La commission de l’énergie devra répondre aux  questions  posées  par la députée Européenne Michelle RIVASI.

Effectivement, avec un niveau d’interconnexion bien supérieur aux 5 % maxi admissibles, l’opérateur ne pourrait continuer à imposer ses modes de productions sans être confronté au principe Européen d’appel d’offre.

Donc être en concurrence avec d’autres opérateurs. Et comme l'évoque Michelle RIVASI, la Corse pourrait bien y gagner.

Le reportage du Corsica Sera 19/20 du 13 mars 2010.