Dès sa prise de fonction, le 3 septembre 2009 le député Européen François ALFONSI avait déposé une question relative à l'intérêt de l'Europe pour le raccordement de la Corse au gazoduc GALSI.   

La réponse est parfaitement claire, l'Europe confirme qu'elle est favorable au raccordement de la Corse au gazoduc GALSI, mais que la maturité du projet français n'est pas atteinte:

Le communiqué du Député Européen François ALFONSI

Le texte de la réponse de la commission. en date du 9 octobre 2009.

Les études meneés par GRT GAZ et remises par l'ingénieur LETEURTROIS sont donc bien en retard ainsi que nous l'avons souvent fait remarquer.

Ainsi que le remarque François ALFONSI, il y a côté français un double language, que les représentants de l'autorité publique vont devoir clarifier.

Consciente qu'on se moque d'elle,

la rue pourrait très vite l'exiger.



Sur Alta frequenza, l'interview de François ALFONSI :

http://www.alta-frequenza.com/fr/l_info/l_actu/galsi_ca_avance_mais_pas_en_corse_37376

 



Sur le site de nos partenaires d'A SENTINELLA, l'échange de mail entre Jean Paul CASTELLI, notre Vice-Président et un responsable de la communication du consortium GALSI.IT à MILAN, confirme que la France n'a eu aucun contact formalisé avec l'Italie:

Oui je sais que la Corse a demandé le raccordement au Galsi à travers les informations qu'on lit dans la presse.

 Le raccordement à la Corse est un projet que, une fois réalisé le Galsi, peut être développé séparément. Le projet du Galsi à ce moment ne l'inclut pas.


http://www.a-sentinella.fr/modules/newbb/viewtopic.php?forum=4&post_id=1127#forumpost1127