Serge Orru,  directeur général de WWF dans Corse Matin  du mercredi 04 août 2010.

"Il faut que l'écologie pénètre les consciences comme ont pu le faire les Droits de l'Homme."

Parlons un peu de la Corse. Vous croyez au projet Galsi ?

Je veux y croire. La Corse a besoin d'énergie et de centrales qui fonctionnent au gaz naturel, c'est une évidence. Il n'y a plus que les îles dans le monde où le fioul lourd est imposé. Lorsque je regarde les ressources naturelles de notre île, je me demande comment on a pu accumuler autant d'années de retard sur la maîtrise de l'énergie qui crée des emplois non délocalisables, sur l'isolation des maisons, sur le chauffage solaire dont toute la population devrait être dotée depuis longtemps. Prenons exemple sur l'île de la Réunion qui a conquis son autonomie énergétique. J'attends toujours le Paul Vergès corse...

EDF se dit prête à étudier un projet solaire pour la Corse...

Grand bien lui fasse et grand bien nous fasse ! Pour le solaire, la plupart des brevets sont français mais ce sont les Américains et les Chinois qui en tirent profit, alors que la France continue de miser sur le tout-nucléaire. La Corse est un territoire solaire, un territoire d'eau, un territoire bio. Ce n'est pas une terre à sanctuariser, mais il est possible d'imaginer pour elle un autre destin économique que celui essentiellement basé sur les deux mois de haute saison.

Toujours dans Corse Matin, le 3 août 2010 :

"...s'il y avait un choix à faire.....concernant l'approvisionnement énergétique de notre île,  nous (le GIE dépôt pétrolier pétrolier) opterions sans hésitation aucune pour le choix d'énergie propre telle le gaz ......."