TAXE CARBONE:

Le MEDEF voudrait obtenir le report de l'application de la nouvelle mouture de la taxe carbone en 2011.


L'union des industries chimiques voudrait obtenir des exonérations en contre-partie d'investissements.pour réduire la consommation d’énergie ou améliorer la performance environnementale. Alors même que ces investissements sont de fait obligatoires.

Evidemment, comme le font remarquer les industriels, on peut se demander si la taxe carbone sera utilisée de façon vertueuse pour réduire les émissions polluantes ou si elle ne servira qu'à renflouer les caisses de l'Etat.

Reste que la nouvelle mouture de la taxe carbone, qui serait mise en oeuvre au 1er juillet 2010, ne serait pas plus ambitieuse.

Toujours incertaine, la taxation des centrales thermiques (entre autres Vazzio et Lucciana). Car si le Conseil d'Etat a souhaité taxer l’électricité d'origine  thermique, émettrice de CO2, il ne veut pas pénaliser l’électricité d'origine nucléaire, et avait d'ailleurs estimé en 2000, que l’électricité d'origine nucléaire ne pouvait être incluse dans l’assiette de la Taxe générale sur les activités polluantes (TGAP).

Nous devrions être fixés le 20 janvier date de la présentation de la relookée taxe en conseil des ministres.