Nonobstant le résultat de l'enquête publique qui n'a pas encore livré ses conclusions,
Contre l'avis de la population,
Indifférente au vote de l'Assemblée de Corse du 13 octobre 2010,
Ignorant superbement les 3 piliers de la commande publique que sont:
- le plan énergétique Corse de 2005,
- la PPI 2006,
- et la récente PPI 2009,

EDF/SEI continue de mettre en oeuvre sa stratégie fioul lourd en Corse et nous indique ainsi qu'elle n'a pas renoncé à faire passer son cheval de Troie pour Ajaccio d'abord par Lucciana.

Dans ces conditions, le Président Nicolas SARKOZY par son discours du 2 février 2010 à Ajaccio, parviendra-t-il à nous convaincre de sa capacité, face à la toute puissante EDF/SEI, à imposer le raccordement de la Corse au gazoduc GALSI après le soir du deuxième tour des élections territoriales?

Au delà de l'écran de fumée sciemment organisé autour de l'épiphénomène que constitue sa double paye, les ambitions du nouveau patron d'EDF, toujours patron de VEOLIA, fraichement soutenu par Nicolas SARKOZY n'ont pas de quoi rassurer la population Corse sur les réelles ambitions libérales: compagnies maritimes, eaux, énergie, déchets.... 

Le Développement Durable de la Corse est en grand danger, et le futur PADDUC n'y changera rien.

Nous, avec la même énergie, nous continuerons à nous opposer à ce diktat en utilisant les voies de recours offertes par les procédures administratives en cours au niveau français, et celles relatives au statut de Zone Non Interconnectée, de petit réseau électrique isolé, au niveau Européen.

L'appel d'offre...







Lire la suite