Industriels en parfaite conformité avec la réglementation,
des élus locaux impuissants contre le pouvoir central,
proximité d'une ville à gros besoins énergétiques,
proximité d'une ville à gros volumes de déchets,
vents qui chassent les pollutions vers la mer,
absence d'études épidémiologiques,
emplois assurés par les pollueurs,
concentration de sites polluants,
population fume et boit,
qualité de l'air bonne,
mortalité aggravée,
un cocktail,

Les comparatifs avec de la situation de la micro-région de Lucciana, ou celle de la vallée de la Gravona ne manquent pas. Il semble qu'on retrouve dans cet article, les mêmes arguments que dans le discours officiel distillé dans l'île.

Mais la comparaison s'arrête là. Ici, tout le monde le sait: le moteur de l'économie c'est le Tourisme.

Et ne nous plaignons pas, nous avons beaucoup de chance. En Corse, alors que rien de règlementaire ne l'imposait, un débat sur le " Projet de raccordement de la Corse au Projet de gazoduc GALSI" organisé par la CNDP aura lieu à l'automne.

Juste après que le Préfet de Haute Corse ait donné son autorisation d'exploitation de la future centrale thermique au fioul lourd de Lucciana.

Rendez-vous compte Madame! A Fos sur Mer et à Port Saint Louis du Rhône les habitants n'ont même pas eu droit à la mise en place d'un débat public organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP)  pour évoquer leurs craintes de l'incinération.

D'autres comparaisons qui ne tiennent pas:

Là-bas, les chiffres sur la mortalité par cancer à l'échelle des communes seraient interdits d'utilisation faute d'accord de la Commission nationale informatique et liberté (CNIL), car le territoire est trop réduit,

17 500 emplois pour 25 000 habitants sur les deux communes,

Ils n'étaient que 4 000 mobilisés sur 92 000 concernés.

 

 http://www.rue89.com/planete89/2010/07/13/a-fos-sur-mer-pourquoi-tout-le-monde-meurt-dun-cancer-158604