Le Préfet de Haute Corse, nommé par décret du 11 juin 2009, doit bien connaitre le fonctionnement d'un CLIC, Comité Local d'Information et de Concertation, pour avoir en présidé un en tant que Secrétaire Général de la Préfecture du VAL de MARNE le 9 mars 2009.

Nous n'avons pas pu trouver trace d'un CLIC relatif aux risques industriels de l'établissement industriel de Lucciana......

D'ailleurs, puisque la Corse à la chance de pouvoir bénéficier d'un homme averti en matière de CLIC, (ça en vaut deux en matière de claques style Boilover), on pourrait bien lui demander si le nombre de contrôles inopinés réalisés par les services de l'Etat sur la centrale de Lucciana est aussi élevé que ceux réalisés dans son précédent poste.

Juste pour le fun.

Car nous n'avons pas connaissance de la pratique d'un tel contrôle en Corse.

Nous avons pu vérifier que le Maire de cette commune connaît bien mieux le montant de la taxe professionnelle que lui rapporte la centrale, que le nombre de capteurs qui mesurent la pollution autour du site.

Le CLIC............



Lire la suite