Ainsi que le montre le graphe des microparticules ci-dessous, sur 4 lieux éloignés les uns des autres, on remarque une forte similitude des tracés sur une même tranche horaire entre 6h et 10h,


particulièrement pour BASTIA GIRAUD, BASTIA MONTESORO, et AJACCIO CANETO,



Ce constat pourrait donner corps à la théorie, souvent évoquée par Q'AC,  d'une pollution venue d'ailleurs, qui poussée par des vents dominants, mettrait toute l'île au même niveau de pollution particulaire.

Dans cette hypothèse, ou dans une autre, quel est le phénomène climatique qui y a contribué à cette ressemblance?

Et pourquoi SPOSATA présente-t-elle un tracé un peu différent, comme si la station avait reçu une contribution de plus que ses "collègues"?

Et qui serait cette fois le contributeur compte tenu des vents: la centrale du Vazzio ou les 3 navires présents au port d'Ajaccio?






A partir de ce constat, qu'auraient pu révéler des capteurs PM 2,5 dans les lieux qui n'en disposent pas?

Comme la vallée de la Gravona qui ne dispose d'ailleurs pas plus de capteur PM 10 ainsi que nous l'avons fait remarquer au Préfet de Région.




Dans l'attente d'une véritable montée au créneau, nous restons sur nos constats.