Association Aria linda

lundi 28 septembre 2009

U LEVANTE et le GARDE ne cautionnent pas les résultats de QUALITAIR CORSE.

Conférence de presse ce matin à 10h30 au bar OLYMPIC à AJACCIO des associations de défense de l'Environnement U LEVANTE et le GARDE.

Les deux associations, qui participent au collectif ARIA LINDA, ne veulent pas servir de caution au sein de l' "association" QUALITAIR CORSE du fait de leur participation, à la vice-présidence pour Marie-Dominique LOYE, et au poste de trésorière pour Dominique RENUCCI.

Ces deux représentantes ont donc annoncé leur démission des fonctions qu'elles occupaient. Toutefois, pour conserver un regard sur le fonctionnement de QUALITAIR CORSE, les associations en restent membres.

http://www.alta-frequenza.com/l_info/l_actu/u_levante_et_le_garde_quittent_le_bureau_de_qualitair_36927


 Texte et photo.......

Lire la suite

L'Etat et EDF ont entendu la vox populi: NON au FIOUL LOURD. Mais il reste encore des sourds.

Pour faire avancer l’idée d’un fonctionnement au gaz des nouvelles centrales, nous avons en février 2008, grâce au soutien de trois Conseillers Territoriaux, déposé une motion à l’Assemblée de Corse. Cette motion à été rejetée par un vote de coalition des libéraux de l’UMP et des Communistes  du PC par 24 voix contre 14.
 
De nouveau, au mois de juin 2008, une seconde motion était déposée en ce sens. Elle finira envoyée aux oubliettes de la commission du développement économique, présidée par une dame qui assure également la présidence de l’association des maires de Corse du Sud.
 
Le 16 juin le Conseil Général de Corse du Sud votait à l’unanimité une motion à l’adresse de l’Assemblée de Corse pour lui demander de passer au gaz.
 
Après avoir rencontré le Président de l’Exécutif, et sur sa demande nous remettions à deux ingénieurs de l’ADEC  le 14 avril 2009, des propositions alternatives GNL sous forme d’une étude, ainsi qu'une étude sur la sécurité des microcentrales GNL, et des propositions en matière d’EnR, notamment de STEP.
 
Seize mois plus tard, le 29 juin 2009, le rassemblement autour du manifeste GALSI, obtenait à l’arraché un vote unanime de l’Assemblée de Corse pour demander à l’Etat le raccordement de la Corse au gazoduc GALSI.

Dix neuf mois plus tard, le 24 septembre 2009, à SARROLA CARCOPINO, le Préfet constate le refus du fioul lourd.

Il revient alors aux associations de d’apporter les preuves d’une faisabilité à partir d’éléments à la fois connus et ignorés d’EDF et de la CTC à travers son staff technique, à savoir l’ADEC!
à
Que de temps perdu pour arriver à une décision préfectorale dont nous saluons la sagesse, face au refus du fioul lourd exprimé par la population!
 
Que de temps perdu pour arriver à une décision préfectorale dont nous saluons l’honnêteté intellectuelle d’accepter d’examiner nos propositions alternatives!
 
Monsieur GALSI, pendant ces 19 mois aurait pu faire avancer les études sur ces solutions alternatives.
 
Suite à la décision Préfectorale nous constatons d'une part le silence des bleus, et de l’autre la remontée au créneau du camp des pro du fioul lourd pour clamer l’urgence ou pour réclamer un conseil énergétique.
.

Monsieur le conseiller territorial communiste, après avoir feint de confondre le fioul lourd et le fioul domestique, ainsi qu’en témoigne le relevé des débats de la séance de février 2008, confond maintenant GNL et GPL.

 

Nous apprécions qu’après n’avoir pas remarqué depuis de longs mois que les centrales thermiques travaillaient en semi base, il demande maintenant qu’on revienne au plan énergétique Corse……..qui prévoit un fonctionnement en base ! Tout comme ses collègues les bleus à qui nous l'avons signalé depuis longtemps.

 
S’ils n’ont pas entendu la vox populi, la vox populi s’en souviendra dans les urnes.


L'article de Corse Matin  et l'interview de Norbert LAREDO rePrésentant des verts au sein du collectif ARIA LINDA : http://www.alta-frequenza.com/l_info/l_actu/centrale_du_vazzio_qu_en_pensent_i_verdi_corsi_36922

 

Lire la suite