Nos amis de SALVEMU U RIZZANESE nous ont communiqué cette information, en nous faisant remarquer qu'entre les grandes déclarations et la réalité du terrain, il y a souvent souvent un fossé.

La poursuite du Grenelle Environnement: Convention d’engagement pour le développement d’une hydroélectricité à haute qualité environnementale 

Mercredi 23 juin 2010, des associations et fondations de protection de l’environnement, des associations pour les énergies renouvelables et l’association des pêcheurs professionnels en eau douce, des représentants des élus, les producteurs d’hydroélectricité ont signé avec Jean-Louis BORLOO, Ministre d’État, Ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat, une convention d’engagements pour le développement d’une hydroélectricité durable en cohérence avec la restauration des milieux aquatiques.

Quelques réactions:

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/lhydroelectricite-promet-detre-durable_24228/

http://www.journaldelenvironnement.net/article/l-hydroelectricite-energie-presque-durable,17802

http://www.enviro2b.com/2010/06/23/pour-une-hydroelectricite-durable-et-coherente/

 

Extrait du communiqué des associatifs: " . . . En effet le fossé entre aménageurs et écologues est encore très large, comme en témoigne le chantier en cours du barrage du Rizzanese . . . "

Pour Aria Linda, ainsi que nous en avons défendu l'idée devant le CESC, les ouvrages hydrauliques sont une formidable manne de production et de stockage d'énergie, à condition de respecter un minimum de règles dans leur dimensionnement.

Au travers un diaporama, nous avons montré aux membres du CESC que pour la même puissance installée, il est possible de produire de plus grandes quantités d'électricité sur des ouvrages de plus petites capacités en ayant pris soin de leur adjoindre une STEP.