PPI Electricité 2009-2020 :

Un premier grand écart intellectuel

pour commencer entre la page 91 et la page 97, extraits ci dessous :

Explication :

La directive Européenne plafonne à 5 % le taux d’interconnexion avec le réseau Européen qui permet aux petits réseaux électriques isolés de le rester et de continuer à bénéficier du statut très particulier qui leur est accordé par dérogation.

La Corse dispose de deux câbles qui délivreront 150 MW sur les 600 MW.

La transposition en droit français ne parle donc plus de réseau Européen, mais de réseau métropolitain continental.

Confirmation page 97 :    31 % importés par l’interconnexion


Dont une partie vient de France après avoir transité par le réseau Italien!

 

Un deuxième grand écart intellectuel

Le document indique page 96 que les centrales thermiques assurent la production de base.

Assez contrastant avec la réalité !

Alors que nous lui faisions grief des 2500 démarrages et arrêts constatés en 2008 sur la centrale du Vazzio, et de l’excessive pollution non comptabilisée que cette utilisation non conforme à la commande publique générait, le directeur d’EDF nous répondait très tranquillement que l’obligation d’achat sur les interconnexions, l’obligeait à consommer prioritairement l’électricité fournie par les câbles de l’interconnexion, et donc à les placer en base.

Ce qui de fait place les centrales en semi base.

Triplement avantageux :

EDF facture chaque tandem démarrage+arrêt à 3000 €,

La règlementation lui permet de ne pas comptabiliser l’impact sanitaire et environnemental de ces phases transitoires dans ses valeurs limites d’émission,

Il n’y a pas de capteurs de microparticules sous le panache des centrales.

Un troisième grand écart intellectuel, mais pas de retard

Page 96 le document indique : «  A ce jour le renouvellement de la nouvelle centrale de Lucciana se déroule comme prévu »

Donc pas de retard, mais comme prévu est inexact puisque la prévision de la PPI 2006 était tout autre ne parlait pas de fioul lourd et prévoyait le passage au gaz à l’horizon 2010.

Le gros retard de Monsieur GALSI, où sont les études achevées mi 2009?

NDLR : les petits écarts intellectuels, assez nombreux, vous ont été épargnés.

 

PIP gaz 2009-2020 :

Le document indique que

« Le GALSI permettrait d’augmenter les capacités d’importation de l’Europe de 8 GM3/an (8 milliards de m3 par an) à l’horizon 2012-2013 ».

« Ce projet pourrait également permettre d’alimenter la Corse en gaz naturel »

« La consommation mondiale de gaz naturel devrait augmenter de 2% par an à l’horizon 2020 »

 

Synthèse commune 2009

Si le document parle bien de centrales diesel pour les ZNI, il n’évoque absolument pas leur alimentation au fioul lourd.

(Michel STEFANI, conseiller territorial communiste avait donc raison: En 2005, le directeur d'EDF et les syndicalistes avaient été auditionnés et "il n'a jamais été question de fioul lourd")

Il signale que la consommation de gaz naturel de la France devrait augmenter de 6 % par an.

 

CORSICA LIBERA à mené hier une action dans les locaux d'EDF pour y dénoncer une pratique d'ailleurs également en usage dans les administrations d'Etat et Territoriales: la dé-corsisation de l'encadrement.

De mémoire, ça devait figurer dans les préconisations du rapporteur GLAVANY.