Dans les archives de Corse Matin du 26 octobre 2007 on peut lire :
http://corsematin.blogspot.com/2007_10_01_archive.html

Joint par nos soins, un haut responsable technique proche du dossier nous a expliqué que, par rapport au Vazzio d'il y a 5 ans, les émissions de CO2 seraient dix fois moins importantes, que les moteurs nouvelle génération étaient dotés de systèmes de dépollution intégrés et que la dispersion lointaine dans l'atmosphère préservait les riverains.


Tranquillisée, voir anesthésiée par les discours officiels des Chef de l'Etat, Préfets, direction d'EDF, DRIRE, Qualitair Corse, la presse devient très peu perméable à nos communiqués et nous demande des preuves que du reste elle n'exige pas des officiels.







Dès décembre 2007,
Vazzio 2 et Lucciana 2 étaient déjà condamnées au même sort . On ne parlait pas encore aussi affirmativement de raccordement au GALSI pour la future centrale Vazzio 2 qui était alors prévue pour n'être qu'une centrale au fioul lourd, du même type que celle de Lucciana 2.

PREFECTURE DE LA CORSE DU SUD

 Dossier de presse

Choix du site de la nouvelle centrale thermique
de la région d’Ajaccio                Vendredi 21 décembre 2007

 

Choix du site de la nouvelle centrale thermique de la région d’Ajaccio

 

 

Afin de répondre aux besoins énergétiques de la région d’Ajaccio dans le plein respect de l’environnement, M. Christian LEYRIT, Préfet de Corse, Préfet de la Corse du Sud, a décidé de proposer au Ministre chargé de l’Energie le site de Bastelicaccia pour l’implantation d’une nouvelle centrale thermique, remplaçant celle du Vazzio.

 

Cette proposition vient clore la procédure d’études et de concertations engagée en mars 2006, lorsque le Ministre de l’Industrie a demandé au Préfet de Corse de rechercher un terrain pour remplacer la centrale actuelle.

 

La centrale du Vazzio, mise en service à la fin des années 1970, comporte sept moteurs en fonctionnement qui devront être remplacés à l’horizon 2012 en raison de leur vieillissement. Leur mise aux normes environnementales a été effectuée, mais un effort supplémentaire sera nécessaire dans les prochaines années afin de mieux lutter contre le réchauffement climatique.

 

Pour des raisons techniques et environnementales, une nouvelle centrale thermique était donc indispensable. Sa réalisation a été prévue dans le Plan énergétique voté par l’Assemblée de Corse en novembre 2005 et dans la Programmation Pluriannuelle des Investissements présentée en juin 2006 par le Ministre de l’Industrie.

La technologie utilisée pour la nouvelle centrale permettra de diviser par 10 les émissions atmosphériques par rapport à la centrale du Vazzio dans sa version originale et par 3 par rapport à la situation actuelle. Elle répondra strictement aux normes sanitaires et environnementales européennes envisagées à l’horizon 2010. Par ailleurs, les moteurs équipant la nouvelle centrale seront convertibles au gaz naturel (avec le raccordement souhaité de l’agglomération ajaccienne au gazoduc GALSI).

 

Toutes les garanties sanitaires seront apportées à la population dès le lancement effectif du projet.



Après en avoir fourni un grand nombre, voici l'exemple du décalage entre l'annonce du Préfet LEYRIT en 2007 et le projet d'arrêté préfectoral que s'apprêterait à signer son collègue le Préfet NEVACHE. Dans le tableau ci-dessous, il est possible de comparer les valeurs limites d'émissions, VLE:

De l'actuelle centrale du Vazzio, imposées par l'arrêté préfectoral en vigueur pour l'actuelle centrale du Vazzio

De la future centrale de Lucciana qui figurent dans le projet d'arrêté préfectoral proposé au CODERST  le 9 juillet 2010.




Paramètres

Arrêté préfectoral  VAZZIO 1

Projet arrêté préfectoral LUCCIANA 2

Coefficient

de réduction

SOX  équivalent SO2

1500

850

1,7

NOX équivalent NO2

1900

600

3,2

Amoniac

30

30

0

CO

650

650

0

Poussières        (microparticules PM 10 et PM 2,5)

100

100

0

Métaux lourds

20

20

0

HAP       

(hydrocarbures aromatiques polycycliques)

0,1

0,1

0

COV     (à confirmer)

150

20

7,5