(*déjà constaté :  http://www.arialinda-asso.com/index.php/2009/08/27/267-les-step-permettent-le-stockage-de-l-energiebientot-le-talc)


Ainsi que le montrent  les deux captures d'écran successivement réalisées à le 4 septembre 2009 à 9h10 un affichage en valeur négative a encore été constaté pour le dioxyde d'azote sur la station de Bastia Giraud
.




A 12h36, ces valeurs négatives ont été transformées en valeurs nulles : 0 pointé.

Mais a partir de quelles données scientifiques, évoquées par le directeur de Qualit'air Corse, a-t-on pu replacer ces deux points dans une partie du graphique qu'ils n'auraient jamais du pouvoir quitter? Pourquoi ces deux et pas d'autres?

A bien reconsidérer la chose, si des valeurs irrationnelles n'avaient pas attiré notre attention, nous n'aurions même pas imaginé que la belle informatique utilisée par l'association agrée, tout comme la climatisation, pouvait dysfonctionner.

Révélateur non?

En bref:

Dans Corse Matin du jour, un article sur le bilan de l'opération Isula Verde (reboisement et protection de forêts) menée depuis 5 ans par TOTAL. Sa rédactrice, annonce que son papier va faire sourire certains lecteurs. On peut bien se demander pourquoi puisque l'opération, tout en contribuant à une image de mécène vert
, a un réel intérêt sylvicole.

TOTAL qui a réalisé 13,9 milliards d'euros de bénéfice en 2008 (16,7 en 2007- 12,2 en 2006), a consacré 120 000 euros par an pour la forêt Corse. Ca reste beaucoup plus important que la contribution de ses concurrents.

Demain:

Quelques nouvelles de l'autosurveillance réalisé par EDF pour la centrale du Vazzio.