Sur notre Corse-Matin du jour, un ex de l'ADEME, après avoir qualifié de sacro-sainte, la délibération 05/225 qui a adopté le Plan Energétique Corse en novembre 2005, signalé son approbation à la solution GALSI, demande aux élus de "vouloir bien reconsidérer leur vote....quitte à modifier par une nouvelle délibération de l'Assemblée de Corse le plan énergétique de l'île" pour ...........remplacer les deux centrales thermiques à moteurs propres au fioul lourd par un câble continent-Corse.

S'il l'avait bien lu,  la sacro-sainte, il aurait pu constater que, sans modification aucune, cette possibilité est déjà inscrite dans l'article 11 et que les conditions exceptionnelles de l'éventualité de sa mise en oeuvre figurent dans l'article 12.

Le prochain conseil énergétique risque d'être animé!

Il nous reste à demander à cet ex de vérifier si le partenariat prévu avec l'ADEME par l'article 17 a été formalisé, et de bien relire les articles 30 et 31 du titre 4 qui explicitent clairement la non compétence de la Collectivité  Terriroriale de Corse, si les annexes du PEC n'avaient pas été assez loquaces sur ce point..

N'était-il point du voyage des personnalités compétentes qui s'étaient déplacées sur Paris pour obtenir des assurances que la centrale au fioul lourd ne serait pas implantée sur Bastelicaccia?

Vazzio.....Vazzio Bis   

Site 6........Site 6 Bis

Allez, parlons de choses sérieuses. Parlons de la Taxe Générale sur les Activités Polluantes.........

Lire la suite