Association Aria linda

vendredi 29 octobre 2010

Qualité de l'air en Corse: l'Etat saurait mais ne nous dirait pas tout?

L'Assemblée de Corse vient enfin d'adopter la motion sur la nécessité d'une enquête épidémiologique (impact des centrales thermiques de Lucciana et du Vazzio) déposée par Jean BIANCUCCI par 27 voix des groupes FEMU A CORSICA, CORSICA LIBERA, et les voix des élus de droite.

Il est a noter que les communistes ont voté contre par 5 voix, tandis que le reste de la majorité (19 voix) s'est abstenu.

Cette évolution en vue de faire la lumière sur l'impact sanitaire
des centrales thermiques de Lucciana et du Vazzio intervient alors qu'un inquiétant rapport de l'ANSA (ex AFSSET), commandé entre autres par le Ministère de la Santé, sur les conséquences de l'amiante environnementale en Corse et en Nouvelle Calédonie peinerait à sortir.     http://www.lepost.fr/article/2010/10/28/2284984_exclusif-mort-lente-annoncee-en-corse-et-en-nouvelle-caledonie.html

Lire la suite

mercredi 27 octobre 2010

Qualité de l'air et santé humaine: un décret et un arrêté transposent la directive Européenne en droit français


Après Corte où nous avons, avec Ghjuventù Paolina, co-organisé le 20 octobre 2010 au sein de l'Université de Corse une projection-débat autour du film Lumière Noire, c'est à Biguglia que nous poursuivrons la campagne d'information du Collectif Régional NON aux CENTRALES au FIOUL LOURD sur le dossier de l'énergie. 
 
 
Projection-Débat
BIGUGLIA
 
mercredi 3 novembre 2010
à partir de 18h30  
salle polyvalente de FICABRUNA.
 
 

LUMIERE NOIRE, dans la lignée des sujets précédemment traités par Eliane PARIGI et Jean Charles CHATARD,  « Corse, le mensonge radioactif » en 2006, et « Mortel  Amiante » en 2008, porte un regard sur le dossier de l'énergie en Corse. 

Renouvelable, câble, gazoduc ... Entre urgence sanitaire et nécessité socio-économique... quels choix, quelles perspectives pour l'île ?

 
Je vous remercie de noter et de diffuser cette information.
 
Nous comptons sur votre présence,
 
Dernière minute:
 
Ne manquez pas l'émission Cap'à capu sur radio Alta Frequenza ce vendredi 29 octobre 2010 de 12h à 13h.  http://www.alta-frequenza.com/fr
 
Les invités Maria GUIDICELLI, Conseillère Exécutive en charge de l'énergie et Jean Nicolas ANTONIOTTI, pour Aria Linda, débattront et répondront aux questions d'Alex BERTOCCHINI.
 
Qualité de l'air et santé humaine: le décret et l'arrêté qui transposent la directive Européenne en droit français et la rendent applicable.... même en Corse messieurs les Préfets...........

Lire la suite

jeudi 21 octobre 2010

Bio Diversita: préservons la!

Prima edizione di a Festa di a Bio Diversita in Aghione :

A Suppa



Fornu



Aria Linda,



Fioul lourd ou léger, et autres combustibles fossiles: nuisibles pour la santé, peu rentables, ils sont nuisibles pour la sauvegarde de la Bio Diversité.




Les abondantes ENR; solaire, éolien, biomasse, hydraulique, dont la Corse dispose sont gratuites et encore sous utilisées!

Rendez-vous à Biguglia le 3 novembre 2010 à 18h30 pour la projection-débat autour de Lumière Noire




Merci à Tony PIERI et à son équipe pour son invitation à cette première édition pour; une organisation remarquable, la qualité des exposants présents, et la recherche de l'authenticité pour l'ensemble des produits issus de la bio diversité insulaire.

Une occasion idéale pour Aria Linda de nouer de nombreux liens, et d'annoncer la prochaine projection-débat autour de Lumière Noire à Biguglia le 3 novembre 2010. Des rencontres exceptionnelles avec des amoureux de notre patrimoine, et de jeunes parents soucieux de l'environnement sanitaire de leurs enfants.

Certains d'entre eux avaient vu Lumière Noire la veille sur ViaStella, ou l'émission Cuntrastu sur France3 Corse, et réagissaient à chaud sur le stand.


Le président de l'Exécutif nous annonce un démarrage de le centrale de Lucciana au fioul léger

Lire la suite

mercredi 20 octobre 2010

L'avenir énegétique de l'île: répondre à nos besoins par un recours accru à notre potentiel énergétique local

Ghjuventù: 

Sur l'invitation de Ghuventù Paolina, les étudiants de l'Université de Corse ont pu découvrir le film Lumière Noire présenté par ses auteurs Eliane PARIGI et Jean Charles CHATARD. Le débat qui a suivi a permis de nombreuses et brillantes interventions.



Les représentants de Ghjuventù Paolina,



Un auditoire très intéressé, auquel s'était joint un professionnel,



Eliane PARIGI présente la trame du film

 

Pourquoi la population se méfie encore et toujours d'EDF:

EDF a un projet de centrale au fioul sur la commune de Bastelicaccia. Malgré l'opposition des habitants, ce projet est soutenu par l'Etat et EDF en raison de l'excessive dépendance énergétique de la Corse, qui importe de l'électricité d'Italie.

Gaz non conventionnels : L'Algérie est dans le doute.

M

Ecoutez-bien, c'est le Président de l'Exécutif qui le dit :

"la centrale de Lucciana démarrera au fioul léger"


(Alex Bertocchini - Alta Frequenza) - Paul Giacobbi, nous vous en avons abondamment parlé, a effectué en début de semaine une visite officielle en Italie, la première du genre à un tel niveau institutionnel. A l'occasion d'un tour de table réalisé avec Andrea Ronchi, le ministre italien des politiques européennes, a été abordée brièvement la question du Galsi. En fait, Andrea Ronchi a simplement affirmé toute l'importance d'un tel projet pour son pays et l'implication totale de son gouvernement en faveur de celui-ci. La presse insulaire, présente à cet entretien, a bien sur tendu l'oreille pour entendre la réponse de Paul Giacobbi, une réponse qui n'est pas venu et sur laquelle il s'est expliqué ensuite. Paul Giacobbi, Président du Conseil exécutif de Corse.



Rencontre Borloo - Alfonsi & Gandolfi-Scheit : Le tirage serait-il de moins bonne qualité que le négatif?

Le tirage serait-il de moins bonne qualité que le négatif?

A part les protagonistes insulaires de la rencontre, personne ne peut en juger et leur expression, après analyse du courrier sera notre révélateur.

Sans prendre trop de risques par rapport aux annonces relatives à des avancées en matière d'ENR, on peut cependant constater que le ministre n'y a fait aucune référence.

Toutefois, et sans avoir assisté à l'entretien, il nous est permis de relever quelques points :

Après avoir fait un état des lieux, le ministre nous annonce que l'état a pris ses responsabilités et que bien que dépassant les normes environnementales, l'actuelle centrale de Lucciana sera maintenue en activité. L'état passe donc outre la date butée initialement prévue par l'arrêté au 31.12.2010 et nous montre qu'il peut remettre en cause sa propre signature et ses engagements.

Le ministre continue en annonçant que l'emploi du TTBTS permettra de réduire les émissions de façon significatives. Aucune avancée issue de la rencontre: le TTBTS figurait déjà dans l'arrêté du 14 septembre 2010. Ceux qui ont assisté à l'avant dernier conseil énergétique se souviennent des propos du directeur régional d'EDF qui affirmait que le TTBTS était le combustible utilisé à Lucciana, prenant le contre pied les propos d'un agent de la centrale dans la presse du même jour, et qualifiant de mensongers ceux du président d'Aria Linda.


 
Toujours dans un style très proche de celui, très formaté, d'EDF, le ministre confirme enfin que trois des avancées annoncées par nos députés résultent bien de l'entretien du 6 octobre 2010:

L'anticipation de la date de début de l'étude comparative fioul lourd / fioul léger.

L'audit du sea line (partie immergée de l'oléoduc) et ses résultats en 2010.

Les moteurs seront bien livrés en version gaz.

Pour finir, quelques informations relatives à l'état des relations franco-italiennes sur le dossier GALSI.

Côté exécutif CTC, ceux qui prétendaient tirer les marrons du feu en sont donc pour leurs frais.


Y a pas photo, le candidat BORLOO est déjà en campagne!

Le courrier du ministre..........

Lire la suite

mardi 19 octobre 2010

Lume per a Ghjuventù ....

Fioul lourd : les étudiants veulent y voir plus clair

http://www.alta-frequenza.com/fr/l_info/l_actu/fioul_lourd_les_etudiants_veulent_y_voir_plus_clair_44692

(Laetitia Pietri - Alta Frequenza) - Le fioul lourd en Corse. Une problématique si prégnante sur l’île qu’elle a poussé la Ghjuventù Paolina à sortir de ses attributions purement universitaires. Le syndicat étudiant organise avec le collectif régional contre le fioul lourd une soirée-débat mercredi, à partir de 18 h30 à la faculté de Droit à Corte. Le film lumière noire de Jean-Charles Chatard et Eliane Parigi, qui traite de la politique d’EDF en Corse sera projeté en présence de ses auteurs. Puis suivra un débat avec la salle. Présentation de cette manifestation avec Stevan Mondoloni, porte-parole du syndicat

 


A quelques minutes de son arrivée parmi nous, nous souhaitons bienvenue au petit Cristiano.




lundi 18 octobre 2010

Le consortium GALSI a lancé des appels d'offre, rencontre Italie-Algérie.....

Petite revue de presse:

Le site du consortium GALSI nous informe:

Le consortium Galsi a lancé les appels d'offres de préqualification pour les ouvrages relatifs à la réalisation des deux sections offshore du gazoduc Galsi (Algérie- Sardaigne et Sardaigne-Toscane) et pour la fourniture des conduites pour ces mêmes sections.


Berlusconi à Alger le 19 octobre 2010

Le Journal de la Corse n'a pas la langue de bois.

Lire la suite

dimanche 17 octobre 2010

Femu qui!

Produire de l'électricité en régie en Corse... mais c'est possible!

Lire la suite

lundi 11 octobre 2010

Efficacité énergetique en Corse?

L'efficacité, dans le domaine de l'énergie, est au centre d'une polémique politicienne engagée par la Conseillère Territoriale communiste en charge de l'énergie, à l'encontre de deux députés porteurs des légitimes aspirations de la population auprès du ministre BORLOO.


Voici le communiqué commun des députés François ALFONSI et Sauveur GANDOLFI -
SCHEIT

"C'est avec surprise que nous avons pris connaissance de la polémique lancée par Maria Guidicelli, membre de l'Exécutif de l'Assemblée de Corse, au lendemain de notre rencontre avec Jean Louis Borloo, Ministre de l'Environnement et du Développement Durable à propos de la future centrale de Lucciana.

Il faut tout d'abord rappeler que nous avons sollicité cet entretien de façon publique il y a plus de deux mois, fin juillet, avant que l'arrêté préfectoral n'ait été pris par le Préfet Névache, et il était convenu avec le cabinet de M. Borloo que cet entretien serait préalable. Nous avons bien sûr regretté que cela n'ait pas été le cas.

Nous avons agi, pour l'un, en tant que député de la circonscription, par ailleurs médecin et sensibilisé par l'ensemble des médecins du 
secteur où est implantée la centrale, et pour l'autre en tant que député européen, par ailleurs ingénieur en énergie, et mobilisé par ces questions depuis de très nombreuses années. Nos appartenances politiques respectives n'ont jamais prévalu dans notre démarche.

Nous avons pris soin de nous assurer, avant de rencontrer le ministre, que l'Exécutif territorial, par ailleurs en relation directe avec Mme Michèle Rivasi, député européen collègue de François Alfonsi, soit favorable au fond de notre démarche : faire en sorte que le recours au fioul lourd à Lucciana soit remis en cause, dès que possible, et autant que possible. Cette démarche de concertation préalable était justifiée par l'évolution du discours de l'Exécutif lors de la session du 24 septembre, entre la réponse apportée le matin par Maria Guidicelli à la question orale posée par le groupe Femu a Corsica, réponse rigide et même agressive à l’égard de Mme Rivasi, et soutenant sur le fond le contenu de l'arrêté préfectoral, et celle apportée le soir même par Paul Giacobbi quand il est intervenu sur ce même sujet de façon bien plus constructive.

A l'issue de la réunion du 6 octobre avec Jean Louis Borloo, nous avons, sous réserve de la confirmation écrite qui nous a été annoncée, pris acte des évolutions approuvées par le ministre, après qu'il se soit concerté téléphoniquement avec Henri Proglio, Président Directeur Général d'EDF.

Elles sont les suivantes :

L'arrêté préfectoral propose 3 phases dans l'exploitation future de la centrale de Lucciana : une phase « démarrage » au fioul lourd, une 
phase « finale » au gaz naturel en lien avec la réalisation de GALSI, et une phase « intermédiaire éventuelle » au fioul léger, si les 
délais de réalisation du gazoduc venaient à être trop longs, phase engagée par des études suivies des procédures réglementaires 
nécessaires pour autoriser ce changement de combustible.

Nous avons convenu avec le Ministre d'engager très rapidement ces études et procédures, dès les prochaines semaines, c'est à dire 3 ans avant que la centrale ne soit achevée, et non pas, comme l'indique l'arrêté, qui plus est de façon conditionnelle, 3 ans après sa mise en service. Nous gagnons donc pas moins de 6 ans sur le calendrier initialement prévu, plus la certitude (qui n’était précédemment 
qu’une éventualité) que les procédures de changement de combustible seront lancées.

Il a été explicitement acté que les moteurs qui seront installés seront d’emblée conçus pour le gaz et il a été confirmé que le fonctionnement au fuel léger durant la phase transitoire sera nettement plus performant énergétiquement ainsi qu’au plan environnemental, qu’un fonctionnement au fioul lourd.

Nous avons ensuite sensibilisé le Ministre sur l'état d'usure avancée de la canalisation qui achemine le fioul lourd jusqu'à la centrale, 
canalisation déjà sujette à plusieurs incidents, avec des conséquences environnementales qui auraient pu être très graves. Un  audit, incluant aussi la partie-sous-marine de l’oléoduc, sera mené à cet égard.

C’est cette avancée concrète et ces engagements clairs qui nous amènent à estimer que cet entretien a été positif, et nous l'avons exprimé, à la demande des journalistes, au sortir du ministère. En effet, les conditions sont ainsi réunies pour que la phase « démarrage » au fioul lourd puisse être ramenée à sa plus simple expression, et pour que, véritablement, la Marana et la Casinca soit enfin soulagées rapidement des pollutions du fioul lourd qu'elles subissent depuis tant d'années.

Enfin, Jean-Louis Borloo a aussi pris lors de cet entretien des engagements à propos des énergies renouvelables.

Le premier est d'apporter son soutien total à l'idée qu'EDF transforme le terrain de l'actuelle centrale au fioul en centrale solaire photovoltaïque.

Le second est de demander au Conseil d'Etat de se pencher sur la législation qui a amené à opposer un refus à un projet photovoltaïque sur l'ancienne mine d'amiante de Cànari, de façon à lever les interprétations trop restrictives qui mettent en péril la plupart des projets énergétiques alternatifs sur l'île.

Nous pensons que ces réponses ont correspondu aux attentes des populations locales, et nous regrettons que Mme Guidicelli ait jugé bon de déclencher cette polémique quand nous avons toujours, pour notre part, recherché l'entente entre les forces politiques de Corse sur cette question qui fait largement consensus sur l'île."

François Alfonsi, député européen - Sauveur Gandolfi Sheit, député à l'assemblée nationale.

Mais l'efficacité en Corse, dans le domaine de l'énergie, devrait plutôt se mesurer en termes d'efficacité énergétique!

La Conseillère Territoriale communiste en charge de l'énergie serait bien inspirée, au lieu de gaspiller la sienne en débats contreproductifs, de demander à son staff de la DDE, la direction déléguée à l'énergie, de s'intéresser aux pratiques d'EDF en matière d'efficacité énergétique.........................

Lire la suite

jeudi 7 octobre 2010

BORLOO sincère?

La rencontre entre Jean Louis BORLOO et les deux députés, François ALFONSI et Sauveur GANDOLFI-SCHEIT continue d'alimenter une polémique sur les réelles avancées obtenues par rapport à celles que revendique la conseillère territoriale Maria GIUDICELLI.

Interlocuteur successifs des protagonistes, Jean Louis BORLOO est-il vraiment le moteur sincère d'une politique qui repondra aux attentes de la population, ou en quête d'un succès personnel au prix d'annonces démagogiques?

 

Alex Bertocchini - Alta Frequenza - Pas contente Maria Guidicelli après la "prestation" à Paris de Sauveur Gandolfi Scheit et de François Alfonsi. La conseillère exécutive, en effet, a trouvé un peu fort de café la présentation qui a été faite à l'issue du rendez vous des deux parlementaires corses avec Jean Louis Borloo. Un non évènement! C'est ainsi que Maria Guidicelli a qualifié un entretien qui n'a rien laissé apparaître que nous ne sachions. Tout ce qui s'y est dit, selon elle, n'est que le long déroulé de notre action en matière énergétique et notamment à propos du démarrage de la centrale de Lucciana. Maria Guidicelli.

François Alfonsi, député européen de la Corse, est, ce lundi 11 octobre, l'invité de midi sur RCFM.

Lire la suite

mercredi 6 octobre 2010

Evolution favorable.......à confirmer

Les premiers échos de la réunion de ce jour entre le Ministre Jean Louis BORLOO, Le Député Européen François ALFONSI, et le Député Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, semblent indiquer que nos représentants élus ne seraient pas déplacés en vain.

Au cours d'un rapide échange téléphonique à l'issue de la réunion, François ALFONSI nous en rapportait les points essentiels:

Le début de la phase d'instruction du dossier nécessaire au démarrage de la centrale de Lucciana au fioul léger est avancée au début janvier 2010, cette disposition ayant pour but de réduire au maximum la phase fioul lourd prévue par l'arrêté préfectoral du 14.09.2010,

Jean Louis BORLOO a confirmé que la centrale de Lucciana démarrerait avec des moteurs équipés pour fonctionner au gaz naturel,

Tout en indiquant qu'il pourrait y avoir des délais supplémentaires à sa réalisation, le Ministre aurait donné des assurances quant la réalisation du gazoduc GALSI,

Ces dispositions, qui nous semblent constituer des avancées, seront confirmées par un courrier du Ministre.


L'article de Corse Matin

 
"Maria Guidicelli, Conseillère exécutif en charge de la politique énergétique, organise cet après-midi à 14h00 une conférence de presse sur l’alimentation de la centrale de Lucciana. "

"Elle reviendra certainement sur les annonces faites par le Ministre de l'écologie Jean-Louis Borloo mercredi, lors de son entretien avec le Député de la 1ère Circonscription de Haute-Corse Sauveur Gandolfi-Scheit, et l'Euro-Député François Alfonsi."



Jean Louis BORLOO et les très polluantes centrales au fioul lourd de Corse.

C'est au cours de l'émission "Vivement dimanche" du dimanche 15 novembre 2009, que le Ministre Jean Louis BORLOO, invité par Thomas DUTRONC a parlé des très polluantes centrales au fioul lourd de Corse. En parlant des vieilles centrales.....dont il fallait tourner la page.........du moins le croyait-on!

Ce qui n'a pas empéché le préfet de Haute-Corse, dans son arrêté du 14 septembre 2010, d'en autoriser l'emploi dans la nouvelle centrale de Lucciana.  Deux élus insulaires ont souhaité rencontrer le ministre pour évoquer cette (paradoxale) situation.

le  6.10.2010.vers 9h00

 

Centrale de Lucciana : deux élus chez Jean Louis Borloo

 
 

(Maria Lanfranchi - Alta Frequenza) - Le député de Haute-Corse Sauveur Gandolfi-Scheit et François Alfonsi, député Européen s’entretiendront en fin d’après midi (mercredi) avec Jean Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie. Au centre des discussions, le dossier de l’énergie et plus particulièrement celui de la centrale de Lucciana. Les deux élus veulent des explications sur l’équipement de la future centrale. Les caractéristiques des moteurs et l’équipement direct du futur établissement au fuel léger feront l’objet d’une longue discussion. Sauveur Gandolfi et François Alfonsi entendent rentrer en Corse avec des réponses concrètes dans les domaines technique, financier et environnemental. Début de la rencontre à 17H45, ce soir à Paris.

P

p

Les émissions des centrales thermiques qui utilisent du fioul lourd, c'est bien ce qui préoccupe le Docteur Sauveur MERLENGHI.....

 


Lire la suite

lundi 4 octobre 2010

Station d'épuration des Sanguinaires: c'est l'hôpital qui se fout de la charité !

Lire la suite

vendredi 1 octobre 2010

Où est le dossier de centrale au gaz qu'EDF/PEI devait fournir au mois de juillet?

Où est le dossier de centrales au gaz qu'EDF/PEI devait fournir au mois de juillet?

Extrait du Corse Matin du 27 avril 2010:

 

Rupture d'alimentation en carburant dans l'île: en Corse, les limites de l'indépendance énergétique, c'est la mer!

Alors produisons davantage avec nos abondantes ressources renouvelables: elles sont déjà sur place et gratuites.....................

Lire la suite