A Lucciana, des membres du comité des fêtes ont provoqué le départ de militants associatifs anti-fioul d’A SENTINELLA venus tenir un stand durant le concert d’I MUVRINI.

A Lucciana, contrairement aux autres communes de la tournée Corse d’I MUVRINI, la présence de ces associatifs, a posé un problème "politique" à d’autres "associatifs".

Dans la presse, le maire a souhaité dédramatiser l’incident.

Effectivement dans cette commune, il y a des choses bien plus graves. La manne financière que constitue une centrale thermique est tellement essentielle au développement durable d’une commune. Comme en témoigne ce tract de campagne, peu importait avant que les associations ne tirent la sonnette d'alarme, si le fioul utilisé dans les centrales était léger ou lourd.

Avec cet incident les masques sont tombés, et il y a des citoyens qui ne se laisseront plus abuser. 

Quel contraste, d’ailleurs ironiquement évoqué par l’ancien directeur d’EDF, entre Ajaccio où le Maire porte plainte contre EDF pour une centrale assez excentrée du centre ville, et celui de Lucciana.

A Lucciana, le non-équipement de dépollution de la centrale, alors qu’il est réalisé à Ajaccio sur décision préfectorale dès 2006 ne semble pas avoir posé de problème politique. D’ailleurs la situation de la centrale en fin de dérogation au 31 décembre 2010 ne semble pas poser plus de problème politique. 

Peu importe si le niveau réel de pollution subie par la population directement exposée à la centrale n’est pas mesuré. Nous avons pu constater en décembre 2009, que le maire ne connaissait le nombre de capteurs affectés à la mesure de la qualité de l’air sur sa commune.

A Lucciana, la communication des hommes de l’art est "politiquement" beaucoup plus correcte que celle des associatifs.

Le message de Dumè LANFRANCHI, le Président d'A SENTINELLA, qui est loin d'y avoir perdu sa combativité :


Ce 19 août 2010, dans le cadre de la tournée d’ I MUVRINI, alors que les militants de l’association A SENTINELLA avaient installé le stand de sensibilisation et de signature des pétitions du collectif régional « NON aux centrales au fioul lourd » au groupe scolaire de LUCCIANA, deux « sbires » missionnés par le beau frère du maire et adjoint au maire, le sieur NOVELLA, ont prié sèchement les militants d’A SENTINELLA de quitter le groupe scolaire au motif que le maire considérait que leur présence devait créer des incidents du fait qu’il appréciait notre action anti fioul lourd comme politique.

 

Devant à l’incompréhension de nos militants qui ont tenté néanmoins de dialoguer et face à la résistance qu’ils opposèrent, l’adjoint au maire et ses deux sbires se sont fait menaçant notamment avec le secrétaire de l’association, prêts à en découdre physiquement.

 

Face à la tournure des événements et afin d’éviter un pugilat, ne voulant pas perturber le concert de nos amis d’ I MUVRINI qui venaient de déclarer à l’adjoint qu’ils considéraient scandaleux la manière dont étaient traités les militants d’A SENTINELLA,  nous avons donc décidé de démonter le stand et de dénoncer l’attitude anti démocratique de la municipalité de LUCCIANA dans la presse.

 

Nous invitons d’ores et déjà toutes les composantes du collectif anti fioul lourd à réagir vivement de leur coté dans la presse.

 

PS : Nous signalons que de tous les concerts qui ont été assurés par nos militants, LUCCIANA est la seule municipalité à avoir eu un comportement fasciste.