Conférence de presse médicale du 27/7/10 à Lucciana : compte rendu du Docteur Pierre LIEUTAUD:  

La Conférence de presse s'est tenue à 15 h 00 à l'hôtel Chez Walter.

Tous les médias avertis étaient présents ( Corse Matin , 24 ore, RCFM, France 3)


Les médecins participants : Dr  Perquis pneumologue, Castelli cancerologue, Simeoni, Raffin, Murie, Torre, Patriarche, Nozze, Geronimi, Merlinghi, Lieutaud, Caporossi adjoint à la mairie de Lucciana, Gandolfi-Scheit député de haute corse.

Ces douze médecins, la plupart indépendants de tout parti politique et du collectif avaient répondu immédiatement à ma demande, ce qui atteste du bien fondé de notre combat.


Le message unanimement approuvé: "Non au fioul lourd", a été argumenté sur son coté scientifique par les Dr Castelli et Perquis qui ont bien montré que le risque sanitaire est inacceptable, et fait le lien entre maladies cardiorespiratoires et cancers avec le fioul lourd.

Le coté " politique sanitaire", mis en évidence par toute l'assistance, (demande d'enquête épidémiologique, appel aux autorités sanitaires afin qu'elles s'impliquent dans ce problème de protection des populations) a été relayé par les Dr Merlinghi et Simeoni. Les notions de principe de précaution, de mise en danger de la santé et la vie d'autrui, bafoués par le projet, ont semblé correspondre strictement à la réalité

En conclusion: 


La présence de nombreux médecins de toute la region Corse et l'enjeu qui les faisait se reunir:  protéger les populations dont ils ont la charge, donnera à ce message d'alerte inhabituel une force particuliere.

Corse Matin a suivi la conférence des médecins

Côté Assemblée de Corse, le matin même, l'Exécutif répondait aux questions orales. Les questions et les réponses sont disponibles sur le site de la CTC.

Petite phrase médiatique avec les interviews sur le sujet de Radio Altafrequenza: Maria GUIDICELLI souhaite des moteurs en configuration gaz   mais  Nadine NIVAGGIONI   et  JN ANTONIOTTI veulent qu'on précise  alors  Jacques Thierry MONTI pour EDF s'entête .

Il ne nous manque plus que la réaction du syndicat pro fioul lourd.