La réponse de la Conseillère Executive chargée de l'énergie à la question orale de Nadine NIVAGGIONI figure dans notre précédent billet, avec quelques commentaires.

Mais chaque lecteur peut retenir de l'ensemble de la réponse ce qui lui semble essentiel.

Ainsi, dans son récent communiqué de Presse, la CFE-CGC d’EDF GDF Corse, en n'en retenant que les points positifs, y voit un pas en avant:

Un pas en avant vers les centrales à Gaz

 L’exécutif de Corse confirme à nouveau le choix de centrales à Gaz Naturel et du raccordement au GALSI pour les alimenter.

« Nous souhaitons que les moteurs qui équiperont la centrale de Lucciana soient fournis, dès leur installation, déjà convertis au gaz naturel. Ils pourraient ainsi démarrer au fuel, puis fonctionner au gaz lorsque le raccordement au GALSI sera effectif, sans occasionner de quelconques travaux lourds de conversion. » annonce la nouvelle Responsable de l’Energie.

Dans cette hypothèse, les moteurs de type Gaz Naturel pourraient fonctionner en attendant au Fuel. En cas d’utilisation du Fuel Lourd, une perte de rendement de 5% conduirait à une perte de puissance de 5%. La centrale produirait 114 MW au lieu de 120 MW, mais ne polluerait pas plus. Les 54 MW supplémentaires par rapport à l’actuelle Lucciana apporteraient largement la sécurité énergétique nécessaire pour attendre le Gaz, pour lequel les moteurs sont conçus et retrouvent immédiatement leurs 120 MW de puissance nominale.

 Une solution de compromis, que la CFE-CGC salue, et qui permettrait d’engager les travaux sans tarder, tout en confirmant industriellement le chemin pris vers le Gaz.

Bien entendu, nous souhaiterions vous délivrer un message tout aussi optimiste, si quelques petits signes ne nous faisaient pas penser que le pas en avant n'est pas si manifeste.

Car immédiatement après avoir esquissé ce pas en avant, ou plutôt ce souhait, sous forme d'hypothèse énoncée au conditionnel, notre conseillère revient nettement de deux pas en arrière avec beaucoup de précisions, de rappels, sur le ton de l'impératif en nous assénant le coup de grâce habituel de la direction d'EDF et de la CGT :

"Je précise que  l’utilisation du fuel léger pourrait être une solution convenable, dés lors qu’elle ne remet pas en cause le calendrier de construction de  la centrale de Lucciana qui, je vous le rappelle, doit être livrée impérativement et sans aucun retard à l’horizon 2012. Il en va de la sécurité énergétique de l’île." 

Chacun aura d'ailleurs pu observer que ni la direction d'EDF, ni la CGT n'ont critiqué ce que la CFE CGC apprécie comme un pas en avant.

A cette prose politicienne, les adeptes de Saint Thomas préfèreront la lecture d'un document contractuel, tel que la commande passée entre EDF/PEI et MAN, que le directeur régional nous refuse depuis plus d'un an.

C'est l'histoire du verre à moitié plein, à moitié ou ............ totalement vide?