Le fioul lourd est un combustible utilisé pour alimenter les moteur diesel qui propulsent les navires ou pour  alimenter les centrales thermiques.

Ils contiennent toujours des impuretés agressives pour les moteurs dont ils provoquent une usure prématurée:

de l'eau qui gène l'autoallumage,

des boues qui perturbent la combustion et endommagent les dispositifs d'injection,

des soufres qui corrodent la chambre de combustion et le circuit d'échappement en passant par les soupapes,

D'autre part, la viscosité élevé du fioul lourd rend l'injection à température ambiante impossible.

Il est donc nécessaire et obligatoire d'effectuer plusieurs opérations et traitements avant de pouvoir injecter les fuels lourds dans un moteur :

décantation, par gravité pour débarrasser le fioul lourd des boues et de l'eau,

centrifugation à chaud pour séparer, sous l'action de la force centrifuge la partie la plus lourde des sables, métaux et impuretés,

filtration pour des filtres complexes

réchauffage pour permettre d'atteindre une viscosité permettant l'injection

Le fioul léger (FOD) produit plus raffiné, ainsi que nous le confirme TOTAL, ne nécessite pas toutes ces opérations supplémentaires d'affinage réalisées sur le site de production par EDF/PEI, qui augmentent considérablement le coût apparent du fioul lourd (FO2).

Il faut d'autre part remarquer qu'il y a une réduction de la masse réelle utilisable du produit, sous l'effet de ces opérations supplémentaires d'affinage réalisées sur le site de production par EDF/PEI. D'où d'inutiles surcoûts de transport et de stockage.

En y regardant de plus près, EDF Trading Limited basée en Grande Bretagne, filiale d'EDF, revend forcément avec une marge de profit à EDF/PEI autre filiale d'EDF, un produit qu'elle a négocié à bas coût.

Un bas coût apparent, puisque la très mauvaise qualité va imposer des surcoûts de production qui vont tellement augmenter la valeur réelle du produit de départ pour le rendre injectable que le fioul léger en devient compétitif.

Mais EDF/PEI ne fait pas au final une mauvaise opération puisque les surcoûts de production lui sont intégralement compensés par la CRE, la commission de régulation de l'énergie, par le mécanisme de la CSPE, la contribution du service public de l'électricité.

Cette organisation, qui manque visiblement d'intérêt pour le commun des mortels, doit bien présenter un intérêt financier qu'un industriel ne peut avoir manqué d'observer.




On voit nettement que les produits les plus légers se dirigent naturellement vers le haut de la colonne de distillation, et que les produits selon leur poids respectif sont récupérés aux différents niveaux intermédiaires,  les fiouls lourds étant extraits au bas de la colonne.

Les lourds concentrent donc les charges les plus lourdes en polluants, métaux, impuretés, sables...

Il a d'ailleurs été constaté lors des marées noires que celles générées par les cuves de pétrolier remplis de fioul lourd étaient beaucoup plus nocives et agressives pour l'environnement et pour les bénévoles qui ramassent les résidus sur les plages que les marées noires de pétrole brut.

Voilà, monsieur le directeur régional, sans même aborder le problème sanitaire, sans même développer sur les effets de la combustion dans vos centrales et sur la nocivité de ce qui ressort sous forme d'émissions polluants, ce qui fait la différence entre le fioul lourd et le fioul léger.