Les nouvelles études comportent :


L'évaluation de l'impact sur les sites classés pour leur intérêt communautaire (SIC) et pour les zones bénéficiant d'une protection particulière (ZPS) qui se situent dans un rayon de 5 km de distance du tracé du gazoduc et de toutes les zones d'intérêts faunistique pour les oiseaux (IBA).


Les résultats des vérifications préliminaires des risques archéologiques.


Les résultats de la campagne de localisation de l'herbier de Posidonie Océanique dans les zones côtières d'atterrissement du gazoduc.


Les études complémentaires sur la flore et sur la faune.


Les études d'impact sonore.


la VO sur  http://www.galsi.it/index.php?id_menu=31&id_news=91