Fioul lourd spécial Corse

Voici la question que nous avons posée à l’UFIP. L’Union Française des Industries Pétrolières est un syndicat professionnel qui représente l'ensemble des activités pétrolières exercées sur le territoire français métropolitain :

De : Jean Nicolas ANTONIOTTI [mailto:nicolas.antoniotti@orange.fr]
Envoyé : mardi 17 août 2010 22:09
À : Presse UFIP

Bonjour,

Selon EDF et le motoriste MAN il existerait un nouveau fioul lourd spécial Corse (FO2) dont la teneur en soufre serait inférieure à celle d’un fioul léger (FOD), et dont l'émission de microparticules lors de la combustion serait réduite.

Nous n’avons pas pu trouver ce nouveau produit dans les informations contenues sur votre site.
Ce fioul lourd est-il produit en France? Pourriez-vous me faire parvenir une fiche produit?
Cordialement,

Jean Nicolas ANTONIOTTI
Président de l'Association Aria Linda
http://www.arialinda-asso.com/index.php/

Voici la réponse du directeur de la communication de l’UFIP, mercredi 18 août 2010 17:01

Bonjour,

 

Vous ne trouverez sur le site de l’UFIP que les informations concernant les produits intersyndicaux. Si des acteurs économiques conviennent de données spécifiques, je ne peux que vous conseiller de vous rapprocher des protagonistes.

Cordialement,

Signé

 

Se rapprocher d’un des protagonistes, c’est ce qu’a fait Radio Altafrequenza :

Fioul lourd spécial Corse : les non-réponses de Man  

(Laetitia Pietri - Alta Frequenza) - « Du fioul lourd spécial corse » c’est la proposition faite par le groupe Man constructeur des moteurs des futures centrales de Corse au groupe d’opposition à la mairie de Lucciana qui s’inquiétait des conséquences sur la santé du fioul lourd. Qu’est ce qui se cache derrière l’appellation « spécial corse » ? Est-il vraiment moins néfaste pour la santé, ce que les associations et des médecins démentent sur l’île ? Si oui, pourquoi dès lors l’utiliser seulement en Corse puisque la commande passée par EDF inclut les moteurs de centrales dans les DOM. Les Corses seraient-ils alors les seuls à avoir le droit de protéger leur santé ? Autant de questions que l’on aurait souhaité poser au groupe Man. Si hier soir, ce dernier était toujours d’accord pour répondre à ces demandes légitimes, ce matin au tout dernier moment il a annulé évoquant - je cite - du personnel en congé. Le groupe a donc préféré laisser les Corses dans la fumée la plus totale concernant cette information, une fumée qui elle, n’est pas polluante et ça c’est avéré, mais qui jette le trouble quant aux véritables desseins des entreprises chargées de l’avenir énergétique sur l’île.

 

 

La même question pourrait être posée à d’autres professionnels, anciens d’EDF et militants syndicaux, qui se sont reconvertis en transporteurs de fioul lourd à destination de la Corse.

 

GALSI

 

 

RCFM s’interroge aussi ……. « Galsi : et si l'Algérie bluffait ? »

 

« Nous vous parlions il y a quelques jours de cette étude publiée par des journaux algériens sur la baisse de production du principal gisement de gaz du pays... Une étude qui laissait planer un doute sur l'avenir du GALSI en affirmant que si la situation perdurait, l'Algérie ne pourrait plus exporter de gaz d'ici 2017. Une information qui est démentie aujourd'hui sur notre antenne par Mourad Preur, président du cabinet Emergy et expert pétrolier en Algérie. Selon lui le projet du GALSI n'est absolument pas remis en cause et le pays est en mesure de fournir les 8 milliards de mètres cubes de gaz nécessaires au fonctionnement du Gazoduc. Un Mourad Preur qui précise également que le principal gisement de gaz du pays ne connait aucun problème de production. En effet, les chiffres alarmants fourni par l'étude de la commission énergétique algérienne s'explique simplement par une baisse de la demande de gaz au niveau mondial qui entraîne donc une baisse de la production. En conclusion, Mourad Preur a également précisé que cette étude n'était que la résultante d'une manipulation du Lobby gazier du pays afin de lutter contre la crise mondiale que connaît actuellement ce secteur. »

 

 ------------


Si un pays tout entier peut bluffer, un expert de ce même pays doit également en être capable. Réflexion faite, l’affaire du fioul lourd spécial Corse en est la démonstration inverse : des spécialistes peuvent très bien bluffer la population Corse.

Ah, les hommes de l’art !