Une Taxe Générale sur les Activités Polluantes est normalement acquittée par tous les pollueurs, d'après le principe pollueur-payeur. Normalement....

Petit exemple de la dispersion des polluants, côté rive sud. Un capteur PM10 aurait eu du travail !


 

Côté ville d'Ajaccio, pas de jaloux le 5 septembre à 8h00:



Jusqu'en début d'après midi, 13h19, heure de la deuxième photo, mais ça va durer beaucoup plus longtemps.
 


Au moins 5h19 de présence fumante à quai, 5h19 de Taxe Générale sur les Activités Polluantes qui n'ont pas été acquittées.

Comme d'autres qui devraient bientôt recevoir la certification ISO 14001...... 



.... heureusement........



.....parce qu'en y regardant de plus près, c'est la population encaisse les bénéfices....



Du côté de Bastia on est plus prévoyant, en s'équipant de poumons à Lucciana, lieu de l'actuelle centrale au fioul lourd de 60 MW qui va être remplacée par son sosie au fioul lourd, Lucciana bis de 120 MW.



Les élections approchent, tout va bien pour Cursichella:




A part EDF, les autres membres du collège des industriels représentés au sein de Qualitair Corse ne paieraient pas la TGAP! 

Avec la centrale du Vazzio, EDF est pourtant le seul industriel exploitant des moteurs diesels alimentés au fioul lourd à les avoir équipés, de catalyseurs réduisant les émissions de NOX et à utiliser un fioul lourd TTBTS à moins de 0,4 %¨de soufre réduisant les émissions de SO2.

Malheureusement leurs nouveaux moteurs au fioul lourd prétendument propres, émettront pratiquement autant de microparticules que les actuels.

La technique à ses limites, surtout en matière de fioul lourd. Alors passons au gaz naturel qui émet 50% de CO2 en moins, pas de microparticules, et pas de NOX. Du coup plus besoin de catalyseurs,  ni d'injection d'urée qui actuellement ressort transformée en ammoniaque.

Le gaz naturel, ça coute donc moins cher et c'est donc moins polluant . C'est pourtant dur de le faire comprendre à certains du fait d'un curieux syndrome.

Un syndrome qui affecterait certains non diplômés, ou sous diplômés, qui atteignent parfois des sommets normalement promis aux plus diplômés qu’eux, et déclencherait chez certains, un besoin de compensation.

 

Parmi ces derniers, certains bac+2, lorsqu’ils accèdent à des postes de responsabilités de bac+5 dont ils n’auraient jamais imaginé rêver, éprouvent le besoin de prouver qu’ils sont, au moins à la hauteur, voir bien plus capables.

 

Et de se démener pour tenter d’imposer l’inacceptable, que de plus diplômés qu'eux ont réussi à soumettre à la crédulité d'élus qui l’ont votée : une centrale thermique à moteurs propres au fioul lourd !

 

A une population, bien moins crédule que certains de ses énarques, et qui n’en veut plus.

 

Notre matador énergéticien bac+2 semble toutefois ignorer l'effet domino.