Association Aria linda

lundi 29 juin 2009

L? argent des ZNI n?a pas d?odeur!

Avec l’emprunt qu’elle a lancé le 17 juin 2009 auprès des particuliers,  EDF espérait  récolter 1 milliard d'euro. Coup double pour la SA avec un pactole de près de 2 milliards d’euro déjà comptabilisé alors qu’il reste encore près de deux semaines pour y souscrire.

La seule campagne de pub aurait déjà coûté quelques 10 millions d’euro, alors que seulement 9 millions d’euro ont été consacrés en 2008 à la recherche et au développement pour améliorer la production des EnR !

Soit environ 9 % du budget recherche de l’opérateur qui y consacre par ailleurs 28 % pour le nucléaire. Presque personne ne s’y trompe, cette manne servira à financer les 2 EPR, et à ranimer une trésorerie allégée par l’achat de British Energy en 2008 pour 15 milliards d’euro.

EDF qui n’a pas instauré de limites géographiques à sa collecte, fait donc appel au bas de laine des insulaires. Et du coup EDF ne regarde plus la Corse comme la *ZNI, abandonnée à sa filiale SEI et à sa prédilection pour les centrales thermiques au fioul lourd. (*petit réseau électrique isolé et zone non interconnectée).

L’ argent des ZNI n’a donc pas d’odeur!

La part d’emprunt collectée sur notre île va-t-elle uniquement servir à financer des installations nucléaires dont nous ne bénéficierons pas ?

Nos politiques locaux seraient bien avisés de revendiquer une rétrocession de la manne au profit du raccordement de la Corse au gazoduc GALSI. !

Ce serait ça pour la Corse :

« Oser le geste économiquecitoyen »

 

Cette démarche éco-citoyenne pourrait également s'appliquer aux navires. Aujourd'hui Radio Alta-Frequenza revient sur la pollution du 19 mai 2009 à Ajaccio.

Lire la suite

L'ampoule à 1 ? qui cache la forêt.

La nouvelle action conjointe de communication de la CTC et d’EDF, sur fond de très controversée ampoule à 1 €, fait appel à la voix innocente d’un enfant pour demander :

Qu’est ce qu’on peut faire pour la nature en Corse ?

Les chargés de com qui ont validé cette interrogation auraient pu très logiquement y adjoindre la sage réponse d’un grand-père qui vit en Corse. Un Grand-père qui a déjà subi les 27 ans de pollution de l'actuelle centrale du Vazzio à des niveaux 4 fois supérieurs à ceux autorisés sur le continent grâce à une discrimatoire dérogation appliquée à la Corse. Un Grand-père qui continue de repirer des taux de polluants bien supérieurs aux recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé et qui répondrait:

Il faut mettre fin à la pollution très cancérigène

des centrales thermiques au fioul lourd !

Curieusement,  EDF cherche à nous imposer un démarrage de la centrale de Lucciana au fioul lourd ? Admettons, comme essaye de nous le faire admettre EDF qu’on démarre cette centrale au fioul lourd.

il faudra utiliser des moteurs disposant de caractéristiques techniques spécifiques à ce combustible et réaliser l’investissement adéquat pour tout les moyens périphériques ce qui  impose un amortissement sur 30 ans.

Et deux à trois ans plus tard, lorsque les travaux de raccordement de la Corse au gazoduc GALSI seront achevés, il faudra préalablement avoir converti les moteurs pour qu’ils puissent fonctionner immédiatement au gaz naturel. Outre l’arrêt de la production le temps d’opérer la lourde transformation, cela occasionera un surcoût de 30 M€. Qui pourrait croire que l'actionnariat investira deux fois au même endroit?

Pour faire un geste pour la nature Corse, il faut polluer moins pour produire notre électricité.

C’est possible en utilisant du gaz naturel en lieu et place du très polluant fioul lourd dans nos futures centrales thermiques, et les faire fonctionner dès leur mise avec ce combustible beaucoup moins polluant. Il faut raccorder la Corse au gazoduc GALSI.


Passons au gaz naturel !

Notre Santé et Notre Environnement le valent bien.

 

Rassemblement pour le

raccordement de la Corse

au gazoduc  GALSI


Ce soir 29 juin 2009 à 17 h


devant l'Assemblée de Corse

Lire la suite