Jean Nicolas,


Comme je l'ai répété à maintes reprises, il faut prendre nos élus à témoins et même si une majorité ne nous suivent pas en ce moment il faut les informer, les sensibiliser et leur demander de respecter maintenant le PEC et tout le PEC voté en 2005.

 

Il faut les mettre devant leur responsabilité en leur montrant que l'opérateur historique est en train de les tromper en jouant sur leur naïveté et sur leur ignorance. L'opérateur pourra alors se targuer au moment voulu auprès de la population de ne vouloir appliquer que ce que leurs élus de la CTC ont voté.

 

Je pense qu'un petit document de sensibilisation pourrait être distribué à la CTC sur les conséquences des choix.


Quand je dis ça je pense en particulier au mode de fonctionnement et à la nature de la production de base, le respect du trépied et le futur choix des sites de production stipulés dans le document.

 

Actuellement EDF a de gros problèmes avec la construction d'une ligne aérienne HT sur la région Bastiaise, l'acceptabilité sociale n'est pas acquise et ce n'est rien par rapport a ce qui se prépare.

 

Aujourd'hui on parle de peut être ne faire qu'un site de production centralisé, ce qui n'est pas inscrit dans le PEC et nécessitera alors la construction de nouvelles lignes de transport, tout au moins une entre Bastia et Ajaccio.

 

Ce que les gens et leurs représentants à la CTC ne voient pas c'est que l'on change alors de dimension, on passe de la HT (haute tension) à 90 KV au palier supérieur qui est la THT (très haute tension) à 225 ou 400 KV, alors que l'on pourrait conserver le niveau actuel de tension 90 KV  en y apportant seulement quelques modifications comme cela se réalise actuellement dans l'extrême sud ou les travaux contrairement à Bastia et bizarrement se font en souterrain.

 

A noter que plus on monte en tension plus les travaux souterrains sont exceptionnels et rares du fait de problèmes techniques et de problèmes de cout sans parler des inévitables problèmes sanitaires liés aux champs électriques pour les populations riveraines.

 

Je joins des photos et en particulier une que j'ai pris sur le site de RTE qui donne un aperçu sur la différence de taille entre une ligne HT et une ligne THT et sans jeu de mot malgré les noms sympathiques des ordinaires pylônes treillis THT chat rhodon ou beaubourg, trianon, roseau, muguet ou  fougere pour les pylônes tubulaires architectures THT, il n'y a pas photo, nos élus doivent le savoir et en avoir conscience.

 

En sachant aussi que les pylônes architecturaux ne sont réservés qu'aux zones sensibles posant de gros problèmes.

a+