1) ENERGIE: Les récentes décisions de l'assemblée nationale à effet direct

Votée hier, la réversibilité des tarifs du gaz et de l'électricité s'appliquera dès le 1er juillet 2010. Les consommateurs qui avaient délaissé les tarifs d'EDF ou de GDF pour ceux de leurs concurrents (Direct Energie, Poweo, etc.) pourront retourner aux tarifs réglementés de l'électricité et du gaz, ce qui n'était pas possible auparavant.

La réforme du marché de l'électricité, au travers de la future loi NOME, provoquera-t-elle une hausse des tarifs pour les particuliers?

C'est du moins ce qui ressort de l'analyse de la CRE, la Commission de Régulation de l'Energie, dont Michelle RIVASI relève la forte consanguinité avec EDF.

La Nouvelle Organisation du Marché de l'Electricité, obligerait EDF à céder à ses concurrents, à prix coutant, jusqu'à un tiers de sa production d'origine nucléaire sur 15 ans.

L'idée de la loi NOME, est que la cession d'électricité nucléaire, à son prix de revient, à des opérateurs indépendants aurait le mérite de faire baisser le tarif appliqué aux consommateurs. La structure moins lourde des opérateurs indépendants, réduirait de fait les marges appliquées au coût de production.

Mais voilà que la CRE, bien silencieuse en ce qui concerne la Corse, sort du bois pour crier au loup!

D'après elle, la loi NOME impacterait le coût de base nucléaire de plus de 36 %, il est aujourd'hui de 30,9 €/MWh, puisque le PDG d'EDF, Henri PROGLIO entend imposer un prix minimum de cession de 42 €/MWh. Celui-ci estime en effet :"en-dessous, ça ressemble à du pillage».

Chez EDF, quand le pillage change de camp, rien ne va plus! Mais la CRE veille au grain.


2) ENERGIE: Les récentes décisions de l'assemblée nationale à effet indirect

314, c'est donc le nombre de députés qui ont voté la loi Grenelle II, alors que 213 de leurs collègues votaient contre. De l'avis de Jean Louis BORLOO, du côté des 213 se trouvent les grincheux. Noël MAMERE estime lui que ce qui était présenté comme une cathédrale par JLB à plutôt les allures d'un champ de ruines.

Bien que 3,14 soit le rapport entre le diamètre et la circonférence du cercle, quelque chose ne tourne plus rond, dans le microcosme politique: la magie du grenelle I de 2007, adopté à une quasi unanimité, n'opère plus.

Mais Grenelle I ou II, c'est toujours très loin de la Corse!  Electriquement parlant, pour la CRE, la Corse se situe même dans les DOM!

Et en Corse, ça ne tourne pas plus rond!

Alors que le fioul lourd a fait la quasi unanimité contre lui, 44 voix sur 51  le 13 novembre 2010,  le camp des 7 grincheux du fioul lourd a la maitrise de l'énergie à l'assemblée de Corse pour le plus grande satisfaction d'EDF.

Des communistes et des syndicalistes volant au secours de traders ultra-libéraux qui négocient le fioul lourd à Malte depuis la place boursière de Londres...avec pour seul alibi de préserver des emplois en Corse! 

Madame la Conseillère Territoriale chargée de l'Energie ne sait peut être pas encore que le seul changement de combustible n'a pas d'incidence sur le nombre d'emplois puisque les moteurs restent malheureusement du même type........avec le même mauvais rendement de 40%.

Mais voilà, cette commande à MAN Saint Nazaire fait le bonheur de la région chère à l'UMP François FILLON . Une région qui a toutefois choisi d'acquérir ses nouveaux moyens de production ailleurs que chez MAN, qui joue pourtant à domicile, lui préférant une turbine à gaz de chez GE à Belfort et son rendement de 60%.

Les Bretons ont su créer des emplois tout en préservant leur santé, et leur économie locale.

Elle a du également oublier les propos de son collègue Michel STEFANI en février 2008: " la direction d'EDF et les syndicats ont été auditionnés...Il n'a jamais été question de fioul lourd". Ou ceux du syndicaliste EDF champion de la joute verbale devant le conseil énergétique au point d'en avoir médusé le camarade aujourd'hui président de l'assemblée de Corse  " les joutes écologistes ça coûte cher, et nous, on est pauvres".

Depuis 30 ans notre santé est affectée par les émissions des centrales au fioul lourd.

Mai, c'est l'époque de la tundera. Ceux qui manipulent les ciseaux pour le compte du berger tondent le peuple!