Association Aria linda

mercredi 28 juillet 2010

Qualité de l'air critique en France....sauf en Corse où l'on lave plus blanc que blanc.

Plan particules  contre dégradation de la qualité de l'air

Le directeur régional d'EDF/PEI essaye-t-il de détourner notre attention de l'ensemble des autres polluants émis par les centrales au fioul lourd quant il annonce dans son dernier communiqué de presse qu'il va utiliser un fioul lourd TTBTS (très très basse teneur en soufre)......dont selon lui  " les caractéristiques se rapprochent de celles du fuel domestique"

Affirmation que, par honnêteté intellectuelle,  il nous semble éthique de nuancer par "très proche du fioul domestique, si l'on se contente de n'observer que la teneur en soufre"

D'abord, il n'y a là aucune nouveauté, ce combustible est effet en usage au Vazzio depuis "longtemps". Ensuite, le directeur régional d'EDF/PEI se garde bien de nous parler du niveau d'émission des imbrulés, des métaux lourds, et des microparticules, recrachés après combustion.du fioul lourd.

Cette pollution là n'a pas baissé d'un iota, ou plutôt d'epsilon, qualificatif que cet homme de l'art utilise pour tenter de minimiser la différence entre fioul lourd et fioul léger

Jean Louis BORLLO ne doit pas ignorer que la présentation par Chantal Jouanno du bilan de la qualité de l'air en France en 2009, ne souffre d'aucune équivoque, les résultats sont plutôt mauvais:

Le dioxyde d'azote, irritant respiratoire, stable depuis 2005, est en progression.

L'air du sud-est du pays contient plus d'ozone.

Même tendance pour les particules PM10, reconnues dangereuses pour les poumons.

Et quant un secrétaire d'Etat arrive à reconnaitre que c'est mauvais, ça doit l'être sacrément! Si la secrétaire d'Etat à l'Ecologie constate une baisse des polluants lourds comme le plomb, on peut considérer que ce n'est probablement pas grâce à la Corse où le fioul lourd est toujours en usage dans les centrales thermiques d'EDF.

La mise en place d'un « plan particules » a été présentée par Chantal Jouanno en soulignant qu'il s'agissait d'une « question de santé publique ».

Le Docteur JOEL CASTELLI , Vice-Président d'A SENTINELLA sur les ondes de Altafrequenza

Dans la presse nationale    L'article du Journal de l'Environnement   et    L'article du Monde


De la même façon on ne peut pas laisser dire à l'homme de l'art:

 "
D'ici là, et compte-tenu de l'urgence constatée, la nouvelle centrale de Lucciana devrait fonctionner suivant les modalités définies dans la commande publique, c'est-à-dire, 7 moteurs fonctionnant au fioul à "Très Très Basse Teneur en Soufre" (TTBTS) et convertibles au gaz naturel.

Autre affirmation que, par honnêteté intellectuelle, nous ne pouvons laisser distiller car ainsi que nous l'avons rappelé lors du conseil énergétique, la commande publique, à savoir la PPI 2006, et le rapport de présentation au parlement, ne font à aucun moment référence à du fioul lourd.

Les documents en attestant sont à disposition de la presse si elle le souhaite.

Les médecins ne veulent pas de fioul lourd.

Conférence de presse médicale du 27/7/10 à Lucciana : compte rendu du Docteur Pierre LIEUTAUD:  

La Conférence de presse s'est tenue à 15 h 00 à l'hôtel Chez Walter.

Tous les médias avertis étaient présents ( Corse Matin , 24 ore, RCFM, France 3)


Les médecins participants : Dr  Perquis pneumologue, Castelli cancerologue, Simeoni, Raffin, Murie, Torre, Patriarche, Nozze, Geronimi, Merlinghi, Lieutaud, Caporossi adjoint à la mairie de Lucciana, Gandolfi-Scheit député de haute corse.

Ces douze médecins, la plupart indépendants de tout parti politique et du collectif avaient répondu immédiatement à ma demande, ce qui atteste du bien fondé de notre combat.


Le message unanimement approuvé: "Non au fioul lourd", a été argumenté sur son coté scientifique par les Dr Castelli et Perquis qui ont bien montré que le risque sanitaire est inacceptable, et fait le lien entre maladies cardiorespiratoires et cancers avec le fioul lourd.

Le coté " politique sanitaire", mis en évidence par toute l'assistance, (demande d'enquête épidémiologique, appel aux autorités sanitaires afin qu'elles s'impliquent dans ce problème de protection des populations) a été relayé par les Dr Merlinghi et Simeoni. Les notions de principe de précaution, de mise en danger de la santé et la vie d'autrui, bafoués par le projet, ont semblé correspondre strictement à la réalité

En conclusion: 


La présence de nombreux médecins de toute la region Corse et l'enjeu qui les faisait se reunir:  protéger les populations dont ils ont la charge, donnera à ce message d'alerte inhabituel une force particuliere.

Corse Matin a suivi la conférence des médecins

Côté Assemblée de Corse, le matin même, l'Exécutif répondait aux questions orales. Les questions et les réponses sont disponibles sur le site de la CTC.

Petite phrase médiatique avec les interviews sur le sujet de Radio Altafrequenza: Maria GUIDICELLI souhaite des moteurs en configuration gaz   mais  Nadine NIVAGGIONI   et  JN ANTONIOTTI veulent qu'on précise  alors  Jacques Thierry MONTI pour EDF s'entête .

Il ne nous manque plus que la réaction du syndicat pro fioul lourd.