Mon analyse sur le conseil énergétique qui s'est tenu le 31 octobre 2009 :

Le seul point qui soit relativement nouveau dans les échanges de ce conseil énergétique, c’est la mise à mal de l’intérêt économique du raccordement de la Corse par l’ingénieur Jean Pierre LETEURTOIS.

L’avis de l’ADEME, qui avait effectivement annoncé une économie de 20 M€/an en 2006, avait été quelque peu tempéré par celui du rapport MOUREN, réalisé à la demande d’EDF, qui n’y voyait qu’une opération blanche.

En annonçant un surcoût  de 40 M€/an, Jean Pierre LETEURTOIS désigné par l’Etat pour incarner Monsieur GALSI, jette ostensiblement un pavé dans la mare Corse de l’unisson autour du GALSI.

Il faut toutefois remarquer que son estimation s’appuie sur un cours du baril à 60 $, alors qu’à l’heure où il parlait le baril s’échangeait à 75 $.

La position de l’Etat n'en sort pas moins ambigüe !

 

Mon perfectible compte rendu des débats ……

Lire la suite