Dans notre Corse Matin de ce dimanche 7 novembre 2010, Jean Marc RAFFAELLI donne la parole à Jean Michel LEBEAU, patron d'EDF PEI.

Après une très longue et inaccoutumée absence dans les médias locaux et à différents débats publics, vivement critiquée par le représentant de la CGT lors du Cunfronti consacré à l'énergie (le préfet aussi était absent) EDF fait un retour en fanfare, non plus sous les traits de son directeur régional J-T MONTI, mais par la voix de J-M LEBEAU!

On y apprend dans cet article que les travaux de construction de la centrale thermique de Lucciana, au fioul lourd, vont démarrer ce mercredi 10 novembre 2010, et que l'énergéticien, qui a deux ans de retard sur les prévisions du plan énergétique Corse de 2005, attendait en fait la signature d'un arrêté préfectoral d'autorisation d'exploitation qui n'est en fait intervenu que le 14 septembre 2010.

Très curieusement, notre journaliste n'interroge pas Jean Michel LEBEAU sur les raisons de ce retard! Ainsi que Jean Nicolas ANTONIOTTI a pu le faire remarquer sur le plateau de Cunfronti, rien ne s'oppose au début des travaux, ni physiquement, ni juridiquement, depuis que le permis de construire a été accordé à EDF. Alors pourquoi avoir perdu près d'une année?

Le préfet de Haute Corse serait-il fautif d'avoir autorisé une rallonge à la procédure d'enquête publique la rendant anormalement longue?

Pourquoi EDF a-t-elle déposé un premier de construire sous le n° 0031 qu'elle a ensuite retiré de son propre chef, pour en re-déposer un second sous le n° 0062?

Ainsi qu'on le voit dans Lumière Noire, EDF avait-elle le droit de faire donner les premiers coups de pelleteuse sur le site alors que le permis 0062 n'était pas encore accordé?

Gonflé Jean Michel LEBEAU, qui a après avoir reconnu devant le préfet de Haute Corse qu'il assumait personnellement le choix fioul lourd d'EDF, estime aujourd'hui que c'est à l'Etat de modifier sa commande!  Surtout après avoir, toujours devant le préfet de Haute Corse discrédité l'action de l'Assemblée de Corse pour son vote du 13 novembre 2009 contre le fioul lourd. 

En l'absence du régional de l'étape, sur le banc de touche, le national trouve même de l'intérêt aux propos de la conseillère (Communiste) en charge de l'énergie, qui comme lui prône l'urgence à redémarrer les travaux. Oui, redémarrer les travaux, comme l'avait déjà précisé J-T MONTI.......ils avaient donc bien déjà démarré!

Le reste du propos est du même tonneau, l'urgence, la rupture, le national évoquant même tranquillement tous les obstacles qui se dressent encore la route de ceux qui veulent remplacer le fioul lourd par le fioul léger. EDF campe sur du lourd.

On n'est pas au bout! Alors que la commande de 54 moteurs à MAN a été signée par EDF au mois d'octobre 2008,  Jean Michel LEBEAU affirme n'avoir pas commandé les moteurs de Lucciana, contrairement à ce qu'il avait annoncé à Sarrola Carcopino.

Puis notre journaliste rajoute: " En Corse EDF vend de l'électricité à perte...." Quel manque d'information! EDF produit effectivement en Corse de l'énergie électrique d'origine fossile qui a un coût de production supérieur à celle issue du nucléaire, tant que les coûts de traitement des déchets radioactifs et de démantèlement n'y sont pas encore intégrés. Mais la SA EDF ne peut rien vendre à perte, le dumping est une atteinte aux lois du marché qui serait bien vite réprimandée.

Pire, le surcoût résulte uniquement des choix unilatéraux de moyens de production d'EDF, qui n'a donc pas à s'en plaindre. On aurait globalement eu moins de surcoûts, et moins de pollution si EDF avait misé en Corse sur le renouvelable....comme elle vient de le faire en Alsace! Ou des TGCC comme à St Nazaire....deux exemples de plus fort coût à l'investissement compensé par un moindre coût à l'exploitation.

Heureusement dans le quotidien du même jour un petit article (certes pas en pleine page) rappelle que les étudiants de l'Université de Corse, à travers Ghjuventù Paolina, sont également engagés contre l'utilisation du fioul lourd.

Mercredi 10 novembre 2010 à 18h30,

le Collectif Régional NON aux CENTRALES au FIOUL LOURD

organise, à, et avec l'aide de la Mairie de VESCOVATO,

une projection-débat de LUMIERE NOIRE avec Eliane PARIGI et Jean Charles CHATARD