Marché du fioul lourd en Corse: sur 30 ans il dépassera allègrement les 6 milliards d'euros

A raison de 200 millions d'euros par an, et ce, sans compter sur l'augmentation exponentielle qui va s'appliquer au prix du baril au fur et à mesure de la raréfaction des pétroles les plus faciles à extraire, le business du fioul lourd en Corse est une rente inespérée, à défendre coûte que coûte, pour ceux qui en bénéficient.

En Corse, ces magnats ont même des aficionados à leur service!

Pour illustrer l'inflation qui pourrait s'appliquer aux cours du brut, il suffit de constater ce qui est en train d'arriver aux Britanniques de BP (British Petroleum) obligé de céder des actifs depuis leurs déboires sur une plate-forme offshore dans le golf du Mexique. Car depuis que le pétrole "facile" se raréfie les grosses compagnies prennent de plus en plus de risques pour accéder à des gisements beaucoup plus délicats à exploiter.

  

Fioul lourd GALSI : les associations s'alarment  

(Alex Bertocchini - Alta Frequenza) - Les inquiétudes à propos de l'arrivée du GALSI en Corse et surtout du démarrage des centrales de l'île au fioul lourd se confirment, c'est en tous cas le sentiment des associations Aria Linda et A Sintinedda, appuyées par les Verts qui ont donné hier (mardi) une conférence de presse. Il y a quelques jours les associations ont été auditionnées par une inspection générale des finances diligentée par la Ministre de l'Economie, Christine Lagarde. Le but de la réunion apparemment était de savoir comment en matière d'énergie on pourrait réaliser en Corse des économies substantielles. Les associations sont d'autant plus inquiètes que le projet du GAZODUC Algérie - Italie semble plus que bloqué. En effet, les 120 millions d'euros mis à disposition par l'Europe et qui aurait du être consommés avant la fin de l'année, ne l'ont pas été. Jean-Nicolas Antoniotti pour l'association Aria Linda

 

Le quotidien 24 ore compare la liste des voyants rouges en matière de fioul lourd à un catalogue de doutes. Dominique Moret a bien noté que le préfet a demandé aux Maires des communes d'Ajaccio et de Bastelicaccia de déclasser respectivement leur partie du site 6 ter qui recevra la future centrale.

Pour sa part, le Maire de Bastelicaccia a répondu au préfet qu'il n'envisageait pas de déclasser la partie du 6 ter située du côté de Bastelicaccia.

Côté Ajaccio, c'est le conseil municipal du 20 décembre 2010 qui devait plancher sur le déclassemenr de la partie Ajaccienne du 6 ter, contigüe à une ZNIEFF. Il semble qu'averti de la probable lecture d'un courrier des assos par une conseillère municipale, l'exécutif municipal ait décidé de repoter l'examen du dossier, au grand dam d'un conseiller municipal communiste...toujours aussi pro fioul lourd malgré un récent et animé passage à Bastelicaccia.

Mais que disait donc ce mystérieux courrier?

Heureusement qu'il y a un toubib dans l'exécutif municipal!

 

Gaz Algérien:  Sonatrach, Safir Spa, Marais Contracting n'auraient pas d'atomes crochus avec les gaziers Français, mais beaucoup plus avec les gaziers Russes