Corse Matin, dans un article d'Henri NICOLAI se projète en 2010 et titre :

La bataille de l'énergie passe par les tuyaux du Galsi

Et le journaliste d'essayer de balayer tous les aspects de la question énergétique en Corse, jusqu'au financement du raccordement de la Corse, par la collectivité territoriale, dont les finances sont exsangues en imaginant un scénario catastrophe:  "on aurait le gaz mais plus de moteur pour le faire tourner"............."sans vouloir jouer les rabat-joie".

Se pourrait-il, ainsi que semble l'affirmer l'article ci-après, que le scénario soit bien plus noir et que tuyau soit vide?

Le champ de Hassi R’Mel s’essoufle, Sonatrach manque de gaz

Le champ gazier de Hassi R'Mel étant celui qui doit alimenter le gazoduc GALSI...........

Le président SARKOZY, s'adressant aux Corses Le 2 février 2010, savait-il?

Et avec lui son tandem de candidats présidents interchangeable?

Ou plus largement la représentation politique Corse, les autres candidats?

Cela expliquerait peu-être le silence sur le GALSI qui semble intriguer la CGT!

La solution micro-chaine GNL est plus que jamais d'actualité!

Toujours dans Corse Matin :

D'ici 2015 : La transition fuel lourd - gaz naturel reste toujours en suspens


et le journal de nous citer :

Une jonction qui pourrait durer quelques années, craignent les associations qui font front commun. « En général, le provisoire a la vie dure en Corse. La priorité est de refuser que des clones des actuelles centrales thermiques au fioul lourd prétendument propres ne prennent le relais pour les 30 nouvelles années. L'enjeu est prioritairement sanitaire et environnemental », estime l'association Aria Linda qui milite pour le fioul léger. Une solution dont EDF assure qu'elle est techniquement impossible à réaliser.